Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Poèmes écrits sur le Jour J – Les infirmiers

Les poèmes écrits sur le Jour J

Les infirmiers

Parmi ceux qui, le 6 juin, ont débarqués
En cette terrible et historique journée
S’il y a des hommes que l’on doit remercier
Sans aucun doute, ce sont les infirmiers.

Partout, sous les balles, autour d’eux, les hommes tombaient
Que de peines et de souffrances, en ce jour, ils ont connu
Voyant que des centaines de jeunes vies, dans un râle s’éteignaient.
Sachant que sur ce sable, nombreux resteraient à jamais étendus.

Ils étaient partout, malgré leurs faibles moyens.
De toutes parts, les cris des blessés résonnaient.
Certains, abrités par le cadavre d’un copain !
Et, faisant de leur mieux, les "Docs" agissaient

Ils opéraient à ciel ouvert, sur le champ de bataille.
Protégés seulement par une croix rouge sur un brassard,
Ils pansaient, perfusaient et suturaient vaille que vaille
Réconfortant des G.I’s effondrés aux yeux hagards.

Pour certains, un peu de sulfamide suffisait.
Pour d’autres, ceux qui avaient sauté sur une mine,
Pour les blessures affreuses d’un membre qui manquait,
Il n’y avait pas d’autre choix que le garrot et la morphine.

Souvent, pour sauver une vie, ils perdaient la leur.
Et c’était un drame de plus qui se jouait,
Car pour tous ces blessés terrassés par le mal et la peur,
C’était la faible étincelle d’espoir qui s’évanouissait.

Jamais ils ne se sont plains, jamais ils n’ont gémis,
Pestant seulement contre la bêtise de la guerre,
Secourant aussi bien leurs amis que leurs ennemis
Qui à présent, étaient égaux, allongés à même la terre.

Ils luttaient à mains nues, sans armes
Avec pour seules compagnes, la souffrance et la mort
Repoussant maintes et maintes fois leurs larmes
Quand la vie s’en allait malgré leurs efforts.

Merci à ces centaines d’hommes admirables et courageux
Qui ont su donner d’eux-mêmes ce qu’il y avait de meilleur
Pour apaiser les souffrances de leurs frères d’armes malheureux
Afin que ceux-ci puissent vivre encore des milliers de jours de bonheur

Hubert Denys

Retour au menu Poèmes du Jour J
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook