Les faits d'armes à l'américaine

Quels sont les enjeux idéologiques et la place de la Bataille de Normandie dans une stratégie militaire et géopolitique de plus grande envergure ? Cette section vise à proposer des éléments de réponse.
Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

Les faits d'armes à l'américaine

Message non lu par Olivier » 24 juin, 13:21

C'est toujours étonnant de voir comment les américains sont forts pour communiquer sur leurs faits d'armes, alors que les français sont toujours timorés. A croire que cela n'est pas dans notre culture. Pour un ouvrage écrit par un membre du commando Kieffer, combien d'ouvrages américains ? 10 ? 100 ?
Le sujet a été abordé ailleurs sur ce forum, d'ailleurs.

Merci !



Invité

Les faits d'armes à l'américaine

Message non lu par Invité » 24 juin, 14:19

Bonne réflexion Olivier,
Les Américains vivent avec le sentiment qu'après ce qui s'est passé au Viet Nam et ce qui se passe actuellement en Irak, la génération des jeunes américains de la Seconde Guerre moniale était une génération "à part", spontanée, née de la rudesse de la Grande Dépression, et qui combattait sans arrière pensée ni idéologie pour une juste cause. Cette génération qui disparait inexorablement (on estime à 3 000 le nombre de vétérans qui disparaîtra cette année!!) a tendance (à tort ou à raison ce n'est pas mon propos) d'être sacralisée, d'où le nombre d'ouvrages qui sort, multiplié par le phénomène "Mémoires", de nombreux vétérans acceptant sur la fin de raconter de choses gardées tabous durant plus de 60 ans.... quand ce ne sont pas les familles elles mêmes qui découvrent après le décès d'un parent vétéran des lettres, des correspondances qui révèlent 65 ans après ce que leur aieul a connu...

Alors ils n'étaient pas tous des saints, loin de là, et le dernier bouquin de Bando "Avenging Eagles" le montre sans ambages, mais n'en déplaise à ceux qui voient Coca Cola et l'impérialisme américain partout ( il y en a!), j'ai tendance, à la lumière des dizaines de Mémoires lues, que cette génération élevée souvent dans la précarité des années 30, avaient quelques choses en plus, un esprit pionnier, un esprit conquérant, une insouciance et une nonchalance typique des "Citizen Soldiers" qui ne défendent pas d'idéologies extrêmes...



Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

Les faits d'armes à l'américaine

Message non lu par Olivier » 25 juin, 09:18

Oui, j'ai tendance à partager ton analyse, gennaker, y compris sur la jeunesse américaine de l'époque qui devait être aventureuse et fougueuse.

C'est vrai qu'aujourd'hui la jeunesse américaine (la jeunesse tout court ?) semble avoir besoin de repères que la jeunesse des années 40 avait déjà. Cette avalanche de témoignages sur ces vétérans ne sert-elle pas à rassurer les jeunes américains d'aujourd'hui et à leur redonner confiance dans leur pays et leur souveraineté ?
J'ai l'impression qu'ils ne sont jamais posés trop de questions sur leur avenir, et que le Vietnam, l'Irak, et le 11 septembre ont mis un terme à cette "innocence".

Il n'en reste pas moins que même si en ce moment, pour beaucoup de raisons (et tu en cites un grand nombre), les américains se tournent vers cet âge d'or où les américains étaient acclamés partour en vainqueurs, je reste persuadé qu'ils sont beaucoup plus à l'aise pour mettre en valeur ce qu'ils ont fait pendant la WW2, tandis que nous, français, sommes un peu complexés vis à vis de nos victoires. Vous avez déjà vu un film sur la prise de Koufra, vous ?
Peut-être est-ce du à cette "collaboration" de Vichy qui continue d'empoisonner la vie politique française, alors que les américains n'ont jamais eu ce genre de problème. Ils étaient vraiment les chevaliers qui allaient faire la croisade en terre sainte (enfin à l'époque, je veux dire.)

C'est peut-être aussi pour cela que De Gaulle a eu une telle aura : il a vraiment combattu les allemands en 40 (Moncornet, par exemple), il est parti à Londres où il a continué la lutte. Peut-être avait-il, au fond, la même fougue et le même amour de son pays, que les américains ?

Je n'ai pas de réponses ; que des questions...



Ludoya
Messages : 295
Enregistré le : 12 sept., 23:00

Les faits d'armes à l'américaine

Message non lu par Ludoya » 25 juin, 09:34

[quote="Olivier"]nous, français, sommes un peu complexés vis à vis de nos victoires. Vous avez déjà vu un film sur la prise de Koufra, vous ?[/quote]Non, mais ça c'est parce que le cinéma français préfère nous servir une lourde réflexion au nom de la culture et des auteurs, ou alors des comédies minables à 20 millions d'entrées...



Avatar du membre
Dogface Soldiers
Messages : 324
Enregistré le : 26 mars, 00:00

Les faits d'armes à l'américaine

Message non lu par Dogface Soldiers » 25 juin, 10:13

Hello.
J'ai remarqué qu'en France, la mode n'est pas au patriotisme.
Aux USA, tout le monde est fier de mettre un drapeau national à sa fenêtre.
Chez nous en France, tu fais ça, tu es considéré comme étant du FN ou un "footeux".


Dogface Soldiers - US Militaria WW2 collector -

thomas1944
Messages : 6
Enregistré le : 01 juil., 23:00

Les faits d'armes à l'américaine

Message non lu par thomas1944 » 26 juin, 08:58

Oui, Airborne, tu as raison. En général, les français se méfient des drapeaux, y compris du leur. Les américains c'est tout le contraire. Quand je suis allé aux US 6 mois après le 11 septembre, j'étais en Pennsylvanie, et pourtant presque toutes les maisons, et la plupart des bureaux de mes collègues, arboraient un drapeau.
C'est là une grande différence entre eux et nous, et cela se sent aussi dans le volume des ouvrages et des films qui parlent de la WW2.
Et je partage l'avis de Ludoya : les français sont peut-être un peu trop "cérébraux"... sauf dans le cas du football, et l'analogie est bien choisie.
En tout cas, les américains ne sont pas du tout complexés vis à vis de leurs exploits guerriers !



Olivier
Messages : 335
Enregistré le : 15 juil., 23:00
Localisation : Paris

Les faits d'armes à l'américaine

Message non lu par Olivier » 25 juil., 10:09

La guerre est elle un exploit? Un fait d'arme est il vraiment glorieux...?

Peut être qu'en france, on a l'intelligence de ne pas montrer la guerre comme un acte glorieux, héroïque... car ca ne l'ai pas... Enscencer la guerre n'est il pas une hérésie?

Comparez certains gros films de guerre américains à des films de guerre français... ce n'est pas la même approche (bon, et le même budjet...mais on se moque pas!):

Image Les films Américains, montre la guerre comme une aventure guerrière spectaculaire, où la gloire et l'héroïsme est l'appanage du bon soldat. Les faits d'armes sont des exploits exemplaire.
Les bon soldats US contre les mechants ennemis de la liberté... Le manicheïsme y est patent! (bon Gi contre mechant nazi, bon marines contre mechant communiste vietnamien, bon navy seals contre mechant terroriste...)

Pour la 2e GM, certe la cause allié est infiniment plus valable que la l'horreur nazi, mais je penses qu'il faut aller plus loin, que bon contre mechant, et prendre le temps de relativiser tout ça.
Si le nazisme est une epouvantable folie criminelle (condamnable sans la moindre reserve), tout les soldats allemands n'étaient pas des nazis ou des criminelles, et tout les soldats US n'étaient pas des saints...
Des études relativement recentes ont montrés que la liberation à comporter son sillage de viol, de meutres de civils, de traffic en tout genres, de la parts de soldats alliés et notamment américains.
La vérité est plus complexe que l'imagerie d'epinal.

Et encore la différence bon/méchant et encore moins tranchée lorsqu'il s'agit d'autres conflits que la seconde guerre mondiale.

Certains films US denoncent la folie de la guerre comme platoon, apocalypse now, hamburger hill, johny s'en va en guerre... Mais dans la grande majorité, on y voit de glorieux soldats plongés dans une guerre qui n'est pas la leur, qui font preuve d'héroïsme au combat malgrès le merdier dans lequel ils se trouvent. Des soldats souvant exemplaires.

Image La vision française est très différente, la guerre est montré comme une saloperie, une follie qui n'a rien de glorieux. Les combattants héroïques ne sont pas toujours héroïque, et sont plus des hommes que des combattants...

Prenez Dien bien phu de schoendoerffer, les combats sont quasiement absent, curieux de montrer une bataille sont parler des combats... Pourtant on y voit des hommes qui reagissent comme des hommes, libre a chacun de qualifier tel ou tel de héros ou de lache... le cineaste lui, nous montre des hommes au milieu de la terrible realité de la guerre.

Les croix de bois de dorgeles, avec un réalisme parfois terrible mais toujours d?une généreuse humanité, la vie des tranchées nous est décrite dans toute son horreur et aussi sa bouffonnerie, son quotidien et ses moments exceptionnels.

Après un certain nombre de films recent viennent conforter cette image l'ennemi intimes, un long dimanche de fiancailles...Etc

La guerre est un drame, et tout les acteurs en sont les victimes...




Après je ne vais pas dénoncer un certain manicheïsme, et en faire tout autant dans la foulée...
Les français les bons, et les americains mauvais.
Je dis juste que que nous n'abordons pas les choses de la même façon...

Les films americains montre la guerre comme un spectacle, combattre "c'est fun" comme dans "Call of duty"...etc L'approche française est de la montrer comme un drame et une folie qui n'a rien d'honnorable.
Et personnellement je suis plus en accord avec cette vision française...
Je ne crache pas dans la soupe non plus... je suis le premiere a regarder et acheter des DVD de films de guerre US...c'est très divertissant, certains se révelent quand même très critiques et très intéressant...
Mais pour moi un bon film de guerre, c'est un film où on sort mal à l'aise de se qu'on a vu.




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Idéologies, stratégies militaires et géopolitiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité