Plan Violet en Normandie – 6 juin 1944 – Débarquement de Normandie

La Résistance en Normandie : le plan Violet

Débarquement et bataille de Normandie

L’élaboration par le Bureau Central de Renseignements et d’Action (B.C.R.A.) du plan de sabotage « VIOLET » (relatif aux réseaux de Télécommunication P.T.T.) le fut à la demande du Special Operations Executive (S.O.E.).

Conduites par des ingénieurs volontaires des P.T.T. du service des Lignes Souterraines à Grande Distance (L.S.G.D.), ces actions de résistance ont eu pour objectif la paralysie des moyens de commandement des forces allemandes pendant trois jours, du 5 au 7 juin 1944, lors du débarquement allié en Normandie.