Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Les divisions fantômes – Encyclopédie D-Day

Encyclopédie du débarquement
et de la Bataille de Normandie

Préparations de la bataille de Normandie :
les divisions fantômes

Une réponse aux espions adverses

Les espions allemands et italiens étaient particulièrement nombreux en Angleterre et aux Etats-Unis. L’une de leurs missions consistait à identifier le nombre et le rôle d’unités présentes ou à venir, déjà prêtes au combat ou encore en formation. Conscients de ce problème, les Alliés décident de mettre au point un réseau de fausses unités, les fameuses Divisions Fantômes (en anglais Phantom Divisions), pour induire leur adversaire dans l’erreur.

Des unités fictives ou dissoutes avant 1944 ont ainsi existé sur le papier, avec des cadres d’ordres et d’installation pendant toute la durée des préparatifs du Jour J. Des insignes d’épaule ont été créées, comme le montrent les exemples d’unités aéroportées américaines ci-dessous :

6th Airborne Division
Image : 6th Airborne Division

9th Airborne Division
Image : 9th Airborne Division

Les divisions fantômes étaient essentiellement américaines et britanniques, mais on compte également un certain nombre d’unités françaises, canadiennes, polonaises, grecques ou encore indiennes. Ces fausses armées étaient commandées dans le cadre de Fortitude, vaste opération de déception visant à faire croire aux Allemands que le débarquement aurait lieu dans le Pas-de-Calais. De manière globale, ce plan permettait aux Alliés de posséder un tour d’avance par rapport à leurs adversaires en forçant ces derniers à déplacer ou à maintenir leurs unités à certains endroits.

18th Airborne Division
Image : 18th Airborne Division
21st Airborne Division
Image : 21st Airborne Division
135th Airborne Division
Image : 135th Airborne Division
Retour au menu Préparations de l’encyclopédie
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook