Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Opération Wild Oats – Encyclopédie de la bataille de Normandie

Opération Wild Oats

10 juin 1944

Les objectifs de l’opération Wild Oats

Dans le cadre des combats pour la prise de Caen par les armées anglo-canadiennes, les Alliés envisagent plusieurs offensives terrestres et aéroportées afin de percer durablement le front fermement défendu par les Allemands. En effet, pas moins de trois divisions blindées S.S. tiennent le secteur en ce début de mois de juin 1944 : la Panzerlehr, la 12ème S.S. Panzerdivision et la 21ème Panzerdivision. Le 9 juin, la progression des forces britanniques stoppe face à des adversaires qui se tiennent en interdiction face au nord et à l’ouest.

Le général Montgomery rencontre alors les généraux Miles Dempsey et Omar Bradley et leur propose une modification de l’opération Perch qui a débuté le 7 juin 1944 : la nouvelle opération, Wild Oats, vise à encercler Caen par une manoeuvre en tenaille conduite à l’est par le 1er corps britannique (51ème division d’infanterie Highland et 4ème brigade blindée) et à l’ouest par le 30ème corps (50ème division d’infanterie Northumbrian, 7ème division blindée).

De plus, conformément à ce nouveau plan, des éléments de la 1ère division aéroportée devraient être parachutés dans le secteur de Carpiquet où se trouve un aérodrome tenu par les Allemands. Une fois le parachutage réalisé, la 7ème division blindée (les fameux “Rats du Désert”) s’empare d’Evrecy et de la cote 112.

Cependant, le général Trafford Leigh-Mallory, commandant les forces aériennes alliées, s’oppose à l’opération aéroportée qui est selon lui trop dangereuse pour ses pilotes. De plus, les objectifs désignés dispersent beaucoup trop la 1ère division aéroportée sur le terrain, la fragilisant face à des unités blindés fortement équipées.

L’opération Wild Oats est ainsi annulée et seule la manoeuvre d’encerclement de Caen est maintenue dans le cadre de l’opération Perch.

Retour au Menu Opérations alliées de la bataille de Normandie
DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook