Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Bataille de Normandie – Vendredi 7 juillet 1944

Vendredi 7 juillet 1944

La bataille de Normandie jour après jour

Le général Montgomery prépare l’assaut de Caen, qui doit débuter le lendemain. Les préparatifs s’organisent et, alors que l’artillerie alliée bombarde sans relache les positions allemandes autour et dans la ville, le Highland Light Infantry appartenant à la 3ème division d’infanterie canadienne attaque en direction du Buron, à 5 kilomètres au nord-ouest de Caen. Solidement retranchés dans ce village, les éléments du 12ème S.S. Panzerdivision ouvrent un feu nourri sur les troupes canadiennes qui progressent avec difficulté. Chaque maison est transformée en une forteresse imprenable et le franchissement d’un fossé antichar creusé autour de Buron gêne l’avancée alliée qui s’expose aux tirs des défenseurs allemands. Le combat dure toute une partie de la journée, et les pertes d’un côté comme de l’autre sont impressionnantes : les Canadiens ont perdu plus de 260 soldats à la fin de la journée dont un quart sont tués. Or le village n’est toujours pas entièrement sous contrôle. L’artillerie britannique prend le relais et bombarde Buron en soirée.

L’artillerie américaine, quant à elle, cesse son bombardement du village de Saint-Fromond pour permettre à l’infanterie de la 30ème division américaine d’attaquer. Après de violents combats, la rive nord de la ville est sous contrôle et déjà les soldats américains traversent le canal Vire-Taute pour sécuriser les accès au pont qui est d’une importance vitale pour les Alliés. En effet, il permet aux chars Sherman de rejoindre la rive sud de Saint-Fromond et de poursuivre la progression en direction de Saint-Lô, situé à 7 kilomètres du village. Immédiatement après sa sécurisation, le pont permet au 113th Cavalry Group de faire passer ses chars.
A l’est de Saint-Fromond, le petit village de Saint-Jean-de-Daye est libéré par des éléments de la 30ème division d’infanterie américaine, qui progressent immédiatement au sud. Les Allemands sont bousculés, mais se ressaisissent quelques heures plus tard en établissant une ligne de défense interdisant toute progression. Il faudra l’appui de l’artillerie américaine pour réduire au silence ces points de résistance allemands.

Depuis le débarquement 6 juin et jusqu’au 7 juillet 1944, les Allemands enregistrent un total de 80 783 soldats mis hors de combat, qu’ils soient tués, blessés, disparus ou faits prisonniers.

Jour précédentJour suivant

Retour à la Frise historique

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook