Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bataille de Normandie – Vendredi 11 août 1944

Vendredi 11 août 1944

La bataille de Normandie jour après jour

Le 15ème corps de la 3ème armée américaine progresse en direction d’Argentan. De violents combats s’engagent autour de la ville d’Alençon, assiégée en soirée par la 2ème division blindée française du général Leclerc. Les soldats français pénètrent dans la ville mais il leur faudra encore quelques heures pour nettoyer la totalité de la ville des tireurs isolés allemands. 25 kilomètres ont été parcourus depuis la veille par le 15ème corps du général américain Haislip et l’étau se referme pour les forces allemandes.

Les officiers allemands sont persuadés que seul un repli rapide derrière la Seine peut sauver une grande partie des troupes et véhicules de l’Axe engagés en Normandie. Mais Hitler ne veut rien entendre et ordonne à ses généraux de camper leurs positions et de se battre jusqu’à la mort si nécessaire. Les officiers allemands en Normandie prennent cependant conscience de l’urgence de la situation et décident d’évacuer leurs troupes derrière la Seine.

De son côté, la 1ère armée canadienne aux ordres du général Crerar s’empresse de rejoindre la ville de Falaise afin de fermer la retraite aux soldats et aux véhicules allemands, dans le cadre de l’opération Totalize. Au soir du 11 août, les Canadiens ont avancé de près de 10 kilomètres pour cinq jours d’opérations. La 4ème division blindée canadienne se rapproche du village de Potigny, situé au nord-est de Falaise, mais de violents combats ont lieu contre la 12ème S.S. Panzerdivision et la 89ème division d’infanterie allemande. La 1ère division blindée polonaise progresse également au sud-est du village de Saint-Sylvain et repousse les contre-attaques de la 85ème division d’infanterie allemande.

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook