Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Cérémonie Internationale du Débarquement à Arromanches – 60ème Anniversaire du Débarquement de Normandie – 5 et 6 juin 2004 – Page 2/2

60ème Anniversaire du Débarquement

Cérémonie Internationale du Débarquement à Arromanches (2/2)

Reportage à la Cérémonie Internationale du Débarquement le dimanche 6 juin 2004 par Marc Laurenceau
Arromanches, table d’orientation, 16h25

Le chef de l’Etat français, se dirige vers la place d’armes, accompagné de son aide de camp, pour prononcer le discours de la France. La place d’armes, où les deux ensembles de musiques militaires de l’Armée de Terre et de l’Armée de l’Air sont toujours situés, se remplit alors de nombreux militaires qui défilent devant les 6000 invités d’Arromanches. C’est le début du défilé militaire terrestre, qu’ouvrent les soldats américains du 6ème bataillon du 52ème Peloton d’Artillerie Sol-Air, en mémoire d’Omaha Beach. Ils sont suivis du Light Dragoons 13/18ème Royal Hussard du Royaume-Uni, ainsi que par les autres représentants militaires des pays ayant pris part, le 6 juin 1944, au Débarquement de Normandie. C’est un peloton d’un régiment d’infanterie de Marine qui a représenté la France.

A la fin de ce défilé terrestre, tous les regards des invités se dirigent vers le ciel au-dessus d’Arromanches : la Patrouille Britannique Red Arrows, avec ses neuf Hawks, envoie ses couleurs Rouge, Blanc, Beu. C’est le top départ du défilé militaire aérien. Ce sont les avions de chasse F-16 de la Belgique qui sont tout d’abord entrés en scène, bientôt suivis d’escadrons de chasse Français, avec quatre Mirage F1-CT de l’Escadron de Chasse 3/33 Lorraine de la base 112 à Reims et quatre Mirage de l’Escadron de Chasse 1/2 Cigogne de la Base 102 de Dijon, deux Super-Etendard, deux Rafale…
Quatre A-10 Thunderbolt américains, basés en Allemagne, semblent clôturer ce très impressionnant défilé. Mais, alors que commence le défilé militaire naval, la Patrouille de France avec ses Alphajet arrive au-dessus du site historique d’Arromanches : aussitôt, les panaches de couleurs Bleu, Blanc et Rouge emplissent le ciel normand. Ils sont aussitôt très applaudis par la foule des vétérans et des invités.

C’est donc pendant que le Bagad Français de lann Bihoué recommence à jouer devant les tribunes que débute le défilé naval, que l’on peut apercevoir sur les deux écrans géants devant nous. Les images, prises d’un hélicoptère en vol stationnaire au-dessus des vestiges du port artificiel d’Arromanches, nous montrent des navires de guerre de différentes origines : c’est la Frégate Charlottetown du Canada qui débute ce défilé naval, suivie du Destroyer Britannique HMS Gloucester (lance-missiles), de la Frégate américaine USS Ross (le speaker nous informe que le Commandant de ce navire est une femme, diplômée de journalisme), du pétrolier-ravitailleur Wave Knight, de deux Chasseurs de Mines de la Marine Belge, de deux bâtiments Anti-Mines Norvégiens et d’un transport de chaland de débarquement des Pays-Bas.

Le porte-avion nucléaire français, le Charles de Gaulle, pourtant à quelques centaines de mètres des autres navires, n’a pas pris part au défilé naval. Il a été chargé de la surveillance de la commémoration.

Après ce défilé des trois armes : Terre, Air, Mer, sur la place d’armes se déroule le spectacle de Daniel Charpentier, qui par un ballet de comédiens habillés de noir, symbolise les années de guerre de 1939 à 1945. Les écrans géants montrent des images de la Seconde Guerre mondiale. Et au moment où on peut voir sur les écrans les bombardements aériens précédant le Débarquement de Normandie, une escadrille, composée d’un C-47 Douglas, un B-24 Mitchell, un P-47D Mustang et un Spitfire, survole les tribunes officielles. La synchronisation est très impressionnante.

Lors du spectacle, les comédiens se sont régulièrement mis de côté, la musique s’est arrêtée et ils ont laissé place à des intervenants extérieurs comme la chanteuse Patricia Kass, venue interpréter l’Hymne à l’Amour, le directeur du Mémorial de la Paix à Caen, Jacques Belin, venu délivrer un message destiné aux jeunes : "ils ne doivent pas oublier les faits d’armes de leurs anciens".

A la fin du spectacle, des comédiens sont venus remettre des bouquets de fleurs aux 14 vétérans tout juste médaillés de la Légion d’Honneur. Ils ont été très touchés par ce geste simple mais émouvant : recevoir la plus haute distinction honorifique Française.

Et c’est la Patrouille de France qui vient clôturer la Cérémonie Internationale du soixantième Anniversaire du Débarquement Allié en Normandie. Elle effectue un magnifique éclatement final juste au-dessus de la place d’armes, laissant dans le ciel de longs panaches de fumée blanche.

Des applaudissements retentissent de toutes les tribunes officielles qui saluent à la fois les Vétérans du Débarquement de Normandie, le travail de la Patrouille de France, le très bon déroulement de la Cérémonie et qui manifestent également la joie d’avoir assisté à une des célébrations les plus importantes de ce début de 21ème siècle, en honneur à ceux qui, un matin de juin 1944, ont débarqué dans le froid et dans le vacarme d’une bataille, pour libérer une Europe sous le joug de la barbarie nazie et qui, par les sacrifices d’hommes jeunes et venant d’horizons lointains, ont permis à des populations civiles de vivre à nouveau dans une Paix que nous avons également célébrée, ce dimanche 6 juin 2004.

 

 
Photos de la Cérémonie – Retour Menu Reportages Commémorations 2004
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook