toubib

Omaha Beach est le second des deux secteurs de débarquement américains. Longue de 5,9 kilomètres, cette plage est située à 12 kilomètres à l'Est de Utah Beach.
Avatar du membre
H Rogister
Messages : 380
Enregistré le : 08 déc., 00:00
Localisation : Belgique

toubib

Message non lu par H Rogister » 19 mars, 17:28

Je pense que l'on peut admirer le courage de ces infirmiers qui portaient secours aux blessés. Sans eux il y aurait eu beaucoup plus de pertes.
Un grand coup de chapeau messieurs les infirmiers.

A+


Henri Rogister, Webmaster
Image

Erwin
Messages : 277
Enregistré le : 12 sept., 23:00

toubib

Message non lu par Erwin » 19 mars, 22:43

Un groupe de soldats qui doit attaquer une ligne ennemie a besoin d'infirmiers ou docteurs. Imaginez vous que vous devez attaquer et vous savez d'avance qu'il y a personne pour s'occuper de vous en cas de blessure. Les infirmiers et les médecins ont donc aussi une tache de soutien mental.

Ils ont bel et bien débarque dans les premiers vagues et ils ont été tués juste comme des soldats ordinaires que ce soit en Normandie ou dans les Ardennes. C'est vrai qu'un infirmier n'est pas obligé à risquer sa vie inutilement; il n'est pas supposé être le prochain cadavre. Mais plusieurs infirmiers l'ont bien fait et ont mérité des médailles.
S'ils n'auraient pas été là sur les plages ou sur la Pointe du Hoc, les Américains auraient connues encore plus de victimes. Ont-ils bien fait leur boulot ? Oui il l'ont même s'ils avaient perdues presque tout leur équipement.

N'oubliez pas que chez les Allemands le service de santé était bien organisé aussi. Le WN63 à Colleville a d'ailleurs servi comme hôpital de campagne pour blessés légers.

Les armées modernes et les forces spéciaux comme les Seals connaissent aussi l'importance d'un tel soutien mental. Dans chaque équippe de Seals se trouve un médecin et chaque membre a reçu un entrainement d'infirmier de haut niveau.



Invité

toubib

Message non lu par Invité » 20 mars, 22:21

je me demande également si (je ne pensse pas) les allemands sur omaha possédait des toubibs?? car après de nombreuses recherches je n'est pas trouvé de réponsse est d'après les documentaires et film il n'y en aucun.


La guerre est douce à ceux qui l'aime.



david501th
Messages : 139
Enregistré le : 10 janv., 00:00

toubib

Message non lu par david501th » 21 mars, 00:25

Sur ce lien il en est un peu question.

http://www.dday-overlord.com/batterie_merville.htm

Bonne lecture Image



stan_hudson
Messages : 444
Enregistré le : 29 nov., 00:00

toubib

Message non lu par stan_hudson » 21 mars, 00:34

Voici la listes des membres du "U.S. Army Medical Department" qui furent décorés de la MEDAL OF HONOR durant la WW2 :

Pfc. Desmond T. Doss
Pvt. Harold A. Garman
Pfc. Lloyd C. Hawks
Cpl. Thomas J. Kelly
Pvt. William D. McGee *
Pfc. Frederick C. Murphy *
Tech. 5th Grade James K. Okubo
Tech. 4th Grade Laverne Parrish *
Pfc. Frank J. Petrarca *
CPT Ben L. Salomon*
Tech. 5th Grade Alfred L. Wilson *


* Posthumous Award


SOURCES :

http://history.amedd.army.mil/moh/mohindex.htm

Cela signifie qu'ils ont fait leur job y compris au péril de leurs vies.



Invité

toubib

Message non lu par Invité » 21 mars, 17:05

durant ww1 il n'y eu aparrament pas beaucoup de décorer il n'y en a que 2!

La guerre est douce à ceux qui l'aime.



dwight_35
Messages : 98
Enregistré le : 15 mars, 00:00

toubib

Message non lu par dwight_35 » 23 mars, 21:25

suis ok avec Rogister, merci à ces hommes à la croix rouges



Panzergrenadier
Messages : 25
Enregistré le : 23 mars, 00:00

toubib

Message non lu par Panzergrenadier » 24 mars, 20:03

merci pour le lien david501th.
je suis d'accord avec sgt-vincent.Les infirmier ont un role essentielle dans les champ de bataille.sans eux il y aurait plus de victime.



Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

toubib

Message non lu par Olivier » 19 juil., 08:33

Je voudrais mettre mon grain de sel...
Je vous recommande à tous la lecture du livre "Flags of our Fathers", écrit par James Bradley en l'honneur de son père, John Bradley, qui était infirmier pendant le débarquement sur Iwo Jima en février 1945, dans le pacifique (Clint Esatwood en a fait un film qui s'intitule étonnamment "Mémoire de nos pères").
John Bradley a reçu la "Navy Cross", la deuxième plus haute distinction de la marine américaine et l'équivalent de la "Distinguished Service Cross" de l'armée de terre (reçu par le Lt Richard D. Winters pour la prise de la batterie de Brécourt le 6 juin 1944.), parce qu'il a été blessé alors qu'il était en train de soigner en terrain découvert un marine qui venait lui-même d'être blessé. Cette action est décrite en détail dans le livre, ainsi que d?autres actions de sauvetage tout aussi impressionnantes (car secourir était une règle courante.) Oui, les infirmiers ont sauvé des vies sous le feu ennemi, et souvent au détriment de la leur : beaucoup ont été blessés ou tués au combat, surtout dans le pacifique. Les soldats japonais avaient en effet pour habitude de tirer sur les médecins et les infirmiers dès qu?ils en voyaient car ils savaient que ces médecins étaient efficaces (contrairement aux allemands qui respectaient plus ou moins la convention de Genève.)
Sur Omaha, un grand poste de secours avait été installé près de la falaise Est (à l'Est du Wn 72), à l'abri des tirs allemands. On en voit beaucoup de photos dans l'ouvrage de Georges Bernage "Omaha Beach", collection Heimdal.
Par ailleurs, je ne connais pas le code militaire, mais je sais par les nombreux témoignages de soldats que j?ai lus ou entendus (surtout pour la guerre d?Algérie), que plus fort que tout est le besoin de se protéger les uns les autres : ces soldats savaient qu?ils ne pouvaient compter que sur leurs camarades, qu?ils étaient tous interdépendants, et que le seul moyen de s?en sortir était de se faire confiance. On s?en rend bien compte en regardant la série « Band of Brothers », et plus encore en lisant le bouquin de Stephen Ambrose : ils étaient tous soudés au point de s?évader des hôpitaux militaires pour éviter de dépasser les 90 jours d?hospitalisation, car passé ce délai les soldats étaient systématiquement affectés à une nouvelle unité, ce qu?ils ne voulaient pour rien au monde. Donc, oui, les médecins et infirmiers n?hésitaient pas à bondir sous le feu ennemi pour aller chercher leurs camarades blessés.
Enfin, les infirmiers allemands eux-aussi existaient et étaient eux-aussi efficaces, même si je suppose qu?ils avaient, notamment sur la fin de la guerre, beaucoup moins de moyens et de matériel médical.
Olivier



sergent randall
Messages : 34
Enregistré le : 08 janv., 00:00

toubib

Message non lu par sergent randall » 20 avr., 10:49

le cousin à ma grand-mère était médecin de guerre dans l'armée allemande car il a été enrôlé de force en 1942.A son retour il a raconté à ma grand-mère que quand la bataille faisait rage et que l'un de ses camarades été blessé au milieu des balles traçantes il fallait beaucoup de courage et un bon sens du devoir pour courir a son secour. Et qu'il a vu beaucoup d'infirmiers tomber au combat en voulant sauver leur camarade.




Retourner vers « Omaha Beach »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité