Bataille de Normandie – Mardi 27 juin 1944

Mardi 27 juin 1944

La bataille de Normandie jour après jour

L’opération Epsom se poursuit à l’est de Caen, et la 49ème division d’infanterie britannique, après de durs combats, parvient à libérer le village de Raurey. La 15ème division d’infanterie écossaise, après avoir sécurisé le village de Cheux, souhaite poursuivre sa fulgurante progression et se dirige vers les ponts sur l’Odon, objectifs majeurs de l’opération Epsom. Mais elle est ralentie par les défenseurs de la Panzer Lehr qui refusent de perdre plus de terrain. Les pertes alliées sont très importantes.

Des éléments avancés de la 15ème division d’infanterie écossaise parviennent toutefois à établir une tête de pont sur la rive droite de l’Odon, atteinte au niveau du pont de Tourmanville. D’autres éléments de cette division, ainsi que la 11ème division blindée, traversent le pont et attaquent le point stratégique de la cote 112.

Au soir du 27 juin, les Écossais ont percé le front allemand sur près de 10 kilomètres de profondeur, une performance impressionnante mais qui n’atteint pas les espérances de Montgomery, qui, depuis son quartier général à Blay, est inquiété par les rapports catastrophiques des pertes britanniques depuis le début de l’opération Epsom.

A Cherbourg, les derniers bastions allemands et l’arsenal tombent et les spécialistes ingénieurs alliés se rendent au port de la ville, l’objectif majeur des alliés depuis le Jour J. Les destructions allemandes sont extrêmement importantes et de très longues réparations doivent au plus vite s’engager.

Le 27 juin, 177 000 véhicules alliés ont débarqué en Normandie.

Evolution des combats en Normandie le 27 juin 1944 à minuit (cliquer sur la carte pour agrandir) :

Image : Carte de l'evolution des combats en Normandie le 27 juin 1944 à minuit

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster