Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bretteville-sur-Odon en 1944 – Calvados – Bataille de Normandie

Bretteville-sur-Odon (Calvados)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 9 juillet 1944

Unités engagées :

Drapeau canadien de 1944 The North Shore Regiment, 8th Infantry Brigade, 3rd Infantry Division

Drapeau canadien de 1944 10th Armoured Regiment Fort Garry Horse, 2nd Canadian Armored Brigade

Drapeau nazi I/S.S. Panzergrenadier-Regiment 26, 12. S.S. Panzer-Division

Drapeau nazi S.S. Panzer-Regiment 12, 12. S.S. Panzer-Division

Historique :

Du 4 au 5 juillet 1944, les Canadiens lancent l’opération Windsor qui vise à s’emparer de Carpiquet et de son précieux aérodrome et ils buttent contre un ennemi solidement retranché et résolu à défendre chèrement sa position. Après de furieux combats qui causent de lourdes pertes aux Alliés, la 12. S.S. Panzer-Division “Hitlerjugend” tient toujours l’aérodrome. A compter du 8 juillet, une nouvelle opération est lancée, baptisée Charnwood : après une extraordinaire préparation d’artillerie, les forces britanniques et canadiennes se lancent à l’assaut dans tout le secteur de Caen. Le 9 juillet, l’aérodrome est aux mains de la 3rd Infantry Division et son chef, le Major General Rodney Keller, veut poursuivre la progression, estimant que les Allemands se sont repliés au sud de l’Odon.

Ainsi, à 15 heures 25, le North Shore Regiment (8th Infantry Brigade) commandé par le lieutenant-colonel D. B. Buell se met en marche vers Bretteville-sur-Odon, appuyé par des chars du 10th Armoured Regiment Fort Garry Horse (2nd Canadian Armored Brigade). Les compagnies A et C du North Shore progressent en premier échelon, suivies par les compagnies B et D. Les écarts entre les unités sont volontairement importants du fait de la nature ouverte du terrain. A l’approche de la section de reconnaissance motorisée sur Carriers, les Allemands déclenchent leur artillerie, mais le chef de section, le lieutenant Robert Currie, parvient à observer le village et rend compte que celui-ci est désert. Les compagnies poursuivent en direction de Bretteville-sur-Odon et quelques instants plus tard, elles sont elles-aussi sous le feu des canons adverses, enregistrant des pertes importantes. Buell est en route pour encourager ses hommes lorsqu’un obus touche son Carrier ; n’étant pas blessé, il poursuit à pieds.

Les compagnies de tête atteignent les abords immédiats du village à compter de 16 heures 30 et débutent la reconnaissance des rues et des habitations. 45 minutes plus tard, alors que les Allemands concentrent leur artillerie sur Bretteville-sur-Odon et que les derniers défenseurs se sont repliés rapidement, les Canadiens rendent compte qu’ils se sont emparés de la commune. Après avoir sécurisé les abords du village, ils creusent aussitôt des abris et des tranchées comme ils l’ont fait depuis ces derniers jours pour échapper aux éclats d’obus adverses.

 

Cartes de Bretteville-sur-Odon :

Image : Carte de Bretteville-sur-Odon dans le Calvados
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook