Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Le Plessis-Lastelle en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Le Plessis-Lastelle (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 10 juillet 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 357th Infantry Regiment, 90th Infantry Division

Drapeau américain 712nd Tank Battalion

Drapeau nazi 2. SS Panzer-Division “Das Reich”

Drapeau nazi Fallschirmjäger-Regiment 15, 5. Fallschirmjäger-Division

Drapeau nazi 77. Infanterie-Division

Historique :

A compter du 3 juillet 1944, le VII Corps américain commandé par le général Collins lance une offensive visant à percer le front au sud du Cotentin après la libération de Cherbourg. Les Allemands ont mis en place une solide ligne de défense baptisée “ligne Mahlmann” du nom du Generalleutnant Paul Mahlmann, commandant la 353. Infanterie-Division, qui l’a imaginé.

La 90th Infantry Division américaine est chargée de s’emparer de la colline cotée 122 appelée Mont-Castre. Dans le même temps, elle doit progresser vers le sud le long de la départementale 338 en direction du hameau du Plessis-Lastelle. Durant la matinée du 5 juillet, le 357th Infantry Regiment aux ordres du colonel George H. Barth déploie l’un de ses bataillons à l’assaut des hameaux du Plessis-Lastelle et de Beau Coudray qui sont situés l’un à côté de l’autre, mais les Allemands de la 77. Infanterie-Division déclenchent de multiples tirs d’artillerie qui fixent les fantassins américains. Le bocage, très compartimenté, est favorable aux combats défensifs et les Allemands en tirent tous les avantages, d’autant plus que les unités américaines sont dans l’impossibilité de se déployer convenablement.

A l’aube du 6 juillet et après une importante préparation d’artillerie, le 357th Infantry Regiment (IR) monte à nouveau à l’assaut, appuyé par des chars Sherman appartenant à l’escadron C du 712nd Tank Battalion et parvient à s’emparer du hameau du Plessis-Lastelle. Peu avant la tombée de la nuit, le colonel Barth fait avancer canons antichar et armements lourds en avant du dispositif défensif situé au sud du hameau dans l’éventualité d’une contre-attaque adverse. A 23 heures 45, après une préparation d’artillerie, les Allemands lancent la contre-offensive tant redoutée et ils parviennent à isoler les éléments du 357th IR positionnés au sud du Plessis-Lastelle. De multiples combats se déroulent tout au long de la nuit entre fantassins des deux camps. Le lendemain 7 juillet, une compagnie américaine est lancée à l’assaut pour rétablir la liaison avec les éléments isolés mais elle subit de très lourdes pertes, son commandant d’unité étant tué. Le lendemain matin, 8 juillet, six soldats rejoignent les lignes du 357th IR et rendent compte que tous leurs camarades sont faits prisonniers ou tués. Les Allemands, renforcés par des parachutistes du Fallschirmjäger-Regiment 15 (5. Fallschirmjäger-Division) ne parviennent pas à poursuivre leur attaque et la ligne de front se stabilise durant 48 heures. Le 10 juillet, la 90th Infantry Division relance la progression, libère définitivement les hameaux et la ligne de front se déplace au sud du Plessis-Lastelle.

 

Cartes de Le Plessis-Lastelle :

Image : carte du secteur de Le Plessis-Lastelle - Bataille de Normandie en 1944
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook