Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Ouistreham-Riva-Bella en 1944 – Calvados – Bataille de Normandie

Ouistreham-Riva-Bella (Calvados)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 6 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau anglais Drapeau France Libre N°4 Commando, 1st Special Service Brigade, 3rd Infantry Division

Drapeau anglais 2nd Battalion East Yorkshire Regiment, 8th Infantry Brigade, 3rd Infantry Division

Drapeau anglais 13th/18th Royal Hussars, 27th Armored Brigade, 3rd Infantry Division

Drapeau nazi I/Grenadier-Regiment 736, 716. Infanterie-Division

Historique :

La commune d’Ouistreham-Riva-Bella dans le Calvados est occupée en 1944 par le 1er bataillon du Grenadier-Regiment 736 (716. Infanterie-Division) dont le poste de commandement est situé dans un ensemble de bunkers codé Wn 14 (surnommé “position Sole” par les Britanniques). La proximité immédiate de l’embouchure de l’Orne explique la construction par les Allemandes de plusieurs poins d’appuis importants.

La plage et l’embouchure de l’Orne sont défendues par le point d’appui codé Wn 08 (également codé Stp 08) comprenant un imposant poste d’observation et de direction des tirs haut de dix-sept mètres au profit de la 1ère batterie du 1260ème régiment d’artillerie côtière allemand. Ce poste de direction de tir comporte cinq étages (dont un souterrain), un puissant télémètre, plusieurs chambres de veille, de transmissions, de munitions et pour la troupe. Plusieurs habitations sont détruites afin d’installer des encuvements qui reçoivent des canons de 155 mm d’origine française (des GPF mle 1917) d’une portée de 19 kilomètres. Le Stp 08 est soutenu par un point d’appui construit en 1943 en bord de plage à l’emplacement de l’ancien casino de Riva-Bella, est qui est codé Wn 10 par les Allemands.

Les accès au sud de la commune sont défendus par un important point d’appui allemand codé Wn 12 (surnommé “batterie Daimler” par les Britanniques) situé à proximité du château d’eau. Etant initialement une position de batterie hippomobile, le Wn 12 est finalement doté de quatre encuvements avec soutes attenantes et est armé par la 4ème batterie de l’Artillerie-Regiment 1716 (716. Infanterie-Regiment) et comprend quatre canons de 155 mm sFH 414 (f).

Compte tenu de la superficie de la localité, les Alliés n’envisagent pas de débarquer face à la commune mais ils veulent prendre pied dans un premier temps 1 500 mètres plus à l’ouest à hauteur de La Brèche d’Hermanville (où la densité d’habitations est plus réduite) puis dans un deuxième temps s’emparer d’Ouistreham et de ses différents points d’appui par un mouvement tournant. Ce sont les commandos franco-anglais de la 1st Special Service Brigade qui sont chargés d’effectuer cette manoeuvre le Jour-J.

Le 6 juin 1944 à 8 heures, le n°4 Commando (1st Special Service Brigade) commandé par le lieutenant-colonel R. W. P. Dawson et transporté à bord de 13 LCA et 2 LCI (LCI 523 et LCI 527) débarque sur le secteur Queen Red de Sword Beach face à La Brèche. Dawson est blessé à deux reprises (à la jambe et à la tête) et doit laisser temporairement la main au Major Ronald Menday. Les deux premières unités, les Troop 1 et Troop 8, se composent des commandos français dirigés par le Capitaine de Frégate Kieffer : les soldats du “Commando Kieffer” sont envoyés en première ligne pour s’emparer d’Ouistreham, appuyés par des chars du 13th/18th Royal Hussars (27th Armored Brigade) et soutenus par les autres éléments du n°4 Commando. Les Français s’attaquent tout d’abord au Wn 10 (à l’emplacement de l’ancien casino) : la Troop 8 s’installe en appui et la Troop 1 monte à l’assaut, mais les Allemands résistent. Kieffer, blessé, parvient à obtenir l’appui des chars anglais qui bousculent les défenses adverses. Le capitaine-médecin Robert Lion du commando Kieffer est tué par le tir d’un tireur isolé allemand qui le touche en plein coeur lors de cet assaut, alors qu’il tente de porter secours au caporal Paul Rollin, grièvement blessé à la tête. Ils progressent ensuite vers le Wn 12 et contrôlent ainsi la totalité de la localité, malgré la présence de plusieurs tireurs isolés allemands.

Les Anglais du 2nd Battalion East Yorkshire Regiment (8th Infantry Brigade), également débarqués à La Brèche, progressent directement en direction des points d’appui Wn 12 (position Daimler) et Wn 14 (batterie Sole) qu’ils doivent prendre d’assaut. Ils parviennent à accomplir leur mission, perdant toutefois 137 soldats tués, blessés, disparus ou faits prisonniers durant cette première journée de combat.

  Photos d’Ouistreham-Riva-Bella en 1944

Carte d’Ouistreham-Riva-Bella :

Image : carte du secteur de Ouistreham-Riva-Bella - Bataille de Normandie en 1944
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook