Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Ce forum s'intéresse plus particulièrement aux unités américaines déployées pendant la Bataille de Normandie.
Invité

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par Invité » 14 mai, 08:56

Pour ce texte, la traduction à été plus difficile donc vous excuserez les phrases parfois confuses

DDay A company, 1st battalion, 116th inf, 29th
Commandant de la Compagnie A: Capt. Taylor N. Fellers
Débarqué à H+1 sur le secteur Dog Green dans 6 LCA

The D-Day experiences of Company A, 1st Battalion, 116th Inf., 29th Div.

Ces notes ont été préparés avec 7 survivants de la compagnie. Il n'y eu pas de désaccord entre les faits. Les lieux de débarquement, marqué sur des documents, ont été vérifiés par ces hommes. Il n'y eu aucun désaccord.
Quand la compagnie fut à distance de 4,5 kilomètres, les hommes virent le barrage d'artillerie tiré par des bateaux lance-roquettes atteindre l'eau environ 1 kilomètre devant eux. Ils n'en virent aucune toucher la plage. « A » arriva par 6 LCA. Quand ils arrivèrent à près de 500-600 mètres de la plage, l'artillerie et les mortiers ouvrirent le feu et les obus tombaient près des bateaux. Il y eu déjà des pertes ; un navire sombra 900 mètres avant la plage car il avait pris trop d'eau ; un homme se noya et les autres furent récupérés par un navire de secours. Au début, les tirs ennemies étaient inefficaces mais à 40 mètres de la plage, un bateau fut touché par un tir d'artillerie, 2 hommes furent tués, les autres sautèrent à l'eau.

Les homes ont reconnu avoir atteint directement leur lieu de débarquement. Ils étaient directement dans les lignes de mire ennemies. Ce qu'ils virent fut une plage complètement « propre », qui n'avaient pas été touchés par l'artillerie et n'ayant aucun point de couverture. Les première rampes furent baissés à 06:36 et l'eau était à hauteur de taille. Comme si ce fut le signal que l'ennemie attendait, les rampes furent instantanément enveloppées dans un puissant feu d'armes automatiques. Les tirs étaient concentrés surtout sur les bateaux aux extrémités de la plage.
« A » avait prévu de sortir des LCA en trois colonnes, le centre partait en premier, les flanc partaient de leur cotés respectifs. Le premiers hommes essayèrent.... Ils sortirent de la barge comme ils purent, directement dans l'eau. L'ordre était perdu. Il semblait que la seule chance pour les hommes d'avoir une chance d'arriver vivant à la plage était de sauter la tête la première dans l'eau (d'après Pvt Howard L. Grosser) Certains avaient sauté par les cotés, tentant de suivre leur chef, et avait de l'eau jusqu'à la tête. Ils étaient autour du bateau maintenant, tentant de rester au dessus du niveau de l'eau malgré leur équipement. Dans l'un des bateau, un tiers des hommes furent dans cette situation et tentèrent de se sortir d'une rapide noyade (d'après Pfc Gilbert G. Murdock) Beaucoup d'entre eux furent perdus avant d'avant avoir pu voir l'ennemi. Certains furent touchés dans l'eau et blessés, puis certains se noyèrent. D'autres, blessés, arrivèrent sur la plage touchèrent enfin le sable puis se couchèrent et furent touchés, puis emportés par la marée montante (Murdock) Mais d'autres progressèrent sans encombre sous le feu ennemi sur le sable, puis voyant qu'il n'y avait aucune couverture retournèrent dans l'eau pour l'utiliser comme tel en complément des obstacles sous marins (l'auteur doit sous entendre par la les hérissons tchèques et autres perches de rommel...). Beaucoup furent touchés durant ce trajet. Ce qui survécurent continuèrent d'avancer en suivant la marée et « débarquèrent » enfin (Murdock et Pfc Leo J. Nash) Il étaient encore en train de suivre la marée quand « B » arriva derrière eux (Pvt Grosser) les autres qui avaient continué sur le sable et s'y étaient enterrés, restèrent dans leurs trous jusqu'à ce que la marée les ai rejoint, ensuite il rejoignirent aussi les hommes qui étaient encore dans l'eau (Grosser)

Environ 7 à 10 minutes après que le rampes furent baissés, « A » était inerte, sans chef et presque inapte a l'action. La compagnie, fut entièrement privé de ses officiers. Lt Edward N. Garing était ou le premier bateau avait échoué sur la plage. Tout les autres étaient mort, excepté Lt Elijah Nance qui fut touché au talon quand il quitta le barge puis au corps lorsqu'il arriva sur la plage. Lt Edward Tidrick fut touché a la gorge en sortant de la barge. Il arriva sur le sable et s'effondra à 5 mètres de Pfc Leo J. Nash. Il se leva pour donner un ordre a Nash. Nash vit le sang couler de sa gorge et entendit ces mots : « Avancez avec les pinces coupe-fils » C'était vain. Nash n'avait pas de pince, et en donnant l'ordre, Tidrick était une cible parfaite, Nash vit les balles des MG le couper de la tête au pelvis. Les mitrailleurs allemand le long de la colline directement en face tirait maintenant directement dans « le tas » (désolé pour la traduction ...)
Cpt Taylor N. Fellers et Lt Benjamin R. Kearfott furent, avec 30 hommes de « A », dans le LCA 1015, mais ce qui arriva à ce bateau dans les détails ne sera jamais su. Tout les hommes furent tués ; la plupart des corps furent retrouvés le long de la plage....

Pendant ces premières 5-10 minutes très confuses, les hommes se battaient contre l'eau, jetant leurs armes et même leur casque pour se sauver de la noyade, et apprenant par ce qu'il ont vu que leur débarquement s'était transformé en un combat pour sa propre survie, chaque sergent fut tué ou blessé. Il apparaissait pour les autres que les snipers ennemis avait aperçu leurs chefs et dirigeait directement leur feu sur eux pour les exterminer. Un bateau médical arriva à la droite du bateau de Tidrick. Tous les hommes de cette section médicale furent mitraillés (Nash) Leurs corps flottaient avec la marée. A partir de ce moment, les soldats privés de leurs chefs avait cessé toute tentative de progression directe contre l'ennemie et chaque mouvement était consacré à porter de l'aide aide aux camarades qui étaient a portée. Les hommes dans l'eau poussaient les blessés au devant d'eux pour leur permettre de gagner la plage (Grosser et Murdock) Ceux qui avait atteint le sable revenait en arrière et restaient dans l'eau, poussant les hommes vers la terre ferme pour les sauver de la noyade, mais souvent, les hommes étaient tué, aussi bien ceux qui sauvaient et ceux qui était sauvés (désolé pour la traduction, cette phrase se comprend très bien en anglais mais est une plaie a traduire..) Le poids de l'équipement handicapait tout ce travail de sauvetage. A cause de cela, les non-aidés, les blessés se noyèrent. Les hommes de Able qui avaient enlevé leur équipement pouvait bouger plus rapidement dans l'eau, puis retirèrent les vestes d'assaut et l'équipement des blessés, et les jetèrent à l'eau (Grosser, Murdock et Cpl Edward M. Gurry )

Pendant 20 minutes de « combat » sur la plage, « A » cessa d'être une unité d'assaut et se transforma en des tentatives sans espoir de survie et de sauvetage. Les ordres n'étaient donnés par personne, chaque homme restaient sans bouger. Le chef du travail de sauvetage, d'après les survivants, était un infirmier, T/5 Tom Breddin.

D'après les survivants, il restait un tiers de « A » lorsque « B » toucha la plage. Une heure et quarante minutes après le débarquement, 6 hommes, du bateau qui avait débarqué à l'extrême droite de la plage, (Bateau N°23) de « A » avait réussi à atteindre le haut de la colline. Ils ne virent aucun autre de la compagnie qui avait avancé aussi loin (Nash) Deux des hommes Pvts Shefer et Loevejoy, rejoignirent un groupe du 2nd ranger, qui attaquait la colline à la droite de « A », et combattirent avec eux le reste de la journée. Autrement, la contribution de « A » à l'attaque tenait plus de l'ordre de la dizaine (désolé pour la traduction mais celle-ci reflète bien ce qui est écris) . Les quelques survivants restèrent sur la colline pendant l'après-midi et rejoignirent le bataillon le soir.

Sources : http://www.6juin1944.com/assaut/omaha/p ... ge=land116
http://www.29infantrydivision.org/WWII% ... 001-20.htm
La suite prochainement Image



Invité

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par Invité » 14 mai, 10:49

Merci pour ce récit.
En le comparant avec l'autre sur la compagnie C, on peut voir que certaines compagnies d'une même unité n'ont pas vécu le même débarquement.
Vivement les autres Image



Invité

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par Invité » 14 mai, 11:01

Il faut aussi prendre en compte que les compagnies 'nont pas toutes débarqué en même temps, il y a eu plusieurs vagues d'assaut
Pour mémoire, ce sera traduit prochainement mais la compagnie D a pas mal dégusté
Cordialement



Avatar du membre
Guile
Messages : 1000
Enregistré le : 20 janv., 00:00

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par Guile » 14 mai, 12:47

Encore une fois très intéressant.
Sa complètera mon dossier Image



Invité

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par Invité » 14 mai, 17:30

Superbe travail Baptiste Image !
Comme l'a dit Benjamin, c'est un tout autre débarquement que cette compagnie a efféctué comparé à la C !



Benjamin
Messages : 6
Enregistré le : 24 févr., 00:00

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par Benjamin » 14 mai, 19:37

La suite sera disponible dans un ou deux jours je pense, le texte est très long a traduire, donc il faudra petre patient Image Image



Invité

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par Invité » 14 mai, 19:55

Dis moi si je peux t'aider, je serais ravi de t'assister Image



Invité

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par Invité » 14 mai, 21:52

Je vais te répondre comme a la personne qui m'as déjà proposé de l'aide : ce n'est pas que je ne veux pas qu'on m'aide, mais j'aimerai traduire tout ces textes moi-même car en même temps, je les apprends, la traduction me permet de mieux les assimiler que leur simple lecture.
Mais merci quand même c'est bien sympa a toi Image Image

Edit : pour la compagnie D, Ungern Sternberg a traduit sans que je lui demande (méchant garcon Image Image ), je puvais pas refuser qu'il la mette en ligne Image Image
Merci Ungern



rifouill
Messages : 15
Enregistré le : 25 avr., 23:00

Ce qu'a vécu la compagnie A, 116 inf, 29th

Message non lu par rifouill » 14 mai, 22:41

Oui oui, je sais, je me suis invité. Bien que j'en cause pas souvent, ce sujet me passionne également et quand j'ai vu la longueur du texte j'ai eu pitié du clavier à Baptiste Image . Et puis il faut bien que sa me soit utile de temps en temps de savoir parler anglais.

C'est pas à Verdun qu'on pratique la langue de Shakespeare Image

A++




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces américaines »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité