Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Historique de la 101st Airborne Division – Bataille de Normandie

Historique de la 101st Airborne Division

L’insigne d’épaule de la 101st Airborne Division, surnommée “Screaming Eagle” (aigle hurlant).

Naissance de la 101st

La 101ème division aéroportée américaine voit officiellement le jour le 16 août 1942 et fait ses premiers pas dans la base de Camp Claiborne, dans l’Etat de Louisiane. Son premier Commandant est le Major General William C. Lee.

La 101st est initialement formée du 502ème régiment d’infanterie parachutiste (PIR), des 327ème et 401ème régiments d’infanterie transportée par planeurs (GIP), du 377ème bataillon d’artillerie aéroportée (PFA), des 321ème et 907ème bataillons d’artillerie transporté par planeur (GFA).

Le 326ème bataillon du génie vient renforcer les effectifs, ainsi que la 101ème compagnie Signal, la 326ème compagnie médicale et la 426ème compagnie quartermaster.

Fort Benning

En octobre 1942, la 101ème division aéroportée est transférée à Fort Benning dans l’Etat de Géorgie où sont installés des équipements sophistiqués permettant le déroulement d’entraînements intensifs.

Ces entraînements étaient très difficiles. Les soldats devaient non seulement apprendre les techniques de combat de l’infanterie classique, mais ils devaient savoir également sauter d’un avion, manier un parachute et accepter le fait qu’ils ne combattraient pratiquement qu’encerclés par l’ennemi.

Dans un premier temps, les troupes parachutées et les troupes transportées par planeurs se sont entraînées à des endroits différents. Au début de l’année 1943, ces deux composantes se sont réunies pour former une division.

En juin 1943, la Easy Company (506ème PIR), est placée sous les ordres de la 101ème division aéroportée. C’est à ce moment que commence un exercice militaire de grande envergure, le deuxième du genre à cette date. Ces manoeuvres ont débuté en juillet 1943 et à la fin de l’exercice, la 101ème est jugée apte à combattre.

Le 5 septembre 1943, elle embarque à New York et quitte les Etats-Unis pour se rendre en Angleterre dans le but d’y poursuivre son entraînement.

Derniers préparatifs

En janvier 1944, la 101ème division aéroportée se voit renforcée du 502ème régiment d’infanterie parachutiste, si bien que les effectifs de la division se portent à près de 6 600 soldats. C’est à ce moment également que la 101ème perd son premier commandant : Lee, souffrant d’une maladie cardiaque, doit retourner aux Etats-Unis. Il est remplacé par le général Maxwell Taylor.

En mars 1944, trois mois avant le début de l’opération Overlord, le Premier Ministre Britannique, Winston Churchill, vient assister à une démonstration de force des troupes aéroportées de la 101ème Airborne qui impressionne les invités.

Peu après cette représentation, le général Taylor reçoit ses ordres pour le Jour J. En mai 1944, les unités de la 101ème rejoignent les terrains d’aviations d’où ils partiront la veille du D-Day vers la Normandie, le 5 juin 1944.

Ce jour-là, les parachutistes américains de la 101ème Airborne reçoivent la visite du général en chef Eisenhower qui vient leur souhaiter bonne chance. Les soldats embarquent à 22 heures 15 dans 1 432 C-47.

Jour J

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les parachutistes de la 101ème sautent sur la Normandie. Ils doivent s’emparer de divers objectifs comme des ponts, des carrefours stratégiques et des villages, afin de sécuriser, avec la 82nd Airborne Division, le flanc ouest d’invasion allié dans le cadre de l’opération Overlord.

Au-dessus du Cotentin, les avions C-47 sont les cibles de la Flak allemande et de nombreux appareils rompent la formation. La précision des parachutages s’en trouve très affectée et la majeure partie des soldats américains n’atterrissent pas au bon endroit. Certains paras se retrouvent à plus de 20 kilomètres de leur objectif.

Mais ces erreurs de parachutages désorientent également les soldats allemands qui entendent l’ennemi partout. Terrorisés, la plupart des éléments de la Wehrmacht se replient face à des adversaires bien souvent en infériorité numérique.

Les rapports indiquent que près de 1 500 soldats américains de la 101ème Airborne ont été faits prisonniers ou ont été tués au moment de leur atterrissage en Normandie.

Malgré tout, les paras ont rempli de nombreuses missions. Le général Taylor a rassemblé une poignée d’officiers et quelques fantassins et il a attaqué le village de Sainte-Marie-du-Mont. En fin de matinée du mardi 6 juin 1944, les troupes aéroportées ont effectué la jonction avec les troupes débarquées à Utah Beach de la 4th Infantry Division.

Le 10 juin 1944, la 101st Airborne Division doit s’emparer du village de Saint-Côme-du-Mont et le 12 juin de la ville carrefour de Carentan (située entre les plages d’Utah Beach et de Omaha Beach) et repousser toutes les contre-attaques allemandes. Après de durs combats, les deux têtes de ponts américains n’en forment plus qu’une le 14 juin.

Pendant près de trois semaines, la 101ème division aéroportée est restée sur le front normand. Début juillet, elle reçoit l’ordre de rentrer en Angleterre dans le but de préparer une nouvelle vaste offensive : l’opération Market Garden.

Page suivante

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook