Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Le débarquement de Normandie heure par heure

Le mardi 6 juin 1944 minute par minute

Partie 1 : de 00h00 à 07h59

Cette page vous présente 303 évènements qui ont marqué le Jour J pour revivre heure par heure, minute par minute, l’opération Overlord sur terre, dans les airs et en mer (soit un évènement toutes les 5 minutes pendant 24 heures).

Cliquez ici pour le déroulement complet des évènements répertoriés sur une seule page.

Cliquez ici pour la partie 2 : de 08h00 à 23h59

Opérations aéroportées. La mission des bombardements et des parachutistes alliés : désorganiser les forces allemands en détruisant des axes de communication et en capturant des points stratégiques.

00:07
– Des sentinelles allemandes aperçoivent des avions volant à basse altitude au nord de Carentan dans le Cotentin.

00:10
– Les premiers éclaireurs américains (pathfinders en anglais) sautent sur le Cotentin, afin de baliser les zones de parachutages pour les pilotes de C-47 qui vont arriver dans les minutes qui suivent.

00:11
– Les parachutistes allemands de la 13ème compagnie du Fallschirmjäger-Regiment 6 rendent-compte de la présence de parachutistes ennemis.

00:16
– Le premier des 3 planeurs Horsa se pose à moins de 50 mètres du pont de Bénouville, le Pegasus Bridge.

– La batterie allemande de Merville est attaquée par 5 bombardiers Avro Lancasters du 7th Squadron de la Royal Air Force.

00:17
– Le deuxième des 3 planeurs Horsa se pose à proximité du pont Pegasus.

00:18
– Le dernier des 3 planeurs Horsa se pose à proximité du pont Pegasus.

00:20
– 6 Albemarle larguent 60 éclaireurs de la 22nd Independent Parachute Company sur les Drop Zones N, V et K à l’est de l’Orne.

00:21
– Howard et ses hommes se sont emparés du pont Pegasus et la résistance allemande a cessé.

00:30
– L’Oberleutnant Brandenburger commandant le 5ème bataillon du 125ème régiment d’infanterie mécanisée rend compte au poste de commandement régimentaire qu’il observe des parachutages à l’est de l’Orne.

– 110 bombardiers appartenant aux Bomber Command N°1 Group et N°100 Group attaquent les batteries anti-aériennes dans la région de Caen-Carpiquet.

00:35
– 2 planeurs Horsa se posent à proximité du pont de Ranville, le Horsa Bridge. Le 3ème planeur prévu pour l’opération est porté disparu.

00:40
– Le caporal Emile Bouétard, membre du 4ème bataillon Français Parachutistes est abattu au Moulin de Plumelec, en Bretagne.

00:45
– Des rapports allemands, envoyés par le 3ème bataillon du 919ème régiment de Grenadiers commandé par le lieutenant-colonel Hoffmann, indiquent la présence de parachutistes ennemis.

00:50
– Les 3ème et 5ème brigade de la 6ème division aéroportée britannique sont larguées à l’est de l’Orne.

01:00
– Les radars de la Marine allemande (ou Kriegsmarine en allemand) signalent une importante armada en face du Pas-de-Calais.

– Le sergent Ludwig Förster découvre l’armada alliée au large de son point fortifié Wn 62, secteur Omaha Beach.

01:10
– 36 parachutistes français, réunis au sein de 4 équipes, sautent au-dessus de la Bretagne, en forêt de Duault et près de Plumelec.

– Mise en alerte de toutes les troupes allemandes aux ordres du 84ème corps allemands, de l’Orne à Saint-Malo.

01:11
– La 716ème division d’infanterie allemande prévient le général Marcks du 84ème corps d’armée situé à Saint-Lô de la présence d’unités aéroportées ennemies dans le Cotentin.

01:21
– Les éclaireurs de la 82nd Airborne Division sautent sur la Normandie au-dessus du Cotentin pour tenter de baliser 3 zones d’atterrissage pour le reste de la division (Drop Zones N, O et T).

01:30
– Le général Dollman ordonne la mise en alerte générale de la VIIème armée allemande.

– Les sirènes de la batterie de la Pointe du Hoc sont mises en action pour signaler l’apparition de bombardiers alliés.

01:45
– Le général Marcks du 84ème corps d’Armée reçoit des nouvelles informations concernant les parachutistes ennemis, repérés entre Sainte-Marie-du-Mont et Sainte-Mère-Eglise.

01:50
– A Paris, près du Bois de Boulogne, le chef des opérations du Groupe Naval Ouest, l’amiral Hoffman, a convoqué les différents états-major face à l’accumulation des rapports alarmants. Il envoit le message suivant en Allemagne : “Signalez au quartier général du Führer que c’est l’invasion”.

01:55
– Décollage en Angleterre des bombardiers de la 8ème US Air Force. 1 198 appareils sont déployés au total.

02:00
– Le maréchal von Rundstedt est mis au courant des mises en alerte suite à la découverte de parachutistes, notamment signalés par la 352ème division.

– Le capitaine Wagemann (officier de permanence) met la 21ème division blindée en alerte niveau 2 (capacité de mouvement en moins d’une heure et demie).

02:05
– La 1. Panzerjaeger Kompanie du 716ème régiment d’infanterie quitte Biéville pour patrouiller le long du canal de l’Orne en direction des ponts de Bénouville et Ranville.

02:15
– La 352ème division d’infanterie allemande signale la fin d’alerte pour l’ensemble de ses unités.

02:29
– Les navires de la Force U sont arrivés au large d’Utah Beach et jettent l’ancre à 24 kilomètres du rivage.

02:30
– De sérieux combats s’engagent dans la localité de Ranville entre les troupes aéroportées britanniques de la 6th Airborne et les soldats allemands du 716ème d’infanterie et de la 21ème Panzerdivision.

– Un blindé de la 1st Panzerjaeger-Kompanie de la 716ème division d’infanterie allemande est détruit sur le carrefour Caen-Ouistreham à Bénouville par un PIAT du 7ème bataillon de la 6ème division d’infanterie.

– Les émetteurs fixes “Bag Pipe” et “Chatter” d’Angleterre entrent en action et brouillent les communications de la Kriegsmarine et de la Luftwaffe (armée de l’Air allemande).

02:35
– Deux avions remorquant des planeurs sont repérés par le Feldpostamt de la 352ème D.I.

02:40
– Le Maréchal von Rundstedt signale par radio à la VIIème armée allemande qu’il ne croit pas en un débarquement de grande envergure.

02:45
– Le 914ème régiment de grenadiers (352ème division d’infanterie) signale que 50 à 60 parachutistes ont sauté au sud du grand canal de Carentan.

02:51
– Les navires de la Force O sont arrivés au large d’Omaha Beach et jettent l’ancre à 23 kilomètres du rivage.

03:00
– Les S-Boote de la Kriegsmarine allemande partent en chasse dans la Manche, suite à l’atterrissage de parachutistes alliés. Mais la première patrouille ne rencontre aucune cible.

– Les soldats américains de la Force O au large d’Omaha commencent à embarquer dans les chalands de débarquement.

– Les soldats américains de la Force U au large d’Utah Beach commencent à embarquer dans les chalands de débarquement.

– Le sergent Ludwig Förster tire trois fusées blanches depuis le point de résistance Wn 62 situé près de Colleville-sur-Mer (Omaha Beach) pour demander aux navires au large de s’identifier. Les autres points de résistance de la zone font de même. Pas de réponse des navires.

– La Royal Air Force bombarde des objectifs sur Caen.

– Le 914ème régiment de grenadiers (352ème D.I.) signale que “de nouveaux groupes de parachutistes ont été repérés au sud de Brevands”. D’autres unités parachutées sont localisées près de Cardonville.

– Le lieutenant Braatz de la 21ème Panzer-Division se dirige vers Bénouville et le pont de Pegasus Bridge pour contre-attaquer.

03:10
– Compte rendu envoyé depuis le secteur de la Pointe du Hoc à l’état-major de la 352ème division d’infanterie allemande : “Atterrissage de parachutistes ennemis de part et d’autre de l’embouchure de la Vire.”

– La 8./(Schwere)Pz.Gren.-Kompanie 192 est envoyée en renfort dans le secteur de Bénouville.

03:13
– L’état-major du 84ème corps d’armée allemand est informé que tous les secteurs sont calmes exceptés au sud de Brévands où l’équivalent d’un bataillon a été parachuté, et près de Cardonville où des unités isolées sont repérées.

03:14
– Le commandant des troupes côtières est informé que des unités navales ont été repérées à 11 km au large de Grandcamp.

03:25
– Le lieutenant-colonel Terence Otway, qui n’a pu rassembler que 170 parachutistes britanniques sur les 635 prévus, passe à l’attaque de la batterie de Merville.

03:30
– Les troupes et véhicules de la 21ème Panzer-Division sont prêts à être engagés.

03:35
– 55 planeurs Waco contenant des forces destinées à la 6ème Airborne Division britannique se posent dans le cadre dans la région de Ranville.

– Compte rendu envoyé à l’état-major de la 352ème division d’infanterie allemande : “Très fortes attaques à la bombe sur Le Guay, Pointe du Hoc et Grandcamp.”

– Des parachutistes sont signalés à Amfreville, Hérouvillette et Gonneville.

03:54
– 52 planeurs Horsa américains contenant des forces destinées à la 101ème Airborne Division se posent dans le cadre de l’opération Detroit au nord de Hiesville.

03:55
– Le 914ème régiment de grenadiers de la 352ème D.I. signale que deux parachutistes en tenue de camouflage sont prisonniers près de Cardonville tandis qu’environ 70 parachutistes auraient sauté près d’Isigny.

04:00
– Libération de Sainte-Mère-Eglise par les soldats américains du 3ème bataillon du 505ème régiment d’infanterie Parachutiste. La bannière étoilée est hissée à la mairie.

– 52 planeurs Horsa américains se posent dans le cadre de l’opération Detroit au nord-ouest de Sainte-Mère-Eglise.

– Le maréchal von Rundstedt demande au commandement suprême à Berlin l’autorisation de déployer deux divisions vers la côte.

– Violente attaque aérienne par les Alliés des points fortifiés Wn 44, 47 et 48.

04:08
– Mort du général Pratt, commandant en second de la 101ème Airborne Division, dans l’atterrissage brutal de son planeur (baptisé “Fighting Falcon“) près de Hiesville.

04:10
– Le Panzergruppe West est mis en alerte niveau 2 (délai d’intervention d’une heure et demie au maximum).

04:13
– L’état-major de la 352ème D.I. donne l’ordre de mouvement au lieutenant Meyer du 915ème régiment de grenadiers déployer en direction de Montmartin-Deville, par le pont à l’ouest de Neuilly, formation en colonnes et par groupes réduits.

04:25
– L’état-major de la 352ème D.I. donne l’ordre de d’attaque au 914ème régiment de grenadiers contre les troupes parachutistes au sud de Carentan.

04:30
– 132 soldats américains appartenant aux 2ème et 4ème escadrons de Cavalerie, aux ordres du lieutenant-colonel Dunn, débarquent sur les plages (minées) des îles Saint-Marcouf.

– Le lieutenant-colonel Otway lance son 9ème bataillon de la 3ème brigade, 6ème division aéroportée, dans l’assaut de la batterie de Merville.

– Les soldats embarqués sur les navires à destination des plages anglo-canadiennes qui ont réussi à trouver le sommeil sont réveillés.

04:35
– Le 916ème régiment de Grenadiers allemand capture un officier américain qui confirme l’existence des mannequins parachutistes munis d’explosifs.

– Bombardements aériens sur Le Guay, la Pointe du Hoc, Grandcamp et Maisy.

– Le capitaine Hoffmann, commandant la 5ème escadre située au Havre, reçoit l’ordre de la part de la Marinegruppen-Kommando West de patrouiller en baie de Seine.

04:45
– Des sous-marin de poche (X20 et X23) chargés de baliser le route de l’Armada alliée arrivent à près d’un kilomètre du rivage.

– Le lieutenant-colonel Terence Otway fait tirer une fusée jaune vers le ciel, repérée au large par le croiseur Arethusa, signe qu’il s’est emparé de la batterie allemande de Merville. 70 officiers, sous-officiers et soldats du rang anglais sont tués pendant l’assaut.

04:53
– La 352ème D.I. signale au 84 corps d’armée qu’elle n’est plus en mesure de localiser les navires.

05:01
– Plusieurs quadrimoteurs remorquant des planeurs au-dessus de Houlgate et de Cabourg sont signalés, ainsi que des sauts de parachutistes à Morsalines, Saint Côme et Sainte-Mère-l’Eglise. Trois parachutistes munis de cartes de l’embouchure de la Vire ont été capturés.

05:07
– La 716ème division d’infanterie allemande signale que le nombre de planeurs dans le secteur de l’Orne ne cesse d’augmenter.


Le débarquement. Les navires et les bombardiers alliés bombardent les défenses côtières, et le débarquement de la force d’attaque alliée commence.

05:10
– Premier tir de l’artillerie navale sur les positions côtières allemandes par le croiseur Orion au large de Gold Beach, puis par les croiseurs Ajax, Argonaut, Emerald, par la canonnière néerlandaise Flores et 13 destroyers.

– Attaque de la batterie allemande du Mont Canisy par 18 bombardiers Marauder de la Royal Air Force.

– Les bâtiments de guerre de la France Libre Georges Leygues et Montcalm bombardent la batterie allemande de Longues-sur-Mer qui ouvre le feu sur le bâtiment américain Arkansas.

05:20
– Compte rendu envoyé par le 352ème régiment d’artillerie à l’état-major de la 352ème division d’infanterie allemande : “Observateurs avancés des groupes d’artillerie 2 et 4 signalent perception de bruits, probablement unités navales se déplaçant en direction de l’estuaire de la Vire. De plus, sont observés, direction Le Guay-Pointe du Hoc, 29 navires, dont 4 unités assez importantes (classe destroyers ou croiseurs), à une distance de 6 à 10 km. 3 ou 4 avions écrasés à Formigny, 1 pilote (polonais) fait prisonnier. Le nombre de péniches devant Port-en-Bessin est d’environ 50.”

– Le général Feuchtinger, commandant la 21ème Panzerdivision, arrive à son poste de commandement situé à Saint-Pierre-sur-Dives.

05:30
– Le destroyer norvégien Svenner est coulé au large de Sword Beach par une vedette rapide lance-torpilles allemande S-Boote, occasionnant la mort de 30 marins et soldats. 18 torpilles ont été tirées par 3 S-Boote de la 5ème escadre, basée au Havre.

– Les soldats de la première vague d’assaut de la Force S (Sword Beach) embarquent dans les chalands de débarquement.

– Un chasseur allié attaque en piqué, pour la première fois de la journée, un objectif près de Falaise.

05:31
– Les navires de l’Eastern Naval Task Force, aux ordres du Contre-Amiral Phillip Vian, ouvrent le feu sur les plages britanniques et canadiennes de Gold, Juno et Sword.

05:32
– Les navires de type LSI destinés à débarquer des hommes sur Juno Beach jettent l’ancre.

05:34
– L’état-major de la 352ème D.I. reçoit l’information selon laquelle aucun navire n’est en vue au large de Carentan.

05:35
– Les 32 chars amphibies américains du 741ème Tank Battalion sont mis à l’eau à 6 km au large d’Omaha Beach. 27 sont destinés à couler.

05:37
– Les canons de la batterie allemande de Longues-sur-Mer ouvrent le feu en direction du destroyer USS Emmons et de croiseur USS Arkansas.

05:45
– Bombardement par l’artillerie navale des batteries de Houlgate, du Mont Canisy et de Villerville.

05:50
– L’USS Texas fait feu pour la première fois (sur le secteur américain de Omaha).

05:52
– L’USS Arkansas ouvre à son tour le feu.

05:55
– 329 avions britanniques Liberator bombardent les installations côtières allemandes.

– Un navire chargé de guider les chalands de débarquement vers la plage d’Utah, le P.C. 1261, entre dans une zone polluée par des mines et heurte l’une d’elles. D’autres navires sombrent quelques minutes après le P.C. 1261 pour la même raison.

05:58
– Lever du soleil. Le temps est gris, la houle très importante, des nuages bas laissent échapper de courtes ondées. Le vent est de force 3 à 4.

06:00
– 270 bombardiers américains Marauder larguent 4 404 bombes de 110 kg chacune.

– Le Major von der Heydte commandant le 6ème régiment parachutiste allemand commence l’interrogation de parachutistes américains prisonniers à Carentan.

– Les parachutistes du 1st Canadian Battalion commandés par le lieutenant Jack Inman font sauter le pont de Robehomme sur la Dives.

06:02
– La 352ème D.I. signale qu’un premier groupe de navires accompagné de quatre convois plus petits se met en route au large, et que devant Grandcamp des petits navires se regroupent.

06:06
– De violents bombardements aériens sont signalés sur les points fortifiés situés à Arromanches, Sainte-Honorine et Colleville.

– Le 726ème régiment de grenadiers informe son quartier général qu’un équipage de bombardier abattu a été localisé au nord de Sully.

06:15
– Les péniches de débarquement au large des plages anglo-canadiennes, situées à environ 7 km du rivage, se mettent en direction des plages.

– La 709ème division d’infanterie signale que Saint-Mère-Eglise est occupé par des parachutistes.

06:20
– La 352ème division d’infanterie rend compte qu’entre 6 à 10 kilomètres au large de Le Guay-Pointe du Hoc, 29 navires dont 4 grosses unités sont localisées et qu’au large de Port-en-Bessin, ce nombre monte à 50.

– 4 avions alliés ont été détruits près de Formigny, un pilote polonais est prisonnier.

06:25
– Omaha Beach, secteurs Dog Green et Dog White : débarquement de 32 chars amphibies (compagnies C et B du 743ème bataillon de Cavalerie).

– Le 726ème régiment de grenadiers rend compte que 30 navires se déplacent à faible allure à 10 kilomètres au large de Port-en-Bessin. La batterie allemande de Longues est en mesure de les détruire.

06:27
– Omaha Beach : fin du bombardement par feu roulant sur la côte (sauf pour les bâtiments Satterlee et Talybont).

06:30
– Omaha Beach : les navires de guerre américains (dont l’USS Texas) tirent sur la batterie allemande de la Pointe du Hoc.

– Le général Feuchtinger, chef de la 21ème Panzer Division allemande, donne l’ordre d’attaquer la tête de pont des soldats de la 6th Airborne Division britannique au-delà de l’Orne.

06:31
– Utah Beach, secteur Uncle Red : débarquement du 2ème bataillon, 8ème régiment de la 4th US Infantry Division.

06:35
– Omaha Beach : débarquement de la première vague d’assaut du 116ème Régiment de la 29ème division d’infanterie.

– Utah Beach : débarquement de la deuxième vague d’assaut composée d’éléments du 8ème régiment de la 4ème division d’infanterie.

– Le 84ème corps d’armée allemand rend compte que 12 soldats ennemis sont faits prisonniers tandis que trois bâtiments de guerre de grande taille se rapprochent des côtes, entourés de nombreuses péniches de débarquement.

06:36
– Omaha Beach : débarquement de la deuxième vague d’assaut du 116ème Régiment de la 29ème division d’infanterie.

06:40
– Le général Dwight Eisenhower se réveille après une courte sieste. Il reçoit un appel optimiste de l’amiral Ramsey qui le rassure.

06:42
– L’amiral américain Kirk, commandant la formation navale Ouest, signale que “tout se déroule conformément au plan”.

06:44
– Les bâtiments d’appui de la flotte à l’est ouvre le feu sur ses objectifs désignés. Ils doivent cesser le tir cinq minutes avant le débarquement des véhicules et troupes.

06:45
– Utah Beach : débarquement des 32 chars amphibies du 70ème bataillon Blindé. 28 atteignent le rivage.

– Omaha Beach : débarquement de la seconde vague d’assaut.

– Le H.M.S. Westler saute sur une mine dans le secteur de l’Eastern Task Force.

– Les avions type B-25 des 8ème et 342ème Squadrons de la Royal Air Force (dont le groupe français “Lorraine”) bombardent mettent un place un écran de fumée qui protège l’armada alliée.

– Le général Speidel place la 21ème Panzerdivision aux ordres de la VIIème armée allemande.

06:52
– Le 352ème régiment d’artillerie rend compte qu’entre 60 et 80 péniches de débarquement sont en approche au large de Colleville-sur-Mer. Le régiment ne peut prendre en charge l’intégralité des unités ennemies. Maisy et Marcouf sont sous le feu de l’artillerie navale.

06:56
– Le 914ème régiment de grenadiers rend compte que trois bâtiments de guerre bombardent le secteur de Maisy en particulier.

07:00
– Pointe du Hoc : une fusée éclairante blanche est repérée par l’armada alliée.

– Omaha Beach : débarquement de la deuxième vague d’assaut.

07:04
– Le 916ème régiment de grenadiers signale que les points fortifiés sur la plage sont sous un feu roulant continu de l’artillerie navale.

07:10
– Omaha Beach : le canon de 88 mm du point de résistance Wn 61 est mis hors de combat, son frein de bouche ayant été détruit par un coup au but, soit de l’artillerie navale, soit du char Sherman du Sergeant Turner Sheppard.

07:11
– Omaha Beach : les 225 Rangers du colonel Rudder, retardés par des erreurs de navigations et un fort courant marin, débarquent avec 41 minutes de retard à la Pointe du Hoc.

07:15
– Pointe du Hoc : les Rangers de la force d’attaque C (Task Force C) font route vers Dog Green (Omaha Beach), faute d’avoir reçu le signal de demande de renforts depuis la Pointe du Hoc.

– Omaha Beach : le 726ème régiment de grenadiers signale que le Wn 60 est sévèrement bombardé et que 20 barges de débarquement, repérées par le Wn 37, s’approchent.

– Gold Beach : les barges de débarquement munies de lance-roquettes de 127 mm ouvrent le feu sur les défenses côtières.

07:20
– Omaha Beach : le 916ème régiment de grenadiers rend compte que des chars amphibies ont été identifiés dans la baie de Vierville.

– Fin du bombardement de l’artillerie navale sur Gold, Juno et Sword.

– Sword Beach : débarquement des chars fléaux du 22nd Dragoons transportés à bord de dix L.C.T.

07:25
– Gold, Juno et Sword Beach : les chars spéciaux de déminage et de déblayage des obstacles débarquent.

– Gold Beach : débarquement de la 50ème division d’infanterie britannique, commandée par le major général Graham.

– Sword Beach : débarquement des chars Avre du 5th Assault Regiment R.E. appartenant à la 79ème division blindée transportés.

07:30
– Les parachutistes du 3ème bataillon du 502ème PIR (101ème Airborne Division) capturent la sortie de plage N°3 à l’ouest d’Utah Beach, à proximité de Audouville-la-Hubert.

– Omaha Beach : les Rangers survivants de la compagnie C atteignent le plateau à l’est de la sortie D-1 (Vierville-sur-Mer)

– Sword Beach : débarquement de la 3ème division d’infanterie britannique aux ordres du général Rennie.

07:37
– Omaha Beach. Message allemand envoyé par le 726ème régiment de grenadiers : “les premiers chalands de débarquement ont accosté devant les Wn 65 et 69 avec des chars amphibies.”

07:40
– Omaha Beach : le navire type LCI (Landing Craft Infantry) numéro 91 est touché par une mine et par l’artillerie allemande, causant la mort de 73 soldats.

07:45
– Pointe du Hoc : les Rangers établissent un quartier général provisoire dans un cratère devant le bunker L409A antiaérien (canon de 37 mm) à l’ouest de la batterie allemande.

– Omaha Beach : les soldats allemands du point de défense Wn 70 annoncent la percée de six chars américains dont 3 au niveau du Wn 66.

– Omaha Beach : la force d’attaque C (Task Force C) composée des compagnies A et B du 2ème bataillon de Rangers s’apprêtent à débarquer à la limite des zones Dog Green et Dog White. Tout le 5ème bataillon de Rangers se dirige vers Dog Green.

– Juno Beach : débarquement de la 3ème division d’infanterie canadienne commandée par le général Keller.

 

 

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook