Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Les Mézières en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Les Mézières (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 6 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 1/502nd Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau américain 506th Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau nazi 1/Heeres-Küsten-Artillerie-Regiment 1261

Historique :

Au printemps 1944, le hameau Les Mézières se compose de plusieurs maisons et corps de ferme isolés, qui servent notamment d’habitation aux personnels de la batterie de Saint-Martin-de-Varreville appartenant à la 1ère batterie du Heeres-Küsten-Artillerie-Regiment 1261 commandée par l’Oberleutnant Erben. Ce secteur fait l’objet de plusieurs bombardements aériens alliés : en mars, dans la nuit du 28 au 29 mai 1944 (avec 64 appareils Lancaster de la Royal Air Force) puis dans la nuit du 5 au 6 juin 1944.

Les Mézières se situe entre la zone de largage (“drop zone“) du 502nd Parachute Infantry Regiment de la 101st Airborne Division et Saint-Martin-de-Varreville : le hameau doit être obligatoirement reconnu par les parachutistes avant d’atteindre leur objectif. Les Américains baptisent ainsi les différentes habitations “Objectifs XYZ”. Mais le 6 juin 1944, les largages se déroulent mal pour le 502nd PIR. Les unités sont mélangées, n’atterrissant que rarement au bon endroit : les paras se rassemblent au hasard des rencontres et cherchent à accomplir leurs missions par tous les moyens possibles. Le S/Sergeant Harrison Summers de la compagnie B prend l’initiative de guider une poignée de soldats (appartenant principalement au 1er bataillon, mais également au 506th PIR) en direction de Mézières. Peu après quatre heures du matin, accompagné du lieutenant Elmer Brandenburger, chef de la 3ème section de la compagnie B, le groupe de soldats installe un barrage de fortune sur la route dans Mézières puis nettoient un à un les onze batiments, tuant ou faisant prisonniers les Allemands qui s’y trouvent. Cette action se prolonge durant toute la matinée du Jour-J : le S/Sergeant Harrison Summers devient un héros de guerre, tuant jusqu’à quinze soldats adverses dans une seule pièce du bâtiment numéroté 9, surpris autour d’une table alors qu’ils prennaient leur petit-déjeuner. Le lieutenant Brandenburger est grièvement blessé au bras durant ces violents combats.

Les Allemands s’enfuient de Mézières, laissant le hameau aux parachutistes américains en fin de matinée. Ces derniers sont renforcés au même moment par les éléments des 12ème et 22ème régiments d’infanterie de la 4ème division, débarqués sur la plage d’Utah Beach et qui traversent le secteur pour installer en soirée du 6 juin des positions défensives face au nord à hauteur de Saint-Germain-de-Varreville.

Cartes de Les Mézières :

Image : carte de la commune de Les Mézières
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook