Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Matthew B. Ridgway – Biographie

Matthew B. Ridgway

Biographie

Matthew Bunker Ridgway est né à Fort Monroe en Virginie le 3 mars 1895. Son père, diplômé de l’académie militaire de West Point et colonel dans l’artillerie, lui fait découvrir l’armée et toute la famille déménage régulièrement au gré de ses mutations.

A l’instar de son père, il présente le concours de West Point mais échoue à sa première tentative à cause d’une épreuve de mathématiques. L’année suivante, en 1913, il est reçu et sort diplômé en 1917. Espérant être déployé dans les tranchées en France, il est muté l’année suivante en tant que professeur d’espagnol à West Point.

En 1925, Matthew Ridgway prend le commandement d’une compagnie du 15ème régiment en poste à Tientsin en Chine puis est muté au Nicaragua. Nommé gouverneur général aux Philippines en 1930, il présente en 1935 le concours de l’école d’état-major de Fort Leavenworth au Kansas. Enfin, en 1937, il est admis à l’école de guerre de Carlisle Barracks en Pennsylvanie.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate en Europe, Ridgway sert en tant qu’adjoint à l’état-major de la quatrième armée commandée par le général George Marshall. Il est responsable du bureau opérations jusqu’en janvier 1942. En août de cette même année, il est promu au grade de major general et prend le commandement de la 82ème division aéroportée avec la lourde charge de transformer cette ancienne unité d’infanterie classique en une nouvelle unité aéroportée.

Il travaille à la planification de l’opération en Sicile de juillet 1943 et conduit ses parachutistes au combat. Par la suite, il est engagé dans la préparation de l’opération Overlord en Normandie qui débute le 6 juin 1944. Le général Ridgway est parachuté le D-Day avec sa division qui combat pendant trente-trois jours de Sainte-Mère-Eglise jusqu’à Saint-Sauveur-le-Vicomte près de Cherbourg.

Après la bataille de Normandie, les compétences de Matthew Ridgway sont demandées dans le cadre de l’opération Market Garden en Hollande. Il prend le commandement en septembre 1944 du 18ème corps. A la fin de l’année 1944, ses hommes sont engagés face à la contre-attaque allemande dans les Ardennes. En mars 1945, il prend part en Allemagne à l’opération Varsity, durant laquelle il est blessé à l’épaule par les éclats d’une grenade allemande. Au mois de juin 1945, alors que la Seconde Guerre mondiale est terminée en Europe, Ridgway est nommé lieutenant general.

Les combats se poursuivent sur les territoires du Pacifique occupés par les troupes japonaises et le général Matthew Ridgway est mandé pour renforcer les officiers généraux dans cette partie du globe juste avant que le Japon capitule.

Après la Seconde Guerre mondiale, il prend la tête des forces militaires américaines en Méditerranée avant d’être nommé au conseil militaire de l’Organisation des Nations Unies en tant que représentant américain. En 1948, il prend le commandement des unités américaines basées dans les Caraïbes et l’année suivante il sert à l’état-major des armées dirigé par le général J. Lawon Collins.

 

 

Image : Matthew B. Ridgway

Il épouse Mary Princess "Penny" Anthony Long (sa troisième femme) en décembre 1947 avant d’être nommé à la tête de la 8ème armée américaine qui est déployée en 1950 dans une Corée qui sombre dans la guerre. Cette armée est en pleine retraîte lorsqu’il en prend la direction : Matthew Ridgway commence par  réorganiser sa chaîne de commandement et fait remplacer de nombreux officiers. Il parvient à stopper l’offensive chinoise lors des batailles de Chipyong-ni et de Wonju et, au printemps 1951, il lance une contre-offensive vers le nord.

Ridgway est nommé commandant en chef des troupes des Nations Unies en Corée en avril 1951 à la place du général Douglas MacArthur et il prend également la responsabilité de gouverneur militaire du Japon.

Après la guerre en Corée, Matthew Ridgway remplace en 1952 le général Eisenhower au poste de commandant suprême des forces alliées en Europe et il prépare la transition vers l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (O.T.A.N.).

Le 17 août 1953, il est nommé chef d’état-major de l’armée américaine et supervise l’engagement de ses forces militaires au Vietnam. Il s’attache à donner une importance toujours essentielle aux troupes au sol qui ne peuvent pas, selon lui, être remplacées par les armes nucléaires ou l’aviation. Pendant toute la durée de son mandant en qualité de chef d’état-major, il s’oppose régulièrement à la vision stratégique d’Eisenhower, élu Président des Etats-Unis.

Ridgway quitte le service actif le 30 juin 1955. Il publie ses mémoires l’année suivante, sous le titre : "Soldier: The Memoirs of Matthew B. Ridgway" et en 1967, il rédige "The Korean War". Il reste toujours lié aux débats stratégiques et se fait entendre dans le cadre de nombreux discours. Il est ainsi invité par le Président Lyndon Johnson à la Maison Blanche pour se prononcer sur la question du Vietnam en 1968.

Il meurt dans sa résidence de Pittsburgh le 26 juillet 1993, à l’âge de 98 ans, des suites d’une crise cardiaque. Il est enterré au cimetière national d’Arlington.

 

Retour au Menu Biographies

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook