Témoignage d'André Denoly de la libération d'Ammeville

Combats, bombardements, déroutes... Quels ont été les impacts de la Bataille de Normandie sur les civils normands ? Cette rubrique leur est destinée : posez-vos questions ou donnez votre témoignage.
Marc Laurenceau
Messages : 2695
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Témoignage d'André Denoly de la libération d'Ammeville

Message non lu par Marc Laurenceau » 24 mai, 09:39

Image
La tour Leblanc, photo prise lors d'une visite guidée avec le Pays d'art et d'histoire en 2013. | Photo : Ouest-France

Source : Ouest-France
Date : 22/05/2014
Lien : http://www.ouest-france.fr/de-son-obser ... ie-2565087

Conseiller général du canton de Saint-Pierre-sur-Dives de 1945 à 1982, André Denoly était, en 1944, agriculteur à Ammeville.

Sur la colline dominant sa ferme, se trouve la tour Leblanc édifiée au début du XXe siècle, à l'initiative du fondeur Leblanc-Barbedienne. De cet observatoire, il a suivi une bonne partie la Bataille de Normandie. Quelques années avant son décès, André Denoly avait évoqué ses souvenirs se rattachant à cette époque.

« Dès le jour du Débarquement, je suis monté à la tour Leblanc pour bénéficier de cet observatoire exceptionnel. C'est ainsi qu'à la jumelle, j'ai pu voir les plus hautes tours des églises de Falaise et de Caen. De cette façon, j'ai observé la progression des alliés accompagnée du bombardement des villes. Le coeur serré, j'ai vu brûler ces villes mais aussi les fumées des incendies de la poche de Chambois lorsque les combats s'y sont déroulés. ».

Combat aérien

La bataille se rapprochant d'Ammeville, André Denoly a continué à la suivre des yeux, du haut de son belvédère. « J'ai vu les combats aériens aux alentours jusqu'au jour où, du haut de la tour je me suis retrouvé au milieu d'une lutte opposant des chasseurs allemands et britanniques qui tournaient autour de mon observatoire. Des balles de mitrailleuses ont atteint la tour et brisé certaines de ses vitres, la plus élémentaire prudence m'interdit de poursuivre ces expéditions dangereuses d'autant plus que les combats terrestres ont eu lieu maintenant à Ammeville. Retranchés sur le haut de cette colline, dans les bois de la Punaye, les Allemands ont échangé des tirs d'artillerie avec les avant-gardes alliées. Nous étions entre deux feux, les obus sifflaient au-dessus de nos têtes, c'était l'ultime épreuve avant notre libération ».


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Les civils normands et la Bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités