La libération du Perche en 1944

Entre le 8 et le 20 août 1944, les divisions allemandes sont en partie encerclées en Normandie dans ce qui sera plus tard appelé la Poche de Falaise. Rejoignez cette section si vous souhaitez poser une question ou apporter des renseignements.
Avatar du membre
Marc Laurenceau
Messages : 2637
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

La libération du Perche en 1944

Message non lu par Marc Laurenceau » 12 août, 17:46

Image
L'ouvrage raconte comment le Perche s'est libéré de la présence allemande en 1944

Source : Le Perche
Date de publication : 09/08/2016
Lien : http://www.le-perche.fr/49360/en-1944-l ... du-perche/

Suite aux nombreux combats aériens, qui s’intensifient dès le 6 juin 1944 et durant tout l’été, les résistants multiplient les actions de sabotage et de minages des routes dès le 1er août.

Conséquence, de nombreux réseaux tombent (le maquis des Corbinières, le 4 août), des résistants sont fusillés à Saint-Cyr-la-Rosière, le 4 août ; château de Brotz en L’Hôme-Chamondot, le 9 août ; à Longny (dont Léon Groutel), le 12 août ; au Château du Gland à la Ferté-Vidame, le 12 août).

Mortagne libérée le 12 août
Alors que des parachutistes belges dirigés par le capitaine Kirschen sont présents dans le secteur de Marchainville depuis le 3 août. Les troupes alliées libèrent dès le 11 août le sud du Perche (de la Chapelle-Souef à Origny-le-Roux) ainsi qu’à l’ouest du Perche (du Mêle-sur-Sarthe à Pervenchères). Pendant ce temps, les combats aériens se poursuivent.

À Mortagne, le réseau Hector agit également et accueille les ambulanciers américains le 12 août sur la place de la République. Bellême, Rémalard et Longny sont également libérés.

Drame de Tourouvre
Alors que le maire de Mortagne et le sous-préfet sont réinstallés dans leur fonction par la Résistance, que des agents de liaisons de l’armée américaine sont reçus à l’hôtel de ville et qu’une gerbe est déposée au monument aux morts, une terrible tragédie se profile à Tourouvre ce 13 août. Vers 19h, une soixantaine de SS, dans un esprit de vengeance, bloque le bourg de Tourouvre, « fouille les maisons et caves, font sortir les hommes, les femmes et les enfants. [...] Ils arrosèrent d’essence les meubles et les parquets et y mirent le feu. Ailleurs, ils lancèrent des grenades incendiaires et explosives au milieu des habitants affolés ». Puis, le feu se répand de maison en maison.

Dix-huit victimes
Pour certaines habitations, les SS font sortir les hommes et les « abattent à leurs portes ». Ainsi, 18 victimes sont à dénombrer, puis une colonne de 80 otages se déplace vers la forêt. Ils seront relâchés le 14 août, vers 10h. Vers 18h, une colonne de jeeps américaines traverse le bourg.

Dès le 15 août, le Perche est libéré, même s’il reste des unités allemandes qu’il faut débusquer et arrêter.

Michel Ganivet vient de rééditer son ouvrage « 1944, la libération du Perche » avec les Amis du Perche. De nouveaux éléments ont été ajoutés, comme le témoignage d’une famille juive sauvée au Pin-la-Garenne. Ce livre avait reçu le label du 70e anniversaire de la libération de la 2nde guerre mondiale. Il est dans les librairies depuis le mois de juin.
Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Président de l'association DDay-Overlord : Mémoire de la bataille de Normandie

Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « La poche de Falaise - Du 8 août au 20 août 1944 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité