Les ponts artificiels, L'île de saint Marcouf etc..

Vous avez des questions à poser à propos de l'histoire du Débarquement de Normandie ? Vous souhaitez créer des débats sur un sujet correspondant à l'Opération Overlord ? Rejoignez cette rubrique !
Sgt-Malarkey
Messages : 13
Enregistré le : 21 avr., 23:00

Les ponts artificiels, L'île de saint Marcouf etc..

Message non lu par Sgt-Malarkey »

Merci pour cette explication bien complète Jean Claude, celà est vrai quand on voit des reportages qu'il y a de fort nuages de fumée, pour les caissons, je ne pensais pas qu'il y avait tant de remorqueurs car sur les photos on en voit que quelques uns qui remorque, mais ta justification parait plus logique, merci beaucoup de m'avoir éclaircit ! Image Image Image Image


Avatar du membre
Manuferey
Messages : 597
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Les ponts artificiels, L'île de saint Marcouf etc..

Message non lu par Manuferey »

[quote="Sgt-Malarkey"]Oui vu de ce point de vue je n'y avais pas pensé mais les bateaux était à quelle distance des côtes, car je me met à la place de l'allemand qui un beau matin de juin, decouvre à l'horizon des bateaux à n'en plus finir, moi à sa place ( sans doute ce qu'il a fait) j'apelle l'artillerie, il cherche les coordonnées et je vises les croiseurs, mais bisarrement, mise apars l'Arkansas on ne parle pas enormément des croiseurs qui ont été touchés, alors peut être était t-il vraiment loin? ou bien il n'en parle pas plus que sa?[/quote]

Il faut se rappeler que l'artillerie côtière allemande installée à l'arrière des plages du débarquement était limitée en calibre: 15 cm à 15,5 cm la plupart du temps, parfois 17 cm (La Pernelle) et 21 cm (St Marcouf). Les cuirassés et croiseurs alliés restaient hors de portée dans la mesure du possible, seuls les destroyers prenaient le risque de s'approcher à distance de tir des canons allemands.

Les attaques aériennes dans les nuits suivants le Jour J ont posé un risque aux gros bâtiments de guerre mais aucun de ceux-ci ne fut touché à ma connaissance.

De plus, seuls les canons de marine (comme ceux de 15 cm de la batterie de Longues - calibre considéré comme moyen et non pas lourd par la Kriegsmarine) possédaient des obus perforants contre le blindage des cuirassés ou croiseurs. Les autres canons de campagne (ex. 155 GPF de la Pointe du Hoc, de Fontenay ou de Riva-Bella) lançaient des obus explosifs non perforants. Même s'ils étaient arrivés à atteindre un croiseur aventuré un peu trop près, les dégâts n'auraient été que mineurs.

Ce sont en fait les mines marines proches du rivage qui ont causé le plus de pertes navales aux Alliés, coulant en particulier quelques destroyers et des LST. Les vedettes lance-torpilles ont eux moins de succès avec un seul destroyer coulé, le Norvégien Svenner.

Emmanuel


jean-claude
Messages : 482
Enregistré le : 08 sept., 23:00

Les ponts artificiels, L'île de saint Marcouf etc..

Message non lu par jean-claude »

Le contre torpilleur KNM Svenner est d'ailleur accessible aux plongeurs , voici la position de l'épave
Longitude : 0° 15,0993' W ( -0.251655 )
Latitude : 49° 27,6926' N ( 49.4615 )
Profondeur : entre 23 et 28 mètres

Image

La Marine Royale Norvégienne était en première ligne avec 10 navires et environ 1000 hommes. Les navires en action le Jour-J étaient les chasseurs ?Stord?, ?Svenner? et ?Glaisdale?, les corvettes B6 ?Eglantine?, ?Rose? et ?Acanthus?, les vedettes ?ML 128?, ?ML 213?, et ?ML 573?, et le patrouilleur ?Nordkapp?.

Les navires avaient entre autres la responsabilité de bombarder les plages de Normandie, et ainsi de créer un rideau de fumée, mais également des missions d?escorte. Entre le 6 juin et le 2 juillet, 47 bateaux de la marine marchande ont participé au débarquement, chargés principalement de munitions et de personnel.

Les navires norvégiens en première ligne
Les chasseurs norvégiens KNM Stord et KNM Svenner escortaient d?autres bateaux au large d?Ouistreham au matin du 6 juin 1944. Cependant, le KNM Svenner ne put jamais utiliser ses canons. A 5h le Jour-J, le navire a été repéré par les Allemands qui ont tiré 15 torpilles contre lui et l?ont touché. 33 hommes ont été tués, 31 Norvégiens, 1 Danois et 1 Britannique. Le Svenner coula après seulement 3 mois de service et fut ainsi l?une des premières pertes alliées. 165 membres d?équipage ont été sauvés par le chasseur britannique ?HMS Swift?, sous le commandement du Capitaine John Gowers.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales sur le débarquement de Normandie - 6 juin 1944 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité