Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bretteville-l’Orgueilleuse en 1944 – Calvados – Bataille de Normandie

Bretteville-l’Orgueilleuse (Calvados)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 7 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau canadien de 1944 Regina Rifles Regiment, 7th Canadian Infantry, 3rd Infantry Division

Drapeau canadien de 1944 Queen’s Own Rifles of Canada, 8th Canadian Infantry, 3rd Infantry Division

Drapeau nazi S.S.-Panzerregiment 12, 12. S.S. Panzer-Division Hitlerjugend

Historique :

Le 7 juin 1944, les soldats du Regina Rifles Regiment (commandé par le lieutenant-colonel F. M. Matheson), appartenant à la 7ème brigade de la 3ème division d’infanterie canadienne, s’emparent de Bretteville-l’Orgueilleuse sans combattre. Cette localité est un verrou qui permet de contrôler une partie de la route nationale 13 qui relie Caen à Bayeux.

Ce même jour, les Allemands menés par le S.S. Panzergrenadierregiment 25 (S.S. Pz.Gren.Rgt 25.) dirigé par le S.S. Standartenführer Kurt Meyer et appartenant à la 12ème S.S. Panzer-Division Hitlerjugend contre-attaquent depuis Caen en direction des plages. Surpris par la rapidité et la puissance déstructrice de cette contre-offensive, les Alliés s’installent en défensive dans ce secteur et envisagent de fixer l’adversaire pour le détruire avec leurs appuis. Mais les Allemands bousculent les Canadiens à Norrey-en-Bessin, au sud de Bretteville-l’Orgueilleuse.

Dans la nuit du 8 au 9 juin 1944, 23 chars Panther de la 3. Panzerkompanie du 1er bataillon (commandé par le S.S.-Sturmbannführer Arnold Jürgensen) du S.S. Panzerregiment 12 (commandé par le S.S.-Standartenführer Max Wünsche) effectuent un raid blindé depuis Rots en direction de Bretteville-l’Orgueilleuse et de Norrey-en-Bessin. La compagnie D (aux ordres du Major Gordon Brown) du Regina Rifles Regiment qui est en première ligne ne plie pas malgré la puissance de l’attaque et parvient à détruire plusieurs chars adverses. L’un d’entre eux, un Panther V, est détruit au lance-roquettes P.I.A.T. par Joe Lapointe à l’est du village. La bataille est particulièrement violente. Dans l’impossibilité de reprendre Bretteville-l’Orgueilleuse, les S.S. se replient à l’aube du 9 juin 1944 à Rots pour se réorganiser.

Les hommes du Major Brown sont exténués ; 51 de leurs hommes sont mis hors de combat dans la seule nuit du 8 au 9 juin. Mais les pertes infligées aux Allemands sont également sévères et ces derniers ne sont plus en mesure de lancer une contre-offensive de la même ampleur dans les jours qui suivent.

La commune de Bretteville-l’Orgueilleuse est renforcée par le Queen’s Own Rifles of Canada appartenant à la la 8ème brigade et les combats se poursuivent aux abords sud et sud-ouest de cette localité, les Allemands voulant s’assurer le contrôle des accès à la route nationale qui relie Bayeux à Caen. Le 23 juin 1944, un tir d’artillerie allemand détruit le poste de commandement du Regina Rifles Regiment au centre de la commune.

Photos de Bretteville-l’Orgueilleuse en 1944

Carte de Bretteville-l’Orgueilleuse :

Image : carte du secteur de Bretteville-l'Orgueilleuse - Bataille de Normandie en 1944
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook