Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bataille de Normandie – Lundi 10 juillet 1944

Lundi 10 juillet 1944

La bataille de Normandie jour après jour

Le 10 juillet, la partie nord de la ville de Caen est enfin libérée, plus d’un mois après le Jour J, alors que la totalité de la cité devait justement être sous contrôle en soirée du 6 juin. Ce retard de 34 jours est la preuve de l’impasse dans laquelle se trouvent les Anglos-Canadiens. Une fois le secteur nord de Caen, presque entièrement détruit par les bombardements, capturé, les forces militaires britanniques décident de porter leurs efforts vers la position clé de la cote 112, située à 3 kilomètres au sud-ouest de la capitale du Calvados. Cette offensive rentre dans le cadre de l’opération Jupiter, qui vise à percer le front dans la vallée de l’Odon au sud-ouest de Caen et de traverser la rivière Orne dans ce secteur.

Le 8ème corps britannique lance son offensive le 10 juillet et notamment en direction de la cote 112, et si sa progression est appuyée par les chasseurs-bombardiers et l’artillerie des alliés, la résistance allemande reste cependant très forte et limite l’avancée britannique dans ce secteur.
La cote 112 est défendue par les soldats du 2ème corps blindé S.S., qui sont conscients de l’importance stratégique de cette position. En effet, elle défend les accès de la région sud de Caen, tenu par le Panzergroupwest d’Eberbach.

La 43ème division d’infanterie Wessex britannique se dirige vers le village de Maltot à 6 kilomètres au sud-ouest de Caen et alors qu’elle parvient à entrer dans la ville, les défenseurs allemands des 9ème et 10ème S.S. Panzer divisions repoussent les assaillants et en utilisant un feu nourri, ils isolent une poignée de soldats britanniques dans le village : les pertes alliées sont très lourdes et ils sont dans l’obligation de se replier quelques kilomètres plus au nord de Maltot.

Les Américains progressent difficilement au nord de Périers et de Saint-Lô, et ce malgré les bombardements intensifs de l’aviation et de l’artillerie alliée. Les soldats américains livrent dans cette région des combats très sanglants, connus sous le nom de “guerre des haies”. Ils quittent péniblement la région marécageuse au sud de Carentan et progressent inlassablement, bien que très lentement.

Evolution des combats en Normandie le 10 juillet 1944 à minuit (cliquer sur la carte pour agrandir) :

Image : Carte de l'evolution des combats en Normandie le 10 juillet 1944 à minuit

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook