Bataille de Normandie – Jeudi 22 juin 1944

Jeudi 22 juin 1944

La bataille de Normandie jour après jour

La météo s’est nettement améliorée dans la Manche et en Normandie. Les grosses réparations commencent dans les ports artificiels à Arromanches et à Saint-Laurent-sur-Mer. Mais une mauvaise nouvelle atteint le haut commandement allié : le port de Saint-Laurent-sur-Mer est hors d’usage. Les réparations ne permettent pas de le réutiliser à nouveau. Les Alliés décident d’abandonner l’utilisation du port de Saint-Laurent-sur-Mer et ordonnent aux ingénieurs militaires de faire leur maximum pour réparer et rendre à nouveau utilisable celui d’Arromanches.
La capture du port en eau profonde de Cherbourg se fait de plus en plus pressante pour les Alliés.

Des forces américaines du 22ème régiment d’infanterie infiltrent Cherbourg à partir de plusieurs endroits et les combats dans les rues de la ville se poursuivent. Solidement retranchés derrière leurs lignes de défense, ils opposent une résistance farouche aux assaillants. Les Américains stoppent un temps leur progression et reprennent les bombardements de la ville, depuis les airs avec les bombardiers des 8ème et 9ème Air Force, et depuis la mer avec l’artillerie embarquée sur les navires au large de Cherbourg.

Dans la région du bois de Bretel, au nord de Saint-Lô, les opérations « coup de poing » effectuées par le 115ème régiment d’infanterie américain se poursuivent, de nuit, contre les positions défensives allemandes.

Au nord et nord-ouest de Caen, les combats se poursuivent. Les Anglos-Canadiens se regroupent pour lancer l’opération Epsom destinée à briser la ligne de front, une fois que les ravitaillements en provenance du port artificiel d’Arromanches pourront être acheminés sur le front.

 

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster