Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Cérémonie Internationale du Débarquement à Arromanches – 60ème Anniversaire du Débarquement de Normandie – 5 et 6 juin 2004 – Page 1/2

60ème Anniversaire du Débarquement

Cérémonie Internationale du Débarquement à Arromanches (1/2)

Reportage à la Cérémonie Internationale du Débarquement le dimanche 6 juin 2004 par Marc Laurenceau
Lieu – Horaire : Caen, parking du centre commercial de la Côte de Nacre, 08h30

Un épais brouillard de beau temps flotte sur les terres de Normandie en ce début de matinée du dimanche 6 juin 2004, un jour attendu par de nombreux passionnés du Débarquement de Normandie, comme c’est le cas pour moi. Le Ministère de la Défense, qui s’est chargé pendant près de trois mois de distribuer des accréditations pour les différentes cérémonies internationales, m’a remis un "laissez-passer" que je porte autour du cou. Tous les invités à la cérémonie internationale d’Arromanches munis d’un "pass" doivent se présenter sur le parking du centre commercial de la Côte de Nacre, au nord de Caen. A cet endroit, plusieurs dizaines d’autocars attendent les vétérans et les invités afin de les ammener sur le site d’Arromanches. Seuls les véhicules munis d’un pass (pour les voitures c’est un insigne d’identification rouge) peuvent alors circuler en Normandie.

Après une attente de quelques heures sur le parking, le soleil fait son apparition et cela présage une belle journée. Vers 10h30 les gendarmes nous invitent à monter dans les bus. A 11h00, le convoi de quatre premiers cars démarre. Deux gendarmes sur leur moto précèdent le convoi et nous conduisent sur l’autoroute Caen-Bayeux, alors fermée aux automobilistes de 6 heures du matin à 18 heures du soir. Sur chaque pont surmontant l’autoroute, des gendarmes ou des soldats de l’Armée de Terre, armés et munis de postes de radio veillent au bon déroulement des opérations. Car les services de sécurité sont sur les dents : les personnalités qui se rendent à la cérémonie d’Arromanches ne sont autres que Sa Majestée la Reine d’Angleterre, les présidents d’Etats George Bush, Jacques Chirac, Vladimir Poutine…

Arromanches, table d’orientation, 11h35

Nous arrivons sur le site où se déroulera, quelques heures plus tard, la cérémonie tant attendue. En mer, on peut d’ores et déjà apercevoir le Porte-Avion Nucléaire Charles de Gaulle, chargé de la sécurité lui aussi. Dans les airs, de nombreux hélicoptères Super Frelon, Puma, Super-Puma, Cougar et Gazelle patrouillent de part en part du Calvados et du Cotentin. A leur bord, des hommes du GIGN, l’unité d’élite française du Groupe d’Intervention de la Gendaremerie Nationale, sont prêts à intervenir en cas de nécessité. Dans chaque bus, qui transporte les vétérans et les invités, se trouvent un élève-officier de Saint-Cyr (au total 85 élèves étaient présents) et un élève-officier de l’Ecole Navale (dont la promotion 2003 a été entièrement représentée, soit 80 élèves). Ils seront notamment chargés d’accompagner et d’aider les vétérans.

Le site où se déroule la cérémonie internationale d’Arromanches a été ammenagé pendant près de deux mois avant le 6 juin 2004. Le revêtement de macadam a été déposé sur une couche de caoutchouc qui sera enlevée après la cérémonie, pour laisser respirer à nouveau le sol loué à un agriculteur local pour l’occasion. Une "Place d’Armes" est créée et trois gradins géants se trouvent sur sa circonférence, face au port artificiel "Mulberry" d’Arromanches.

Les vétérans et les invités sont priés de s’assoir sur les gradins prévus à cet effet. En face de nous se dressent trois groupes de panneaux interactifs où flottent les drapeaux des pays Alliés. Chaque spectateur reçoit un sac dans lequel se trouve de quoi "casser la croûte" : des sandwichs, des gâteaux secs et des yoghourts. Les vétérans français qui se trouvent sur les gradins sont en grande partie des fantassins qui ont combattu aux côtés des armées alliées après le Débarquement de Provence le 15 août 1944. L’arrivée des chefs d’Etats et de Gouvernements est prévue à 15h15.

Arromanches, table d’orientation, 13h00

Entre 13h00 et 15h00, les fanfares militaires de dix pays ayant pris part au Débarquement de Normandie le 6 juin 1944 ont défilé sur la Place d’Armes. Ces fanfares ont permit aux spectateurs de patienter en attendant l’arrivée des officiels. Et ce sont les militaires grecs qui ont ouvert le bal, bientôt suivis par les musiciens militaires de Tchécoslovaquie, puis par les musiciens militaires Belges, etc. La Pologne et la Norvège ont envoyé chacun un détachement de leur Garde d’Honneur, accompagnant les musiciens. Ces hommes (rappelons que les soldats Norvégiens présents sur le site étaient pour la grande majorité des Appelés du Contingent) ont respecté une chorégraphie minutieuse et impressionnante qui a été très applaudie par un public de plus en plus nombreux.

Arromanches, table d’orientation, 15h25

C’est avec leur retard traditionnel que les officiels arrivent sur les lieux de la cérémonie, dans trois autocars qui s’arrêtent devant les gradins des officiels. Puis, cinq minutes plus tard, à 15h30, les Chefs d’Etats se présentent au même endroit dans leur voiture respective, encadrés chacun par plusieurs dizaines de véhicules de sécurité. Les officiels se placent immédiatement sur leur sièges et attendent le Président des Etats-Unis. Et c’est à 15h45 que George Bush arrive devant la tribune présidentielle, en compagnie de la Première Dame des Etats-Unis d’Amérique, Laura Bush.

Arromanches, table d’orientation, 15h50

La Frégate Française Cassard s’approche de la localité d’Arromanches, alors que les musiciens de l’Armée de Terre et de l’Armée de l’Air Française s’apprêtent à jouer l’Hymne National Français, la "Marseillaise", pour célébrer le commencement de la Cérémonie Internationale marquant le soixantième anniversaire du Débarquement Allié de Normandie. Tous les invités situés dans les trois gradins des officiels sont priés de se lever et les musiciens militaires commencent à jouer, tandis que la Frégate Cassard, alors en position, tire 21 coups de canons. La cérémonie est officiellement ouverte.

A 16h00, ceux qui ont fait le Débarquement, ces héros que nous célébrons en ce jour du dimanche 6 juin 2004, exactement soixante ans après les faits historiques, défilent au pas devant les invités, sur la Place d’Armes. Ils sont accompagnés des élèves officiers Français ainsi que par 14 porte-drapeaux de l’armée de Terre Française, représentant les 14 pays Alliés qui ont pris part à l’opération Overlord.Pendant de nombreuses minutes, la foule des invités se lève et applaudit ces vétérans qui se tiennent debout, au garde-à-vous, face aux gradins. Des vétérans essuient des larmes d’émotion : des générations d’origines différentes les applaudissent car ils ont conscience qu’ils ont permis au monde de vivre sous un aspect différent de ce qu’il était il y a soixante ans. Quelques minutes d’applaudissements après, les 142 vétérans représentant 14 pays différents rejoignent leur place. Seuls 14 d’entre eux restent debout, face au public et aux objectifs des caméras. Ces privilégiés recevront, quelques instants plus tard, des mains du Président de la République Française, Jacques Chirac, la médaille représentant la plus haute distinction Française : la Légion d’Honneur. La France honore ainsi ceux qui ont combattu pour la libération de ses terres. Les 14 vétérans médaillés rejoignent ensuite des places d’honneur, devant les tribunes officielles.

 

 
Photos de la Cérémonie – Retour Menu Reportages Commémorations 2004
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook