Pouppeville, la jonction...

Utah Beach est le premier secteur des deux zones de débarquement américaines. Deux secteurs de plages sur Utah sont désignés : Uncle Red et Tare Green.
Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Pouppeville, la jonction...

Message non lu par Gennaker » 01 juil., 14:17

Lieutenant Eugene D Briere, C/501st, assigné au HQ MP platoon, D Day Normandie 1944, entre dans l'Histoire le 6 juin 1944 à 11 heures 10 (BDST) en effectuant la première (?) jonction entre les troupes aéroportées et la 4th ID débarquée à Utah Beach. La scène se passe sur un petit pont à l'est de "Poopvill" (comme disent les GI), et Brierre fait la jonction entre son groupe de 8 soldats et le capitaine George L. Mabry Jr, S-3, 3/8th Infantry.

C'est Max Taylor himself, à la tête d'un "hodge podge" d'officiers du 501 et de la 101s (Higgins, Ewell, Legere, Mc Auliffe (soit 2 généraux et 1 colonel) Pappas du 326th AEB (KIA 15 juin)...)et de quelques troopers de 3/501 qui s'approchent en premier de Pouppeville (Poopville) au matin du 6 juin. Le patelin est tenu par des allemands de la 91st Luftlande division et des Georgiens selon Bando, et le 1058th grenadiere regiment selon SLA Marshall. La 4th ID a débarqué à 6 h 30 à Utah. A midi, les premiers chars sont devant Pouppeville. Ewell et ses boys de 3/501 nettoient Pouppeville maison par maison. Major Larry Legere (G-3 501), blessé à la cuisse par une balle dum dum. Un Medic se précipite et est tué net.

Les hommes de G/501st mènent l'assaut et à partir de 9 heures du mat, s'emparent de Pouppeville en l'encerclant, et en livrant un combat de maison à maison. Le CP allemand en ville est atteint à 11 heures et 38 allemands se rendent. Ils ont perdu 25 hommes, les troopers 6 tués et 12 blessés. Quand le village est à peu près sécurisé vers 11 heures (il y aura encore de nombreuses victimes du fait de snipers allemands) Taylor envoie le 2nd Lieutenant Eugene D Briere, C/501st, assigné au HQ MP platoon, vers la plage. Il prend contact avec le Captn George Mabry du 8th Infantry près d'un petit pont à 80 mètres de Pouppeville. Captain Mabry, était S-3 (operations) du 2nd Battalion 8th Infantry Regiment ; il était en reconnaissance en avant de son unité, accompagné du Sergeant Malvin Pike. Cette rencontre SERAIT le premier link up entre les Airborne le la Ivy.
Plus tard,ou simultanément, le Lt Luther Knowlton et un trooper de G/501 ouvrent le feu sur un char venant de la plage. Il s'avère que c'est un char allié. Envoi de fumigène orange pour se signaler respectivement.


Le soir venu, Pouppeville est totalement sécurisé. Briere arpente le village. Il aperçoit la porte d'une petite maison entr'ouverte. Par curiosité, il s'avance dans l'entrebâillement... et tombe nez à nez avec le canon d'un Mauser. L'arme est tenue par un jeune allemand allongé sur le sol. Le soldat est blessé. Briere tient lui aussi son arme braquée. L'allemand laisse tomber son fusil. Sa main tremblante montre quelque chose posée sur une table. Briere hésite, ne comprend pas. L'allemand le regarde, les yeux comme écrasée d'une étrange supplique. Briere baisse son arme, s'approche de la table et y voit un rosaire. Il le prend, croise de nouveau le regard de l'allemand, faible et pourtant suppliant. L'américain lui pose le rosaire dans la main. L'allemand semble se détendre. Sa tête retombe, il ferme les yeux. Briere aperçoit juste dans la pénombre le lent mouvement des doigts qui égrainent lentement le châpelet. Doucement, Briere se retire. Il repassera le lendemain matin. La porte entrebâillée n'a pas bougé. Un regard. L'allemand est là, étendu, son rosaire à la main. Mort.



Avatar du membre
Lipton
Messages : 3515
Enregistré le : 11 sept., 23:00
Localisation : Andrésy

Re: Pouppeville, la jonction...

Message non lu par Lipton » 01 juil., 20:10

Merci Gen' pour ce récit.

J'aurai toutefois une petite question pour toi mon ami: dans l'un des livres de Mister Bando (101st Airborne, Screaming Eagles in Normandy), il est dit que le Lt Nathan Marks, G/501st sera tué le jour J lors de la prise de....Poupeville
Le puits de science que tu es a-t-il de plus informations à son sujet?
Merci par avance de la réponse précise, à n'en pas douter.
See you buddy


Mike Ranney à son petit-fils:

-"Grand-père, as tu été un héros pendant la guerre?"
-"Non mais j'ai servi dans une compagnie de héros".

Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Pouppeville, la jonction...

Message non lu par Gennaker » 01 juil., 20:35

Hello Lip, Merci pour mes chevilles!! ah ah!

Effectivement, le Lt Nathan Marks arrive à Pouppeville aux premières heures du 6 juin, en compagnie de son commandant de bataillon Julian Ewell.
Ewell s'approche d'un pan de mur, et risque un oeil dans la rue ; une balle lui arrache son casque sans le blesser.
Nathan Marks s'approche et tente le même geste. Une balle lui entre dans un oeil et sort par l'arrière du crâne. Il tombe raide mort sur la route...
Marks et sa femme stateside... Marks était juif, de New York. Notez le patch Airborne Command. Le 501st n'a rejoint la 101st Airborne qu'en janvier 44, et n'a jamais été officiellement rattaché à la 101st...
Image

Julian Ewell

Image



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Utah Beach »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité