Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Les-Dunes-de-Varreville en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Les-Dunes-de-Varreville (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 6 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 3/22nd Infantry Regiment, 4th Infantry Division

Drapeau américain A/746th Tank Battalion, 4th Infantry Division

Drapeau nazi I/Grenadier-Regiment 919, 709. Infanterie Division

Historique :

Au printemps 1944, le hameau des Dunes-de-Varreville est occupée par le 1er bataillon du Grenadier-Regiment 919 (709. Infanterie Division), commandée par l’Hauptmann Fink. Il est protégé au nord par le point fortifié codé Wn 10 (également connu sous l’appelation Wn 101) qui se compose d’un canon de 88 mm renforcé par deux canons de 47 mm accolés sous casemate, dont l’orientation permet de battre par le feu la plage en enfilade, au nord et au sud. En plus de ces pièces d’artillerie, le site compte également deux encuvements pour canon de 50 mm, un troisième canon de 47 mm sur une position de tir à ciel ouvert et deux tourelles de char dotées chacune d’un canon de 37 mm sur abri bétonné tobrouk. La protection rapprochée du site est assurée par deux mortiers de 81,4 mm en encuvement, douze lance-flammes automatiques répartis sur le pourtour du Wn 10 et dix positions bétonnées tobrouk pour mitrailleuse. Quatre postes d’observation sont également construits ainsi que des abris et soutes à munitions.

A l’est du hameau, les Allemands ont construit le point d’appui codé Stp 9 (également connu sous l’appelation Wn 100) qui se compose de deux canons de 88 mm sous casemate prenant également en enfilade toute la plage. En plus de ces deux pièces, le site compte cinq tourelles de char dotées chacune d’un canon de 37 mm sur abri bétonné tobrouk (trois le long de la plage et deux en arrière du dispositif) et un projecteur de 150 cm protégé par un abri bétonné. Un mortier M19 de 50 mm est installé sous cloche blindée sur un abri type H633 et quatre positions bétonnées pour mitrailleuse assurent la protection rapproché du point d’appui.

En 1944, Les-Dunes-de-Varreville est située à l’extrémité d’une route, la départementale 423, reliant la plage à l’intérieur des terres en traversant les marais.

Le 6 juin 1944 à 6 heures 30, la première vague d’assaut des troupes américaines débarquent 600 mètres au sud-est du hameau de La Madeleine sur le secteur baptisé “Utah Beach“, 2 500 mètres trop au sud par rapport aux plans initiaux. Néanmoins, après les combats pour la prise de la plage, les unités se regroupent et à compter de 9 heures, elles se dirigent vers les objectifs à l’intérieur des terres. C’est le cas pour le 3ème bataillon du 22nd Infantry Regiment (4th Infantry Division) aux ordres du lieutenant-colonel Arthur S. Teague, temporairement aux ordres du 8th Infantry Regiment, qui progressent vers le nord en direction de Quinéville pour s’assurer le contrôle des différents points d’appui le long de la plage. Cette mission est particulièrement importante dans la mesure où la première vague d’assaut a débarqué trop au sud : des renforts pourraient éventuellement débarquer sur le secteur initialement prévu, sans que celui-ci soit reconnu. Les Américains doivent faire vite pour parer à toute éventualité. Les fantassins sont appuyés par les chars Sherman du 1er peloton de l’escadron A du 746th Tank Battalion, commandés par le 2nd Lieutenant Clyde E. Tanner.

Le 1er bataillon du Grenadier-Regiment 919 offre une farouche résistance à hauteur du Stp 9 et parvient à fixer les Américains. Un char est perdu, touché par l’explosion d’une mine et par un tir direct de canon antichar. Les obus des Sherman sont sans effet sur les positionnées bétonnées adverses et la marine de guerre alliée entre en action. Cette intervention est salutaire et oblige les Allemands à se replier, laissant la voie libre aux soldats et aux blindés fraîchement débarqués et les Américains s’emparent ainsi des Dunes-de-Varreville. A la tombée de la nuit, le peloton du 2nd Lieutenant Clyde E. Tanner installe son bivouac au nord des Dunes-de-Varreville.

Le 1er août 1944, la 2ème division blindée de la France Libre, commandée par le général Leclerc, débarque sur la plage des Dunes-de-Varreville afin de participer aux combats de la libération.

  Photo des Dunes-de-Varreville en 1944

Cartes des Dunes-de-Varreville :

Image : carte de la commune de Les-Dunes-de-Varreville
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook