Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Hémevez en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Hémevez (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 17 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 507th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Division

Drapeau américain 90th Infantry Division

Drapeau nazi Grenadier-Regiment 1057, 91. Infanterie-Division

Historique :

Le 6 juin 1944 à 2 heures 44, le stick du 2nd Lieutenant Robert W. Shutt appartenant à la compagnie de commandement ainsi qu’à la compagnie A du 507th Parachute Infantry Regiment (82nd Airborne Division) est largué par erreur au nord de la commune d’Hémevez (3 kilomètres au nord-ouest de la zone de saut codée “T” initialement prévue), parallèlement à la ligne de chemin de fer entre le Pont Blanc et le Pont du Palis. 14 des 15 parachutistes sautent de l’avion, seul le soldat Tress B. Balch reste à bord : son parachute ventral s’est déclenché par erreur pendant le vol. Le Corporal Fred G. Wondell se blesse à l’atterrissage en raison de la vitesse excessive de son approche au sol, son bassin est fracturé. Après plusieurs minutes durant lesquels les parachutistes sont livrés à eux-mêmes, l’incertitude règne, puis progressivement ils parviennent à se regrouper. Le lieutenant Shutt, qui cherche à définir sa position exacte, ordonne le lancement d’une patrouille en direction du village d’Hémevez en longeant la route vers le sud : elle se compose des soldats Ashton J. Landry (qui parle français), Paul D. Moore et Charles L. Wright. Pendant ce temps, les autres parachutistes mettent à l’abri leur blessé.

La patrouille atteint rapidement la ferme du Castel, située aux abords nord d’Hémevez. Au moment où ils établissent le contact avec les habitants, une patrouille allemande se fait entendre et les trois parachutistes se mettent aussitôt à l’abri dans une grange puis se replient à la faveur de l’obscurité. A l’aube, un rapide combat s’engage entre neuf soldats de la section du lieutenant Shutt et une colonne de véhicules allemands : le premier camion, transportant des munitions, explose dans un fracas étourdissant. Le deuxième s’arrête et fait débarquer les soldats qui étaient à bord : l’escarmouche dure de longues heures et en début d’après-midi, les parachutistes sont tous faits prisonniers. Ils sont alors escortés en direction de l’église du hameau de la Vierge du Petit Moulin et pendant le trajet, deux paras parviennent à s’échapper. Arrivés à destination, les prisonniers sont autorisés à fumer une cigarette puis ils sont massacrés par les Allemands, ayant mis à cet effet une mitrailleuse lourde en batterie (les victimes sont : Pfc Heck Elsworth, Pvt Hitztaler Anthony, Pvt Kling Andrew, Pfc Delmar McElhaney, Pfc Tillman Daniel, Pfc Robert E. Werner et Pvt Robert Watson). Leurs corps sont enterrés dans une fosse creusée dans un pré entre le hameau du Val et Hémevez. La patrouille américaine entend le bruit des tirs et quelques minutes plus tard, elle est capturée à son tour par les Allemands ; cependant, une heure après leur capture, les trois parachutistes parviennent à s’échapper.

Ernest Moucel, habitant d’Hémevez, découvre la fosse qui compte 8 soldats : un autre parachutiste abattu y a été jeté par les Allemands. Avec trois habitants de la région, il les enterre dans le cimetière communal.

Le 17 juin 1944, la commune d’Hémvez est libérée par les soldats de la 90th Infantry Division.

Le 6 février 1945, Ashton J. Landry est convoqué à Versailles à l’état-major du Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force (SHAEF) dans le cadre d’une enquête menée par l’armée américaine au sujet des tristes événements d’Hémevez.

Cartes de Hémevez :

Image : carte du secteur de Hémevez - Bataille de Normandie en 1944
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook