Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Tour-en-Bessin en 1944 – Calvados – Bataille de Normandie

Tour-en-Bessin (Calvados)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 8 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 26th Infantry Regiment, 1st Infantry Division

Drapeau américain 635th Tank Destroyer Battalion

Drapeau américain 745th Tank Battalion

Drapeau américain 833rd Engineer Aviation Battalion

Drapeau américain 846th Engineer Aviation Battalion

Drapeau nazi Grenadier-Regiment 916, 352. Infanterie-Division

Historique :

En fin d’après-midi le 7 juin 1944, le 2ème bataillon du 26th Infantry Regiment (1st Infantry Division) commandé par le lieutenant-colonel Derrill M. Daniel (rattaché temporairement au 18th Infantry Regiment) reçoit l’ordre de faire mouvement pour s’emparer du carrefour entre la route nationale 13 et la route départementale 206 à l’ouest de Tour-en-Bessin. Le bataillon, opposé à des éléments du Grenadier-Regiment 916 (352. Infanterie-Division), parvient à destination le lendemain 8 juin à 5 heures 30. Le lieutenant-colonel Daniel rend compte de la présence d’ennemis (fantassins et artilleurs) à Tour-en-Bessin et le 26th Infantry Regiment (IR) fait aussitôt la demande pour recevoir un appui aérien : peu avant 9 heures, le raid aérien est lancé au-dessus du village. Un patrouille blindée est alors envoyée en reconnaissance pour constater les effets de l’attaque : à 11 heures 40, la commune de Tour-en-Bessin est déclarée “claire”.

Le 26th IR, commandé par le colonel John F. R. Seitz, organise ses trois bataillons avant de lancer son offensive sur Tour-en-Bessin. Renforcé par des blindés du 635th Tank Destroyer Battalion, le 2ème bataillon appuie l’assaut mené à compter de 20 heures 40 par le 3ème bataillon du lieutenant-colonel John T. Corley qui est également appuyé par les chars Sherman de l’escadron C du 745th Tank Battalion. Le bataillon de Corley progresse dans le village sur deux colonnes de fantassins qui ont intégré les Sherman. Plusieurs échanges de tirs ont lieu mais les Allemands se replient vers l’est et le sud. Tour-en-Bessin est entièrement sécurisé peu après minuit, le 8 juin 1944.

Le 3ème bataillon progresse ensuite en direction du hameau de Sainte-Anne qui est atteint à 1 heure 30.

Le 833rd Engineer Aviation Battalion (du 12 au 28 juillet 1944) et le 846th Engineer Aviation Battalion (du 26 au 28 juillet 1944) construisent deux pistes en “V” à l’est de Tour-en-Bessin. Cet aérodrome, baptisé ALG A-13 par les Alliés, accueille le 373rd et le 406th Fighter Groups de la 9th Air Force. Il est également conçu pour accueillir dès e 25 août 1944 des bombardiers légers de type B-26 Marauder appartenant au 394th Bombardement Group. Cet aérodrome est opérationnel jusqu’au 2 décembre 1944.

Cartes de Tour-en-Bessin :

Image : carte du secteur de Tour-en-Bessin - Bataille de Normandie en 1944
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook