Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Sir Bernard Montgomery – Biographie

Image : Sir Bernard Shaw Montgomery

Sir Bernard Shaw Montgomery

Biographie

Bernard Shaw Montgomery est né à Londres le 17 novembre 1887.

Il s’enrôle dans le Royal Warwickshire Regiment en 1908 et sert quelques années plus tard en Inde. Il est gravement blessé sur le front français durant la Première Guerre mondiale, mais après un long séjour dans un hôpital militaire, il est renvoyé au combat en 1916. Il apparait comme un véritable chef lors de ce conflit, il excelle notamment dans la préparation physique de ses hommes et à la fin de la “Grande Guerre”, il est déjà chef d’Etat-major de la 47th London Division.

Au début du conflit de la Seconde Guerre mondiale, en 1940, il commande le 2ème corps d’armée britannique. Il n’échappe pas aux terribles attaques des forces allemandes qui l’obligent à se replier. Il fait évacuer ses forces par Dunkerque et parvient à relier l’Angleterre le 1er juin 1940.

En 1942, la 8ème armée britannique est défaite en Afrique du nord par les soldats de l’Afrika Korps du général Erwin Rommel. En août de la même année, Montgomery est nommé par le Premier Ministre britannique, Winston Churchill, à la tête de cette 8ème armée, et en novembre 1942, les troupes allemandes sont battues à El-Alamein et doivent battre en retraite jusqu’en Egypte. C’à ce moment que Montgomery cà faire beaucoup parler de lui, et on lui donne le surnom de “Monty”.

Envoyé en Sicile, Bernard Montgomery se bat avec la 8ème armée aux côtés de la 7ème armée américaine commandée par le bouillant général Patton. Très vite, les relations entre les deux généraux se détériorent.

Le général anglais prépare ensuite l’invasion de l’Italie, une fois la Sicile conquise, et débarque le 3 septembre 1943 avec sous son commandement les 5ème et 10ème corps britanniques, le 2ème corps polonais et le 1er corps canadien au sud de l’Italie en Reggio di Calabra.

Le 19 août 1942, les Alliés avaient “testé” les défenses du Mur de l’Atlantique en envoyant les forces canadiennes à l’assaut des plages de Dieppe lors de l’opération Jubilee, afin de préparer un débarquement de plus grande envergure, qui se déroulera en Normandie.

Pour organiser cette grande offensive, le général Montgomery est rappelé à Londres par le chef suprême des forces alliées : le général Dwight Eisenhower. Il est alors placé à la tête du 21ème groupe d’armées, qu’il commandera pendant la campagne de Normandie jusqu’à la reddition allemande, le 4 mai 1945.

En Normandie, son commandement est très critiqué par les responsables militaires alliés, qui sont agacés par la faible progression des troupes britanniques dans la région de Caen. Certains, comme le chef des forces aériennes alliées, Arthur Tedder, proposent même de le limoger, car Montgomery prend la liberté de modifier les plans au préalablement fixés le 15 mai 1944 à Londres. Mais les prises de décision de “Monty” sont encouragées par Winston Churchill lui-même.

Les relations sont très tendues pendant la bataille de Normandie avec notamment les pilotes américains qui reprochent à Monty de ne pas conquérir assez de terrain et ainsi il ne leur permet pas d’y installer des aérodromes.

Mais les relations sont également tendues avec les officiers généraux canadiens, qui estiment que Le général Montgomery utilise les troupes canadiennes à la manière des troupes britanniques.

Le 1er septembre 1944, Bernard Montgomery est élevé au grade de maréchal et il reçoit plusieurs distinctions honorifiques à la fin de la Seconde Guerre mondiale : il devient le Premier Vicomte d’Alamein, reçoit la distinction de chef de l’Imperial General Staff entre 1946 et 1948 ainsi que la médaille de l’Ordre de la Jarretière, en 1948 il devient président du comité des chefs d’Etat-major de l’Europe de l’ouest jusqu’en 1951 et il devient en 1951 le commandant adjoint au commandement suprême allié de l’Europe jusqu’à sa retraite en 1958.

La même année, il publie ses mémoires en sous le titre de “Memoirs“.

Il meurt le 24 mars 1976 près d’Alton dans le Hampshire.

Retour au menu Biographies de militaires britanniques

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook