le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Cette rubrique permet à tous les visiteurs du site DDay-Overlord intéressés par les parachutages et les largages de planeurs, ainsi que les batailles aériennes qui ont eu lieu au-dessus de la Normandie pendant toute la Bataille de Normandie.
gael35
Messages : 49
Enregistré le : 11 mars, 00:00

le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Message non lu par gael35 »

etagne connaisait vous l'histoire des SAS francais parachuté dasn la nuit du 5 au 6 juin dans le morbihan et les cotes d'armor

.DAY EN BRETAGNE

Début juin, le 4ème SAS du commandant Bourgoin apprend enfin le but de la mission qui lui est confié dans le cadre d?Overlord. Les parachutistes français doivent être larguer en Bretagne afin d?empêcher coûte que coûte que les 150.000 Allemands qui y sont stationnés rejoignent la Normandie. Les parachutistes doivent couper les voies de communication, harceler l?ennemi et retarder l?acheminement de renforts vers la tête de pont. Dans ce but, des équipes de reconnaissance doivent établir des bases sûres, Samwest dans les Côtes-du-Nord et Dingson dans le Morbihan, préparer un terrain de parachutage susceptible de recueillir des éléments de renfort à partir de J+3, étudier les forces de l?ennemi dans le secteur et prendre contact avec la résistance. Dans la nuit du 7 au 8 juin, dix-huit équipes de sabotage, mission Cooney-Parties, doivent être disséminées sur le Morbihan, les Côtes-du-Nord et l?Ille-et-Vilaine afin d?effectuer des missions de harcèlement et d?interdiction.
Le JOUR J

Le 5 juin 1944 à 22h00, deux avions Stirling décollent de l?aérodrome de Fairford (Angleterre) avec à leur bord les trente-cinq parachutistes français des quatre sticks précurseurs. Vers 00h45, les équipes Marienne et Déplante sont larguées entre Plumelec et Guéhenno. Le stick Marienne tombe à deux kilomètres de l?endroit prévu et à proximité d?un observatoire allemand, le moulin de Plumelec, qui donne aussitôt l?alerte.
Alors que le Lt Pierre Marienne parvient à décrocher avec trois hommes et le capitaine Hunter-Hue (SOE), le Cpl/C Bouétard et les trois radios doivent engager le combat. Rapidement Emile Bouétard est grièvement blessé. Après une demi-heure, les trois radios sont à court de munitions et sont faits prisonniers. Un cosaque s?approche et achève Emile Bouétard d?une balle dans la tête. Il est 1h30 le 6 juin 1944. Le Sgt Jourdan, Etrich et Sauvé seront interrogés par la Gestapo puis conduits a Chartres avant d?être dirigés en train vers l?Allemagne. Au cours du transfert, les deux premiers parviendront à s?évader alors que Maurice Sauvé, malade, sera contraint de rester dans le convoi.Pour sa part, le stick du Lt Henri Déplante tombe à une dizaine de kilomètres de la DZ et se regroupe rapidement. Le lendemain, après un contact avec des maquisards de la compagnie de Plumelec, les deux sticks précurseurs sont réunis et dirigés vers le maquis de Saint-Marcel. Aussitôt, les deux officiers SAS décident d?y installer la base Dingson qui doit recevoir les éléments du bataillon.


Dans les Côtes-du-Nord, les lieutenants Botella et Deschamps regroupent leurs hommes près de Locarn puis prennent la direction de la forêt de Duault. A l?aube, ils installent la base Samwest et prennent contact avec deux patriotes du maquis Tito. La situation se présente bien et dans la nuit du 9 au 10 juin, le capitaine Leblond et une quarantaine d?hommes sont parachutés en renforts.


Le 12 juin au matin, la base de Duault est attaquée. Après une journée de combats, les parachutistes et les maquisards parviennent à décrocher vers le sud. Trois blessés graves, le Lt André Botella, le S/Lt Jean Lasserre et le Cpl Jacques Faucheux, sont dans l?incapacité d?effectuer le déplacement et doivent être abandonnés.
Pendant ce temps, la base Dingson rassemble un nombre très important de maquisards bretons qui viennent récupérer des armes parachutées tous les soirs. Cette activité ne passe pas inaperçue. Le 18 juin, le maquis de Saint-Marcel est attaqué à son tour et doit se disperser. Au cours des mois de juin et juillet, les parachutistes parviennent malgré tout à assurer l?armement et l?instruction de plusieurs milliers de maquisards. Traqués et pourchassés par un ennemi impitoyable, ils passent plusieurs semaines à l?arrière des lignes allemandes dans des conditions très éprouvantes. Enfin, début août, le signal de l?insurrection est envoyé. Aussitôt, parachutistes SAS et maquisards passent à l?action et assurent la progression rapide des troupes alliées en Bretagne.



-sandoven-
Messages : 155
Enregistré le : 11 mars, 00:00

le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Message non lu par -sandoven- »

Je ne connaissais pas aussi précisément l histoire de ce commando francais, mais j aimerais, en espérant ne pas dévier du sujet, vous parler des maquis francais en général.

L ensemble des maquis francais, tous plus ou moins en attente d armement et de renforts, promis par Londres, se sont mobilisés début juin, à la demande de Londres/Alger, et se sont ainsi mis dans des situations extrêmement difficiles vis-à-vis des Allemands...

Je pourrais citer l exemple du maquis du Vercors, extrêmement bien organisé, qui croyant à une arrivée (enfin) de militaires et d armement allié, a lancé l insurrection, a même déclaré une République du Vercors indépendante, mais qui s est ensuite fait massacré par les Allemands, aucun renfort n étant arrivé.

La question de la responsabilité des Alliés est ici très fortement engagée.
L insurrection des maquis demandée par Londres/Alger a indéniablement été lancée pour destabiliser les Allemands et pour ainsi favoriser un succès en Normandie. Les maquis se révoltant, on ne savait pas d où le danger pouvait provenir...

Là encore, on a sacrifié des patriotes.

-sandoven-



pionneer22
Messages : 167
Enregistré le : 09 févr., 00:00

le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Message non lu par pionneer22 »

Il est dit dans dde beaucoup de livres que la résistance bretonne était largement supèrieure en nombre par rapport au reste de la France!
Celle ci est une aide providentielle aux unités américaines pour la prise des ports et la libération de la bretagne sans parler qu'elle joua un rôle non négligeable pour le retardement des troupes allemandes vers le front de normandie.

A+



dwight_35
Messages : 98
Enregistré le : 15 mars, 00:00

le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Message non lu par dwight_35 »

et pourtant, entre 39 et 44 des indépendantistes bretons étaient aller à Berlin pour promouvoir l'indépendance de la Bretagne en cas d'indexion !



pionneer22
Messages : 167
Enregistré le : 09 févr., 00:00

le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Message non lu par pionneer22 »

tout à fait exact!



moneglia
Messages : 377
Enregistré le : 28 janv., 00:00

le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Message non lu par moneglia »

Il ne s'agit pas d'un commando, mais bel et bien d'un Bataillon ce qui est bien plus important.


Je vais donner d'autres détails et des liens

http://assoc.orange.fr/memoiredeguerre/ ... t-jean.htm
http://www.lerot.net/e107/fflsas_right. ... 269cdbc3b4
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/135.html



-sandoven-
Messages : 155
Enregistré le : 11 mars, 00:00

le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Message non lu par -sandoven- »

J aimerais préciser que la Bretagne n était pas la région ou il y avait le plus de résistants...
D après Jean Quellier, du Mémorial de Caen, "La Résistance" :

Les chiffres sont en nombre de résistants pour 100 000 habitants :
Les départements les plus fournis sont les 2 départements corses, les Alpes de Haute-Provence, la Savoie et la Haute-Savoie (chacun, plus de 110).
Suivent ensuite avec entre 90 et 109 résistants : Dordogne, Corrèze, Var, Hautes-Alpes, Ain, Territoire de Belfort et Vosges.
Entre 70 et 89 : 13 départements (5 dans le sud-ouest et 8 dans l est, du Var à la Moselle).
Entre 50 et 69 : 14 départements (dont le Finistère)
Entre 30 et 49 : 38 départements dont les 4 autres départements bretons.
Moins de 30 : 12 départements.

Je pense donc qu en terme d effectifs, la Bretagne se situe dans la moyenne.

-sandoven-



dwight_35
Messages : 98
Enregistré le : 15 mars, 00:00

le debarquement pour libéré l'europe avait il commencé en br

Message non lu par dwight_35 »

On ne doit disposer des mêmes sources bibliographiques !!!



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Opérations aéroportées et batailles aériennes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité