Discours de l’Amiral Brac de la Perrière à Utah Beach – 59ème Anniversaire du Débarquement de Normandie – 6 juin 2003

59ème Anniversaire du Débarquement

Allocution de l’Amiral Brac de la Perrière

Discours prononcé le Vendredi 6 juin 2003 lors de la cérémonie Franco-américaine à Utah Beach.
  Monsieur le Ministre,
  Monsieur l’Ambassadeur,
  Messieurs les Représentants des Nations alliées,
  Mesdames et Messieurs,

Une nouvelle fois, nous nous retrouvons à proximité de ce rivage normand où débarquèrent de vive force, il y a aujourd’hui 59 ans, sous un ciel gris et par une mer houleuse, des hommes jeunes et courageux venus d’outre-Atlantique et pour mettre fin à l’asservissement de la France et de l’Europe par un régime dictatorial et inhumain.

Nous somme là, nombreux, comme chaque année, pour rendre hommage << à nos Libérateurs >> pour affirmer une nouvelle fois que notre mémoire reste fidèle et que rien ne saurait jamais dissoudre les liens qui unissent les Normands à leurs chers vétérans.

De nombreux Normands ont lutté dans la résistance, et la Normandie a beaucoup souffert en ce printemps 1944 dans ses biens et dans sa chair ; elle a ainsi, partagé les souffrances des soldats qui se battaient sur notre sol dans des conditions difficiles face à des adversaires résolus et aguerris.

Ces souffrances partagées ont scellé pour toujours une amitié indéfectible et nous nous attachons à transmettre le flambeau aux jeunes générations qui viennent avec émotion fleurir les tombes de ces jeunes hommes dont certains étaient à peine sortis de l’adolescence.

Les jeunes Normands savent combien a été décisive la bataille qui a fait rage en Normandie pendant 80 jours, même s’il fallu encore plus d’un an pour en finir avec le régime national socialiste. Tous préparent avec une ferveur renouvelée les grandes cérémonies qui doivent marquer en 2004 le soixantième anniversaire de cette bataille.

Je veux redire – avec force – aux vétérans et à leurs descendants qu’ils seront toujours << chez eux >> ici en Normandie où tout est fait pour qu’ils reçoivent l’accueil chaleureux d’une population qui n’oubliera jamais ni leurs actions héroïques, ni leur sacrifice.

Retour au Menu Discours 2003
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster