Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Percy Hobart – Biographie

Percy Hobart

Biographie

Percy Cleghorn Stanley Hobart est né à Hobo en Inde le 14 juin 1885. Passionné d’histoire et de littérature pendant sa jeunesse, il choisi de s’engager dans l’armée et intègre la Royal Military Academy de Wollwich d’où il sort en 1904 pour ensuite rejoindre l’école d’application du génie.

Il participe à la Première Guerre mondiale (durant laquelle il est décoré à deux reprises) en France, en Mésopotamie ainsi qu’en Palestine. Très vite, il s’intéresse au développement de l’arme blindée cavalerie et y demande sa mutation dès 1923. La même année, il est nommé instructeur à l’école d’état-major de Quetta et ce jusqu’en 1927.

En 1934, il prend le commandement de l’unique brigade blindée britannique de l’époque, la 1st Tank Brigade, puis devient l’inspecteur du Royal Tank Corps. En 1938, un an après sa nomination au grade de Major General, il met sur pied une force mobile en Egypte, qui donne naissance quelques mois plus tard à la 7ème division blindée, les fameux Rats du désert. Mais ses camarades officiers, très conservateurs pour la plupart, ne voient pas d’un bon oeil le développement des blindés : à l’instar du général de Gaulle en France, il est beaucoup critiqué pour ses idées (notamment en Egypte) et il est poussé à prendre sa retraîte plus tôt que prévu, en 1940.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, le général Hobart rejoint alors en tant que soldat de première classe les unités de milices locales (Local Defence Volunteers, qui donnent naissance peu après à l’Home Guard) : il reçoit pour mission de sécuriser le village où il réside, Chipping Campden. Pendant ce temps, sa soeur épouse le général Montgomery, futur commandant en chef des forces terrestres alliées pendant la bataille de Normandie.

Sa mise en retraîte anticipée ne fait pas l’unanimité et Percy Hobart reçoit le soutien de Liddel Hart, ancien militaire britannique et devenu un fameux théoricien des conflits, qui publie un article dans le journal Sunday Pictorial en faveur de son retour dans l’armée. La conséquence est immédiate : en partie sous la pression, le Premier Ministre Winston Churchill fait qu’Hobart retrouve sa place en 1941 et il le charge alors de préparer la 11ème division blindée.

Limité à la formation des unités, il ne les commande pas au feu, officiellement pour des raisons de santé. Par la suite, il prend à son compte la préparation de la 79ème division blindée (79ème D.B.).

Les retours d’expériences des différents engagements au combat de l’armée britannique laissent apparaître un certain manque d’adaptation des blindés anglais, qui sont rapidement bloqués par de multiples et divers obstacles (c’est notamment le cas lors du débarquement allié de Dieppe en août 1942 qui se solde par un échec). Percy Hobart profite alors de la mise en condition opérationnelle de la 79ème D.B. en avril 1943 pour réaliser une série d’essais : de nouveaux chars sont mis au point afin d’assurer non plus seulement des missions d’appui-feu, mais également des missions d’appui à la mobilité et à la contre-mobilité, en particulier lors d’un assaut amphibie. Ces blindés sont alors appelés les "Funnies" (littéralement les "drôles").

 

Image : Biographie de Percy Hobart

Plusieurs chars sont alors produits en vue du débarquement de Normandie, utilisant le chassis de base du Churchill britannique et du Sherman américain :

– L’Avre est un char équipé d’un mortier de 290 mm qui utilise le chassis du Churchill. Son but est d’apporter un appui feu conséquent au profit des forces terrestres. Sa structure sert de base à l’essentiel des autres ""Funnies".
– L’Ark est chargé de combler les fossés anti-char avec son propre chassis et des rampes pour que d’autres véhicules puissent traverser.
– Le Bobbins, aussi appelé Carpet-Layer, est un char équipé d’un tapis en toile déployable sur le sable pour faciliter la progression de l’infanterie et des véhicules.
– Le Bullshorn Plough, équipé d’une charrue permettant d’extraire les mines sans les faire exploser.
– Le Crab, équipé de chaînes qui draguent le sol et déclenchent les mines disposées à l’avant du char.
– Le Crocodile, équipé d’un lance-flamme particulièrement efficace pour lutter contre les adversaires retranchés dans des casemates.
– Le Duplex Drive, un système de jupe imperméable qui entoure le char doté d’hélices, de telle manière à ce que le véhicule blindé flotte.
– Le Fascine, utilisé pour combler les fossés et les tranchées avec des planches de bois sur lesquelles les fantassins peuvent progresser.

Utilisés pendant le débarquement de Normandie le 6 juin 1944, ces véhicules demeurent en service au sein de la 79ème D.B. jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au total, près de 7 000 blindés modifiés sont intégrés à cette unité qui est dissoute le 20 août 1945, après la fin de la guerre en Europe. Hobart retourne définitivement à la retraîte en 1946.

Il meurt le 19 février 1957 à Farnham, à l’âge de 71 ans.

Retour au Menu Biographies
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook