Exposé sur le débarquement de normandie

Vous souhaitez aborder un sujet général concernant la stratégie d'un camp ou de l'autre, ou poser une question particulière en rapport avec la bataille de Normandie ? Cette rubrique est faite pour vous !
piles
Messages : 3
Enregistré le : 27 janv., 00:00

Exposé sur le débarquement de normandie

Message non lu par piles » 27 janv., 18:03

Bonjour, j'aimerais votre avis sur un exposé que j'ai fais sur le débarquement de normandie,je devrais le présenté dans 1 semaine alors si il manque quelques choses merci de me le faire remarqué:
Débarquement de Normandie


1.Introduction
En 1943,l'europe est sous la domination des Nazis.Adolf Hitler,a comme alliés les italiens et les Japonais.Ces trois Etats consituent les puissances de l'Axe.Au fur et à mesure que les Allemands envahissaient l'Europe,ils emprisonnaient des millers de personnes et les executaient dans des camps de concentration ou d'extermination. Pour faire cesser ce masssacre en Europe,les américains,aidés par les forces canadiennes et britannique,décidèrent d'organiser le plus grand débarquement de tous les temps.C'est ainsi que le 6 juin 1944,debuta l'opération Overlord avec le Débarquement de normandie.

2.L'opèration Overlord

Le concept d'un débarquement des forces alliés en Europe est confirmé en janvier 1943.La conférence de Washington donne la priorité absolue à la mise sur pied de l'opération Overlord qui sera susceptible d'être conduite dès le mois de mai 1944.Il reste donc exactement un an pour créer de toutes pièces la plus formidable opération amphibie de l'histoire.



3.Le lieu

Les alliés sont d'entrée confrontés à une réalité evidente,tous les grands ports des côtes fraçais sont puissamment défendus et armés.L'exemple de Dieppe en août 1942 est encore présent dans les mémoires et les causes de cet echec sanglant ont été analysées avec grande précision.Il esr hors de question de conquérir d'entrée un port en l'attaquant de front sans risquer l'échec.il sera décidé de faire débarquer troupes et matériel sur des plages assez vastes pour établir une tête de pont durable et envisager,dans la semaine qui suit le debarquement la prise d'un port important à partir de l'intérieur des terres.
Les experts civils et militaires se mettent immédiatement au travail et en arrivent assez rapidement à la conclusion suivante:la Normandie offre les plus grandes garanties de succès d'un débarquement à grande échelle.En premier lieu,les renseignements des résistants français confirment que le dispositif est perméable en certains endroits et que de nombreux ouvrages ne seront pas réalisés totalement avant de logs mois.Par ailleurs,les plages des côtes normandes sont assez vastes et nombreuses pour y réaliser un assaut de grande envergure.Enfin,les deux extrémités de la presqu'île du cotentin peuvent être jointes en moins d'une semaine.Une fois la coupure réalisée,Cherbourg et son port maritime s'offrent aux alliès qui le prendront a revers.

4.Les plages de Normandie

A l'occasion de l'opération Overlord,les plages normande seront rebaptisées en 5noms de code:Utah,Omaha,Gold,Juno et Sword.Ces 5 plages seront divisées en plusieurs secteurs afin de permettre aux troupes d'assaut d'opérer sur un secteur bien défini.

5.Déroulement
Une terrible tempête fait rage dans la Mer de la Manche, alors que l'ordre de départ des navires alliés pour la Normandie , le 4 juin 1944 en fin d'après-midi, est donné par Eisenhower, commandant en chef de l'Opération Overlord. Les météorologues sont formels, ce serait de la folie d'envoyer les navires de guerre à travers une mer déchainée. L'ordre de départ est annulé et est repoussé de 24 heures. La tempête rassure les officiers allemands qui sont persuadés que les Alliés ne débarqueront pas par un temps pareil. Mais le 5 juin, une éclaircie s'annonce dans la Manche. Eisenhower, sur qui repose toute la responsabilité de l'opération, aura cette phrase qui est restée célèbre : "O.K. Let's go !" (O.K. on y va !)

- L'opération aéroportée

Avant l'assaut maritime se déroule un assaut aéroporté. Deux assauts à chaque extrémité de la zone d'action de l'assaut maritime sont programmés : à l'Ouest, les avions doivent larguer plusieurs centaines de parachutistes américains de la 101ème et de la 82ème Division Aéroportée pour contrôler les axes routiers autour de Carentan et ralentir les futurs contre-attaques allemandes à la suite du débarquement. A L'Est, les Britanniques de la 6ème Division Aéroportée sont chargés d'effectuer le même travail. Les ponts, comme le pont de Pegasus Bridge près de Bénouville, à l'Est de la zone d'invasion, sont des objectifs cruciaux et les nombreux parachutistes doivent en capturer en tout une dizaine intacts pour sécuriser l'invasion des contre-attaques allemandes. Ces derniers possèdent également des batteries capables d'ouvrir le feu à très longue distance, comme la batterie de Merville, également à l'Est de la zone d'invasion. Ainsi, peu après minuit, le 6 juin 1944, les paras sautent dans la nuit et avec beaucoup de mal, capturent leurs objectifs. Sur 18 000 parachutistes, la moitié seront tués. Mais les Allemands sont désorientés et les communications ne passent plus. Le débarquement peut alors commencer.

- L'opération maritime

Environ 5000 navires de toutes tailles sont nécessaires au transport de troupes et de matériel. Ils parcourent le trajet qui sépare l'Angleterre de la Normandie pendant la nuit. C'est l'Armada la plus importante de l'Histoire. Les navires de guerre escortent les navires de transport et se déplacent en colonne. Ils sont protégés par des ballons captifs qui empêchent d'éventuels avions ennemis de voler en rase-motte. Un seul bateau Allié est coulé avant le débarquement, le Svener (bateau norvégien), torpillé par une vedette rapide (S-boote) allemande qui patrouillait dans la Manche et qui s'est enfui immédiatement.

L'assaut se déroule le mardi 6 juin 1944 à l'aube sur 5 plages de noms de codes Utah Beach et Omaha Beach (où débarquent les Américains), Gold Beach, Juno Beach et Sword Beach (où débarquent les anglo-canadiens), plages situées entre le lieu dit La Madelaine (dans la Manche) et Ouistreham (dans le Calvados). Après un bombardement pendant la nuit de l'aviation alliée sur le Mur de l'Atlantique et un bombardement naval par l'armada, les soldats débarquent sur le sol normand. A 8h00, toutes les premières vagues d'assaut sont débarquées.

Toutes les plages sont conquises dans les minutes qui suivent l'assaut, sauf à Omaha Beach où les troupes américaines sont clouées au sol par des tirs intenses. Ce n'est qu'en début d'après-midi que cette plage est sécurisée.

Les pertes alliées s'élèvent à 3000 soldats morts, tués, disparus ou prisonniers dont 2500 à Omaha Beach. Les aides du soutien aérien et de l'artillerie navale ont permis de remplir la plus grande partie des objectifs. En effet, des planeurs se posent derrière les lignes ennemies pour déposer des Jeeps et du matériel divers ainsi que des canons et de petits chars de reconnaissance.

Aussitôt après l'assaut militaire se met en place une véritable course contre la montre : les troupes doivent être au plus vite approvisionnées en carburant, armes et munitions, ainsi qu'en vivres et en vêtements. Mais comment décharger tout ce matériel sans avoir capturé de port en eau profonde ? La clé de la solution repose en l'Opération Mulberry qui consiste à construire pièce par pièce un port et de le placer à Arromanches en le faisant traverser la Manche en pièces détachées.

- Participation française

177 français ont débarqué à Sword le 6 juin à l'aube. Ils étaient avec les troupes britanniques pendant tout l'engagement et sont allés aider des parachutistes anglais en début d'après-midi. Il y a eu des équipages français de bombardiers stratégiques qui ont participé aux bombardements pendant la campagne normande. Des bateaux de guerre de la France Libre ont participé aux bombardement de la côte le 6 juin 1944 et aux ravitaillements dans les jours qui ont suivi. Une dizaine de français ont été parachutés au-dessus de la Bretagne notamment pour faire des actions de sabotage.

Il faut évidemment tirer un grand coup de chapeau aux actions de la Résistance française qui ont permis de perturber les transmissions allemandes, les arrivées des renforts allemands. Les renseignements envoyés en Angleterre par la Résistance ont été nécessaires à la victoire en Normandie.

6.Le mur de l'Antlantique

Pour prévenir tout débarquement, les Allemands font appel à l'Organisation Todt, une entreprise militaire spécialisée dans les constructions à vocation militaires, comme des casemates, des routes empruntées par des blindées, etc. Et dés 1941, des travaux commencent face à l'Angleterre, une fois la tentative d'invasion allemande d'Hitler annulée. Des fortifications en béton armé sont construites de la Norvège au Pays-Basque Espagnol et en Méditerranée, accompagnées de champs de mines, de milliers de kilomètres de barbelés, de nids de mitrailleuses et de lance-flammes, de défenses de plages, de fossés anti-chars...
Cette fortification, très vite appelée le "Mur de l'Atlantique", se renforce dans des zones "sensibles", face à l'Angleterre par exemple, au Pas-de-Calais, où un débarquement est plus que probable selon les généraux allemands. Des batteries côtières armées de canons de fort calibre sont construites à des endroits clés des côtes, pour protéger un port ou un estuaire.

Casemates : Abri fortifié

7. Conséquences

- Conséquences immédiates

L'armée allemande est surprise de ce débarquement en Normandie, alors qu'elle l'attendait dans le Pas-de-Calais. Les Alliés profitent de ce violent choc pour installer une solide tête de pont et déversent sur les plages des centaines de régiments en renfort. La Bataille de Normandie s'engage. Le port d'Arromanches et le port de Saint-Laurent sont installés dans les jours qui suivent le 6 juin 1944 et le rythme de déchargement de matériels ne cessera pas d'augmenter. Un pipe-line sous-marin est installé ; il relie l'Angleterre aux côtes normandes et approvisionne les troupes alliées en carburant. Mais une tempête détruira les deux ports et seul celui d'Arromanches sera récupérable. Le délai de réparation empêchera le débarquement de matériel et une offensive britannique est reportée. Les besoins d'un port en eau profonde comme celui de Cherbourg se font de plus en plus importants, d'où les combats sanglants pour capturer la ville.

- Conséquences dans les mois qui suivent

Les nouvelles du front russe sont marquées par le départ de divisions allemandes, envoyées en renfort contre les troupes fraîchement débarquées en Normandie. Les soviétiques reprennent des forces et font reculer les soldats allemands. Ces derniers pensent que le débarquement en Normandie est une diversion et que le vrai débarquement aura lieu dans le Pas-de-Calais. Ils laissent sur place 150000 hommes. Cette erreur sera fatale à l'armée allemande. La libération de la France s'engage de manière efficace et rapide, Paris est libéré en août et les Alliés atteindront le Rhin à la fin de l'hiver 1944.

8.Les morts ou disparus
Durant l'opération, les pertes des Américains s'élevèrent à 6 603 soldats, celles des Anglais à 3 000, celles des Canadiens à 946 et le commando Kieffer eu 21 tués et 93 blessés. Les Alliés perdirent donc plus de 10 660 hommes (tués, blessés, disparus ou fait prisonniers) mais réussirent à établir une tête de pont en France. Les Allemands, quant à eux, souffrirent de la perte de 6 500 des leurs.

Poème concernant le dèbarquement

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? - C'était hier l'été ; voici l'automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

II

J'aime de vos longs yeux la lumière verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd'hui m'est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l'âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant ;
Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère
D'un glorieux automne ou d'un soleil couchant.

Courte tâche ! La tombe attend ; elle est avide !
Ah ! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,
De l'arrière-saison le rayon jaune et doux !

Bibliothèque

Sites

http://www.dday-overlord.com
www.chez.com/normandie44/
www.debarquement-normandie.com/
www.6juin1944.com

Livres

"Histoires extraordinaires du jour le plus long" de Philippe Bertin
"Les héros du 6 juin : Le débarquement de 1944" de Franz-Olivier Giesbert



Ce travail a été réaliser par Maël Widart et Samuel Esposto



rborne
Messages : 582
Enregistré le : 25 mai, 23:00

Exposé sur le débarquement de normandie

Message non lu par rborne » 27 janv., 18:05

Pas mal, mets aussi des photos si tu peux, ta note n'en sera que meilleure.



Invité

Exposé sur le débarquement de normandie

Message non lu par Invité » 27 janv., 18:10

Piles pense à te presenter dan la rubrique : [url="/nouveaux-membres-presentez-vous-f25/]http://dday-overlord.forumactif.com/nou ... -vous-f25/[/url]



piles
Messages : 3
Enregistré le : 27 janv., 00:00

Exposé sur le débarquement de normandie

Message non lu par piles » 27 janv., 23:17

Ok je vais aller me présenter et oui j'ai beaucoup de photo et aussi le film il faut sauver le soldat rayan je montrerais le début.



Invité

Exposé sur le débarquement de normandie

Message non lu par Invité » 27 janv., 23:38

je ne suis pas certain que le début de ce film te fasse gagner des point, l'aspect "boucherie" qu'il représente à certain passage pourrait en braquer plus d'un, et l'aspect hollywoodien vis à vis de l'histoire n'est peut être pas un bon exemple...et les mauvaise langue dirons que tu as voulu gagner du temps!

Perso je miserais plus sur des photos d'époque, en les montrant en respectant la chronologie: mise à l'eau des péniche, arrivée sur la plage, progression difficile sur omaha, assault des fortifications, premiers véhicules,etc...

Au faite, ton exposé doit durer combien de temps?



piles
Messages : 3
Enregistré le : 27 janv., 00:00

Exposé sur le débarquement de normandie

Message non lu par piles » 27 janv., 23:57

Tu as raison,je vais mettre plein de photos, il n'y a pas de duré mais je veux que ce soit le meilleur exposé,mais tu as raison le film prendra déjà beaucoup de temps et les photos évoqueront mieux ce qui sait passé.Merci beaucoup




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussion générale sur la bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité