Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bataille de Normandie – Vendredi 30 juin 1944

Vendredi 30 juin 1944

La bataille de Normandie jour après jour

Le général Montgomery ordonne l’arrêt de l’opération Epsom. Les forces britanniques campent leur positions et n’avancent plus. Ils doivent repousser les contre-attaques allemandes, notamment dans les environs du village de Baron-sur-Odon, qui se soldent par un échec pour les troupes de la Panzer Lehr. L’aviation alliée neutralise les colonnes allemandes encore en mouvement et l’artillerie britannique établit des tirs de barrage devant les positions défensives écossaises et anglaises.

Le journal de marche du 8ème corps britannique indique que les trois divisions engagées comptent plus de 4 000 hommes tués, blessés, disparus ou faits prisonniers entre le 25 juin et le 30 juin 1944. Les pertes allemandes sont également importantes, mais l’opération Epsom reste un échec sur le plan stratégique, car si les troupes canadiennes et britanniques ont progressé de 10 kilomètres en cinq jours, le front n’est toujours pas véritablement percé et la situation reste extrêmement fragile : les positions sont sous contrôle, puis abandonnées et à nouveau sous contrôle, à l’image de la tristement célèbre cote 112.

Les soldats américains du 7ème corps dans le Cotentin se sont rendus maîtres de la péninsule. Cherbourg est entièrement sous contrôle, et les 6 000 soldats de la garnison allemande de la ville se sont rendus. Les troupes américaines se dirigent désormais vers le sud du Cotentin, et concentrent leur attaque en direction de Saint-Lô, constamment bombardée par l’aviation alliée.

Evolution des combats en Normandie le 30 juin 1944 à minuit (cliquer sur la carte pour agrandir) :

Image : Carte de l'evolution des combats en Normandie le 30 juin 1944 à minuit

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook