Guy Môquet

Quel fut le rôle joué par la Résistance française dans les préparatifs et le déroulement de la Bataille de Normandie ? Posez dans cette rubrique vos questions.
Paul
Messages : 116
Enregistré le : 27 févr., 00:00

Guy Môquet

Message non lu par Paul » 23 oct., 15:35

Sur le même sujet mais dans la rubrique débat pour celui-ci Image :

[url="/debats-f21/lettre-de-guy-moquet-t5045.htm]http://dday-overlord.forumactif.com/deb ... -t5045.htm[/url]

A+ Image



Invité

Guy Môquet

Message non lu par Invité » 23 oct., 18:13

LA fameuse lettre!
Cette lettre est vide ! elle aurait aussi bien pu être écrite par un condamné à mort de droit commun en 1970; par un cancereux en phase terminal ou un suicidaire.
Je trouve la dernière lettre d'Honnoré d'Estienne d'Orves bien plus parlant tant au niveau du patriotisme que de l'éthique.
Sarko la prétend remplie de valeurs, mais de là à en faire un héros de la France(je précise bien "de la France"), c'est une sorte de vol je trouve.
Guy Mocquet n'est pas mort pour la France mais à cause de la France (désigné par l'un des fonctionnaires de Vichy) parce qu'à sa manière, il se battait pour le communisme et le PCF.
Je crois plutôt qu'elle est remplie d'une autre sorte de valeur, bien plus pratique celle là.
De plus cette lettre a été retouchée, un bien gaulliste compagnon venant rempalçer le très communiste "camarade".
On peut également douter fortement de l'utilité pédagogique de cette méthode. Pour ma part, je crois surtout qu'une grande majorité des élèves n'en auront rien à caler et ce n'est pas non plus le rôle d'un prof de math ou de gym de lire ça.
Il aurait été plus judicieux de l'inscrire au programme du cours d'histoire.Lire cette lettre relève de la manoeuvre politique mal orchestrée
Il est toujours plus facile et confortant pour l'esprit de juger que comprendre ... On voit le résultat. Image



Max
Messages : 564
Enregistré le : 05 nov., 00:00

Guy Môquet

Message non lu par Max » 23 oct., 18:30

Ce que je trouve bizarre, c'est qu'on ne l'a pas lu dans ma classe. On en a même pas parler avec les profs.
Cette lettre peut être émouvante, mais ce n'est pas en la lisant que ça changerai qqchose( ceci dit cela peut être marquant pour ceux qui l'on lu avec un résistant).
Moi je serai plus favorable à faire un petit chapitre sur la résistance et ses martyrs (+ lecture de la lettre) et en débattre.

Cordialement

Max



stan_hudson
Messages : 444
Enregistré le : 29 nov., 00:00

Guy Môquet

Message non lu par stan_hudson » 23 oct., 19:38

Une chose bien plus parlant et émouvant :

Image


Présentation de l'éditeur

« Avec mes camarades nous avons été jugé ce matin à Fresnes, et comme je m?y attendais, nous avons tous les vingt-cinq été condamnés à mort. » « Adieu la mort m?appelle. Je ne veux ni bandeau, ni être attaché. Je vous embrasse tous, c?est dur quand même de mourir?» Pour le reste, tu as vécu ma vie. Elle fut tragique et j'étais marqué par le destin, mais nous nous sommes bien aimés, n'est-ce pas, ma grande chérie ?...» Léon Jost, Gabriel Péri, Henri Bajtsztock, Guy Môquet, René Bompain, Louis Honoré d?Estienne d?Orves, Tony Bloncour, ils sont des milliers de résistants, célèbres ou anonymes, fusillés pendant l?Occupation, victimes des Allemands et de Vichy. La veille de leur exécution, ou à quelques heures de mourir, ils adressent à leur famille, à l?être aimé, à un(e) ami(e) leur dernière lettre. Ils parlent pour les milliers d?autres - les massacrés, les déportés, les victimes d?exécutions sommaires - qui sont morts sans laisser la trace d?une dernière parole. Leurs lettres ont été parfois retenues par la censure, parfois transmises aux destinataires par la voie officielle, souvent aussi passées par des aumôniers, français et allemands, par des gardiens de prison, par des avocats qui agissaient au péril de leur vie. Ces 130 lettres de résistants fusillés proviennent des collections du Musée de la Résistance nationale (à travers les versements de l?Association des familles de fusillés et des Amicales des anciens prisonniers des centrales françaises), des Archives nationales, des musées et bibliothèques de région parisienne et de province, enfin de familles. Elles sont inédites aux deux tiers (celles déjà publiées avaient, en outre, fait l?objet de coupes et d?une réécriture).
On y lira un portrait de la Résistance. Des hommes - les femmes ont très rarement été fusillées en France - de tous âges (seize à soixante ans) ; de tous milieux, même s?ils sont généralement issus des classes populaires ou des professions libérales ; de toutes origines, Français, Italiens, Espagnols, Arméniens, Polonais... Tous ne sont pas, contrairement à la terminologie nazie et vichyste, des « partisans », des « francs-tireurs » : ils sont, le plus souvent, envoyés à la mort comme otages, pour distribution de tracts ou actes de solidarité. Ils appartiennent à tous les partis, si tant est que la notion d?idéologie ait un sens dans l?action résistante. Car comment qualifier un curé de campagne, des plus traditionnels, engagé dans les FTP communistes ?

Ces lettres de la dernière heure constituent un acte de résistance. Elles sont destinées à être lues, répétées, au sein de la famille, et dans un cercle plus large. Ces hommes se tiennent debout, sans regrets, face à la mort. Ils redisent inlassablement leur amour à ceux qui resteront. Ceux-là, surtout, les préoccupent : de quoi vivra leur femme, leurs enfants feront-ils de bonnes études, trouveront-ils un bon métier ? Ils parlent philosophie, foi, sacrifice, ils apprivoisent la mort. Souvent, ils nous étonnent. Fertet, un gamin fusillé à Besançon, répartit bouquins et soldats de plomb. Beck, un communiste polonais, s?étend sur l?ordonnancement posthume de son jardin. À quelques heures du trépas, ces combattants de la liberté livrent une inoubliable leçon de ténacité, de courage, de dignité.

L'auteur vu par l'éditeur

Guy Krivopissko est historien, spécialiste de la Résistance, conservateur au Musée de la Résistance nationale. Il vit en région parisienne. François Marcot, auteur de la préface, est professeur d?histoire contemporaine à l?Université de Besançon.



stan_hudson
Messages : 444
Enregistré le : 29 nov., 00:00

Guy Môquet

Message non lu par stan_hudson » 23 oct., 19:46

[quote="ARRAYA"]LA fameuse lettre!
Cette lettre est vide ! elle aurait aussi bien pu être écrite par un condamné à mort de droit commun en 1970; par un cancereux en phase terminal ou un suicidaire.
Je trouve la dernière lettre d'Honnoré d'Estienne d'Orves bien plus parlant tant au niveau du patriotisme que de l'éthique. [/quote]

J'ai lu il y a très longtemps les carnets d'Honoré d'Estienne d'Orves.
Cet homme est un exemple avec une personnalité hors du commun.
En tant que laïc j'étais été touché par sa foi, le pardon et sa fin.
Il mérite d'être connu bien plus que Guy Moquet.




veronique49
Messages : 225
Enregistré le : 08 mai, 23:00

Guy Môquet

Message non lu par veronique49 » 23 oct., 19:54

PAUVRE CONFUCIUS !!!



Invité

Guy Môquet

Message non lu par Invité » 24 oct., 07:46

PAUVRE CONFUCIUS !!!
Il est vrai que ceci est tres confus.... :mrgreen:



veronique49
Messages : 225
Enregistré le : 08 mai, 23:00

Guy Môquet

Message non lu par veronique49 » 24 oct., 09:11

Tu m'agaces ARRAYA ... Image
Tout le monde va se lamenter qu'aucune initiative n'est prise, quel que soit le sujet ... Et lorsqu' enfin quelqu'un propose quelque chose, soit, peut être pas parfait, mais au moins il y a le mérite de tenter ... C'est la levée de bouclier, sus à l'initiative... Haro sur le changement
Et tu dis que la majorité des élèves n'en ont rien à caler ... Si une minorité à été éveillée et s'interroge maintenant, et cherche à en savoir plus, je dis que ce n'est pas peine perdu.
Pour ce qui est de l'après-lecture de la lettre, on peut en effet se poser la question ... Et là tout va dépendre en effet de l'éthique du prof qui aura lu la lettre, (ne me tapes pas dessus FLO, mais tu le sais ... ) et là j'ai bien peur que par dénigrement envers cette action, par j'en-foutisme (commun dans l'éducation nationale), desintéressement des élèves (très répandu aussi)...etc... On laisse les choses en l'état ...
A nous parents de prendre la relève, et de prendre le temps d'expliquer, comme j'ai pu le faire avec ma fille, qui pourtant n'a pas eu lecture de la lettre, les faits, le pourquoi du comment.
La lettre est vide pour toi, certes, comme tu le dis elle aurait pu être écrite par un cancéreux, un condamné à mort ETC... évidemment si on ne ramène pas les choses dans leur contexte ... Tout est permis !!!
Tu parles de manoeuvre politique bien orchestrée... Mais pourquoi aller chercher si loin ???
STAN tu parles des carnets d'Honoré d' Estienne d'ORVES, je te propose de nous en mettre un extrait ceci complétera le sujet... Et pour ceux qui sont d'accord avec le fait que cette lettre n'était pas appropriée, mettez celle que vous auriez aimer lire, ou entendre ....

Il est toujours très facile de critiquer lorsqu'on a rien d'autre à proposer...

CORDIALEMENT VERO Image

oh j'avais fait une faute mais alors là !!!



Invité

Guy Môquet

Message non lu par Invité » 24 oct., 09:43

Tu parles de manoeuvre politique bien orchestrée... Mais pourquoi aller chercher si loin ???
Si loin ???? :suspect:
Pourquoi une modification alors ?
Et dans cinq ans,voir dix :face: il va se passer quoi à la rentrée ??



veronique49
Messages : 225
Enregistré le : 08 mai, 23:00

Guy Môquet

Message non lu par veronique49 » 24 oct., 09:48

Modifications.... Donne moi le texte original



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « La Résistance »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité