English version of the web site - Version anglaise du site internet Lien : French version of the web site - Version française du site internet Lien : Spanish version of the web site - Version espagnole du site
Commémorations de la Bataille de Normandie La Bataille de Normandie - DDay-Overlord.com  Lien : Commémorations du 70ème anniversaire du débarquement
 
Partager
   Accueil / Normandie, aujourd'hui / Commémorations Normandie / 2009 /  
6 Juin 1944 - Jour J - Débarquement de Normandie
La Bataille de Normandie
La Normandie aujourd'hui
Filmographie du Débarquement de Normandie
Bibliographie du Débarquement de Normandie
Encyclopédie du Débarquement de Normandie
Lien : photos du débarquement et de la bataille de Normandie
Lien : Armographie du débarquement et de la bataille de Normandie
Forum du Débarquement de Normandie
Lien : Boutique du débarquement et de la bataille de Normandie
Lien : Band of Brothers - Frères d'Armes
Contacter le webmaster du site www.dday-overlord.com

Lien : Association DDay-Overlord : Mémoire de la bataille de Normandie - 1944

65ème anniversaire du débarquement en Normandie

Photos, vidéos et discours des commémorations


Vous avez pris des photos des commémorations ? Envoyez les à : cliquez ici

Photos des cérémonies du 65ème anniversaire du Jour J

Secteur américain

Image : 65ème anniversaire du Jour J - Secteur américain

Secteur anglo-canadien

Image : 65ème anniversaire du Jour J - Secteur anglo-canadien

Divers

Image : 65ème anniversaire du Jour J - Photos diverses

Amfreville (paras US)

Fresville (paras US)

Gourbesville (paras US)

Neuville (paras US)

Picauville (paras US)

Sainte-Mère-Eglise : parachutage

Saint-Laurent-sur-Mer (Omaha Beach)

 

Arromanches

Batterie de Merville (paras GB)

Bénouville
(commandos anglais et français)

Bernières-sur-Mer
(infanterie canadienne)

Colleville-Montgomery (Bill Millin)

Ouistreham (commando Kieffer)

Ranville (paras GB)

Ranville (commando Kieffer)

Véhicules de collection




65ème anniversaire du débarquement de Normandie : une réflexion pour le souvenir

Voici 65 ans que la Normandie a connu le fracas des armes dont l'écho résonne encore aujourd'hui sur les plages et les zones de parachutage du Calvados et de la Manche. Il y a 65 ans, l'immense machine de guerre alliée déferlait sur le Mur de l'Atlantique, accélérant de cette manière la défaite du totalitarisme nazi. Il y a 65 ans, les civils normands voyaient les troupes américaines, anglaises, canadiennes ou encore françaises libérer leurs villes et villages, au prix du sang.

Aujourd'hui comme tous les ans depuis ce mardi 6 juin 1944, nous nous souvenons. Nous nous souvenons de ces jeunes soldats de vingt ans versés dans le chaudron de la guerre pour un idéal qui les dépassait. Nous nous souvenons des civils normands qui ont souffert de la guerre et qui ont eux aussi payé cher le prix de la liberté. Nous nous souvenons de ceux qui ont travaillé dans l'ombre pour que la victoire alliée soit possible. Nous souvenons que la liberté fut gagnée par le courage de quelques-uns se battant pour l'humanité. Nous nous souvenons. Et nous ne voulons pas oublier.

Aujourd'hui nous nous rassemblons pour rendre hommage à ces hommes qui se sont battus sur nos terres contre un ennemi despotique. Nous nous rassemblons également pour prendre mieux conscience de la valeur de la liberté et de la paix, que nous avons peut-être trop souvent tendance à considérer comme acquis ; cela fait en effet près de 65 ans que notre territoire n'a pas connu les affres de la guerre. Les commémorations de Normandie ne sont pas seulement un regard vers le passé, mais aussi un regard vers le futur. Main dans la main entre les différentes générations, en particulier la plus jeune à qui nous nous devons de transmettre le flambeau du souvenir.

C'est ainsi que les inaugurations de stèles et de monuments se multiplient de nos jours en Normandie. Car il faut aider la mémoire. Le souvenir n'est pas inné. Il ne doit pas être non plus biaisé par des considérations strictement politiques ou idéologiques. Le souvenir s'entretient. Les vétérans, véritables témoins directs des évènements historiques que nous commémorons, sont de moins en moins nombreux chaque année : bientôt, il ne restera plus que les stèles et monuments, les historiens, les écrivains et encore les directeurs de sites sur internet pour transmettre le savoir historique aux générations suivantes. Une lourde responsabilité, qui doit être prise avec le plus grand sérieux.

Au cours de l'été 2009, le monde a témoigné son respect pour les vétérans. Ne cessons jamais de le faire. Ayons une pensé particulière pour leurs camarades tombés au champ d'honneur et qui sont enterrés dans les cimetières militaires normands.

Marc Laurenceau


 
 
 
 
DDay-Overlord.com - Reproduction soumise à autorisation - Contact Webmaster