Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Trun en 1944 – Orne – Bataille de Normandie

Trun (Orne)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 18 août 1944

Unités engagées :

Drapeau canadien de 1944 29th Armoured Reconnaissance Regiment “The South Alberta Regiment”, 4th Armoured Division

Drapeau canadien de 1944 The Lake Superior Regiment, 4th Armored Brigade, 4th Armoured Division

Drapeau canadien de 1944 22nd Armoured Regiment “The Grenadier Guards”, 4th Armored Brigade, 4th Armoured Division

Drapeau canadien de 1944 The Lincoln and Welland Regiment, 10th Infantry Brigade, 4th Armoured Division

Drapeau polonais 24ème régiment de Lanciers, 10ème brigade blindée, 1 Dywizja Pancerna

Drapeau nazi 708. Infanterie-Division

Drapeau nazi 12. SS Panzer-Division “Hitlerjugend”

Historique :

Dès le 7 juin 1944, les Alliés bombardent une première fois la commune de Trun afin de ralentir la progression des renforts allemands se dirigeant vers les plages du débarquement. Plusieurs autres raids aériens touchent la ville jusqu’à sa libération. Un centre d’accueil et de soin pour les réfugiés normands est créé dans la commune (40 000 civils transitent par ce centre).

Les Alliés renouvellent d’importants raids aériens renforcés par des bombardements d’artillerie à compter du 12 août 1944. En effet, les Anglo-Canadiens veulent exploiter les résultats de l’opération Totalize et le général Crerar, commandant la 1ère armée canadienne nouvellement formée, se penche sur les possibilités tactiques de percer les lignes de défense allemandes et d’atteindre Falaise puis Trun au plus tôt. Cette nouvelle offensive terrestre est baptisée opération Tractable. Le 17 août 1944, alors que les dernières poches de résistance allemande ont été neutralisées par les soldats canadiens à Falaise, les Alliés prennent la direction de Trun. Durant la matinée du 18 août, ce sont dans un premier temps les Polonais de la 1ère division blindée aux ordres du général Stanislaw Maczek qui sécurisent le mouvement de terrain au nord de la commune (cote 118) puis qui s’emparent d’une portion de l’axe reliant Trun à Vimoutiers (route départementale 916). De rapides combats sont engagés mais les Allemands ont déjà engagé le repli et ont abandonné Trun à leurs adversaires.

Appuyés et couverts au nord et au nord-est par les Polonais, les Canadiens de la 4th Armoured Division commandée par le Major General George Kitching débutent leur assaut de Trun à compter de 14 heures. Les véhicules blindés, éclairés par les éléments du 29th Armoured Reconnaissance Regiment “The South Alberta Regiment”, appartiennent au Lake Superior Regiment et au 22nd Armoured Regiment “The Grenadier Guards” de la 4th Armored Brigade tandis que les fantassins engagés proviennent du Lincoln and Welland Regiment de la 10th Infantry Brigade. Les Polonais, qui attaquent à leur tour aux abords nord de Trun, engagent le 24ème régiment de Lanciers (10ème brigade blindée). L’objectif des Alliés étant d’empêcher toute contre-offensive allemande permettant de reprendre les villes clés du secteur, les Canadiens et les Polonais sécurisent aussitôt les différents axes traversant Trun et interdisent leurs accès.

La commune de Trun, désertée par les Allemands à l’arrivée de ses libérateurs, est détruite à près de 70% : 450 bâtiments sont détruits ou touchés par les bombardements successifs.

 

Cartes de Trun :

Image : Carte de Trun dans l'Orne
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook