Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bataille de Normandie – Dimanche 16 juillet 1944

Dimanche 16 juillet 1944

La bataille de Normandie jour après jour

Les 15ème, 43ème, 49ème , 50ème, 53ème et 59ème divisions d’infanterie anglo-canadiennes combattent toujours le Panzergruppe ouest commandé par Eberbach dans la vallée de l’Odon, tandis qu’à Caen les Britanniques poursuivent leurs efforts pour contrôler la ville entière.
Les combats de chars sont nombreux et les Alliés ne doivent leur salut qu’à leur puissant soutien d’artillerie et aérien, qui limite les contre-offensives allemandes. Une nouvelle offensive britannique, nommée Pomegranate, est lancée dans la vallée de l’Odon. Elle est sensée briser le front et relancer l’action de l’opération Greenline lancée.
Le lieutenant-général Simonds présente au 2ème corps canadien une autre opération, dénommée Atlantic, qui vise à percer le front au sud-ouest de la ville de Caen en direction du village de Louvigny. Cette petite offensive, menée par la 2ème division d’infanterie canadienne, est alors en préparation.

Le front américain dans le sud du Cotentin est relativement rectiligne, excepté au nord de Saint-Lô où les contre-attaques allemandes se multiplient. Les 29ème et 30ème divisions d’infanterie américaines sont peu à peu éloignées l’une de l’autre, et cette situation inquiète le commandement allié. Ainsi, les 9ème et 30ème divisions lancent une nouvelle offensive vers le sud, le long de la route Carentan-Saint-Lô, pour reformer le front de manière rectiligne. La progression américaine est extrêmement lente et difficile, mais les Américains atteignent tout de même la localité d’Esglandes.
Pendant ce temps, le 2ème bataillon du 116ème régiment d’infanterie est encerclé, mais les forces allemandes faiblissent également.

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook