Les pertes civiles en Normandie en 1944

Les chiffres des pertes civiles en Normandie

Les Alliés savent, avant même le début de l’opération Overlord, que les civils normands vont payer un lourd tribut en raison de combats et des bombardements qui se dérouleront sur leur sol, dans leur village ou leur ville. La France Libre, représentée par le général de Gaulle, fait part de sa grande inquiétude quant au décès probable de nombre de ses concitoyens et les relations interalliées se détériorent à propos des victimes civiles.

Peu après la bataille de Normandie, la nécessité de poursuivre les combats contre l’Allemagne nazie normalise les relations interalliées malgré les dissensions internes, et à la fin de l’année 1945, la priorité devient la reconstruction d’un pays exsangue en raison d’années de privation et de destructions. Les pertes civiles en Normandie sont depuis toujours considérées comme l’un des prix à payer pour la libération. Mais qu’en est-il du nombre exact ?


Estimation des pertes civiles normandes réalisées par Frederick Alexander Lindemann (conseiller scientifique de Winston Churchill) avant la bataille de Normandie : de 80 000 à 160 000 tués

Pertes civiles totales en Normandie : 19 890 tués

Pertes civiles dans le Calvados : 8 140 tués

Pertes civiles dans l’Eure : 5 750 tués

Pertes civiles en région Manche : 3 800 tués

Pertes civiles dans l’Orne : 2 200 tués

Nombre total de normands sinistrés et sans abri : 300 000

Bovins tués : 100 000 – Chevaux tués : 8 000

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster