Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Vierville en 1944 – Manche – Bataille de Normandie

Vierville (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 7 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 501st Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau américain 506th Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division

Drapeau américain 65th Armored Field Artillery Battalion

Drapeau américain 70th Tank Battalion

Drapeau américain 746th Tank Battalion

Drapeau nazi III/Grenadier-Regiment 1058, 91. Infanterie Division

Drapeau nazi Fallschirmjäger Regiment 6, 91. Infanterie Division

Historique :

Au printemps 1944, le hameau de Vierville est occupé par des soldats appartenant au troisième bataillon du Grenadier-Regiment 1058 (91. Infanterie Division).

Le 6 juin 1944, Vierville est située entre deux zones de parachutage de la 101st Airborne Division : les drop zones “C” au nord et “D” au sud, dédiées aux 501st et 506th Parachute Infantry Regiments. Lors des opérations de largage, plusieurs parachutistes n’atterrissent pas à l’endroit initialement prévu et deux sticks du 3ème bataillon du 506th PIR sont quasiment largués sur Vierville. Les soldats allemands du Grenadier-Regiment 1058 parviennent à tenir le village et sont renforcés dans la journée par un bataillon du Fallschirmjäger Regiment 6 : ces hommes se retrouvent rapidement isolés au milieu de centaines de parachutistes américains.

En soirée du 6 juin dans son poste de commandement à Culoville (un lieu-dit situé à environ 500 mètres au nord de Vierville), le colonel Robert Sink, chef de corps du 506th PIR, reçoit l’ordre de mener une reconnaissance vers le sud en direction des ponts sur la Douve. A cet effet, il veut emprunter la départementale 913 qui traverse la commune de Vierville en direction d’Angoville-au-Plain.

Dans la matinée du 7 juin 1944, le 1er bataillon du 506th PIR fait route sur la D913 et est continuellement harcelé par des tireurs isolés. Faisant face à une résistance localisée à hauteur de Vierville, le 1/506th PIR s’empare une à une des habitations et découvre, une fois le hameau sous contrôle, une force composée de plusieurs centaines d’hommes qui progresse vers le sud à travers les marais. Ces terres inondées forment à cette époque un découvert d’une profondeur d’environ 2 kilomètres. Les compte-rendus font état de la progression de ces soldats, sans pour autant préciser leur identité : craignant d’avoir face à lui des soldats américains, le colonel Sink ordonne de ne pas ouvrir le feu et fait déployer une patrouille pour établir la liaison avec ces personnels, sans succès. Il s’agissait en fait du bataillon du Fallschirmjäger Regiment 6 qui se repliait vers le sud de Vierville en direction des ponts sur la Douve.

Une fois Vierville libéré, les Américains reprennent la progression sur deux axes : une colonne (formée par le 1er bataillon du 506th PIR) en direction du hameau de Beaumont, une autre (2ème bataillon du 506th PIR) vers Angoville-au-Plain. A la sortie du hameau, les deux bataillons de parachutistes sont fixés par les tirs adverses : l’intervention des chars Sherman de l’escadron A du 746th Tank Battalion permet la reprise de la progression.

Le château de Vierville est utilisé comme quartier-général par l’état-major du 501st PIR : ce régiment est placé en réserve au profit de la 101st Airborne Division dans ce secteur à compter du 8 juin.

 

Cartes de Vierville :

Image : carte de la commune de Vierville
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook