Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Rocquancourt en 1944 – Calvados – Bataille de Normandie

Rocquancourt (Calvados)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 8 août 1944

Unités engagées :

Drapeau canadien de 1944 South Saskatchewan Regiment, 6th Infantry Brigade, 2nd Infantry Division

Drapeau canadien de 1944 8th Reconnaissance Regiment (14th Canadian Hussars), 2nd Infantry Division

Drapeau nazi 272. Infanterie-Division

Drapeau nazi Kampfgruppe Meyer, 9. SS Panzer-Division “Hohenstaufen”

Historique :

La commune de Rocquancourt est située sur un point haut appelé la crête de Verrières et qui surplombe la région entre Caen et Falaise. Défendue par des éléments de la 272. Infanterie-Division, les Alliés envisagent de s’en emparer avec le lancement le 18 juillet 1944 de l’opération Atlantic mais l’artillerie allemande met un terme à l’offensive dans ce secteur. Le 24 juillet 1944, les Alliés lancent l’opération Spring qui vise à s’emparer définitivement des hauteurs de la crête de Verrières, mais une fois encore les Canadiens ne parviennent pas à atteindre l’intégralité de leurs objectifs et sont stoppés par les Allemands.

La ligne de front n’évolue pas pendant plus d’une semaine malgré des bombardements constants et il faut attendre le lancement de l’opération Totalize dans la soirée du 7 août 1944 pour que les Canadiens du South Saskatchewan Regiment (6th Infantry Brigade, 2nd Infantry Division) puissent débuter leur offensive depuis Verrières en direction de Rocquancourt, dont les défenses ont été renforcées par la présence du Kampfgruppe Meyer de la 9. SS Panzer-Division “Hohenstaufen”. Précédés par des éléments motorisés du 8th Reconnaissance Regiment (14th Canadian Hussars), ils se lancent à l’assaut peu avant minuit, après d’intenses bombardements des positions adverses. Les Allemands ont évacué le village suite aux tirs d’artillerie, laissant derrière eux quelques éléments retardateurs pour semer le désordre chez les Canadiens. Le village de Rocquancourt est rapidement libéré le 8 août à minuit 45, mais les obus de mortiers allemands continuent de tomber au milieu des habitations, blessant notamment le chef de corps du South Saskatchewan, le lieutenant-colonel Frederick A. Clift, qui refuse toutefois d’être évacué, craignant de ne pas pouvoir commander son unité en cas de contre-attaque adverse.

Photos de Rocquancourt :

Image : Toutes les photos de la bataille de Normandie classées en fonction de leur localisation

11 août 1944 : des soldats du South Saskatchewan Regiment à bord d’une Schwimmwagen de prise.

 

Image : Toutes les photos de la bataille de Normandie classées en fonction de leur localisation

11 août 1944 : le soldat G. O. Parenteau du South Saskatchewan Regiment dans Rocquancourt

 

Cartes de Rocquancourt :

Image : carte de la commune de Rocquancourt
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook