Ce qu'a vécu la compagnie E, 116th, 29th

Ce forum s'intéresse plus particulièrement aux unités américaines déployées pendant la Bataille de Normandie.
Invité

Ce qu'a vécu la compagnie E, 116th, 29th

Message non lu par Invité » 16 mai, 22:55

Enfin, j'ai reussi a traduire tout le texte, super long....
Donc je commence le 2nd bataillon du 116th par la E compagnie (non les bobistes, pas la E/506th, j'ai dit la E/116th, c'est pas possible ça Image Image )

The D-Day experiences of Company E, 2nd Battalion, 116th Inf., 29th Div.

Le commandant de la Companie E: Capt. Lawrence Madill
Le E Co a débarqué sur le secteur Easy Green à H+1 dans 6 LCVP

La E company arriva comme prévu sur la plage mais débarqua environ 1 kilomètre à la gauche de l'objectif. La vague d'assaut était constituée de 6 landing craft, la section de commandement était dispersé dans ces sections d'assaut. La mitrailleuse de la section était sur terre pour supporter la compagnie à H+30 mais le contact ne fut jamais établit entre les deux unités le jour J. Cette compagnie fut la première a débarquer sur ce secteur de plage et trouvèrent quatre Sherman DD quand ils arrivèrent. Plusieurs de ces tanks furent neutralisés immédiatement, mais un tank réussit a tirer pendant un court moment.

Environ cent mètres avant la plage, les bateaux reçurent des tirs d'armes légères et d'artillerie. Il n'y eut aucune perte jusqu'à ce que les bateaux arrivèrent à la plage.

La première section toucha un banc de sable environ 100 mètres avant la plage. Les hommes sautèrent dans une eau a hauteur de cou, pataugeant et nageant jusqu'à la plage. Les hommes dans l'eau ne reçurent pas de tirs mais quand ils touchèrent la plage, des mortiers et mitrailleuses les visèrent. Seul un homme fut touché sur la plage et n'était qu'a une quarantaine de mètres de la digue. Un médecin rampa vers le soldat et l'amena a la digue.

La seconde section débarqua 50 à 60 mètres à gauche de la première. Le pilote de barge était un homme expérimenté et annonça aux hommes qu'ils débarquerait les pieds au sec ? c'est ce qui se passa. Les hommes se déployèrent sur la plage et progressèrent. Après que l'unité fut déployée, un tir d'artillerie tomba parmi eux, blessant plusieurs fois le mitrailleur BAR, Pvt Alex Bereski, et étourdissant plusieurs autres hommes. Les hommes reprirent rapidement leurs esprit et continuèrent. Bereski fut laissé sur la plage, mais plusieurs pensent qu'un toubib s'en chargea et le mit a couvert.

La troisième section arriva près de la côte. Juste quand le fond du bateau toucha terre, un tir d'artillerie arracha le coté avant-droit de la barge. L'obus avait pénétré le blindage et explosé dans la barge. Trois hommes furent tués et plusieurs gravement blessés. Deux des blessés graves réussirent plus tard à atteindre la plage. L'explosion laissa la rampe baissé mais les hommes était pétrifiés par l'effet de l'explosion. Soudainement, les hommes revinrent à la vie et sortirent du bateau par l'avant et les côtés. Une mitrailleuse tira par l'ouverture en blessant plusieurs hommes. Pvt Herbert Kaulman fut touché à la jambe lorsqu'il était sur la rampe et passa sous le bateau, emporté par une vague. L'équipement de plusieurs hommes les alourdit et les blessés eurent une grande difficulté à progresser jusqu'à la plage. Quand il arrivèrent sur le sable, ils n'étaient pas encore en sécurité puisque les tirs continuaient et la marée montait très rapidement. Environ 24 ou 25 hommes arrivèrent jusqu'à la digue, au moins 5 ou 6 étaient blessés.

La quatrième section n'est pas représentée. Si vous avez des infos .....

La cinquième section débarqua 20 mètres avant la plage. Il n'y eut aucune perte dans l'eau mais les mitrailleuses, snipers, et tirs d'artillerie tirait sur la plage. Les premiers hommes coururent pendant tout le trajet et atteignirent la digue, les suivants reçurent de plein fouet les tirs et eurent de nombreuses pertes. Les derniers hommes débarqués ont progressé par étapes sur la plage. Au moins 5 hommes furent tués sur la plage incluant le commandant de la compagnie. Un grand nombre d'hommes furent blessés. Environ 15 de ces hommes atteignirent la digue. Deux ou trois moururent juste après.

Le commandant de la compagnie, Cpt Lawrence A. Madill, fut blessé durant la traversée de la plage. Il trouva Pfc Walter Masterly, dernier homme de la section de mortier mais n'avait pas de munitions. Masterly était volontaire pour retourner sur la plage en chercher mais le capitaine lui dit de mettre en place son arme pendant qu'il irait chercher les munitions. Il réussit a prendre ces munitions mais pendant son retour fut touché deux fois et s'écroula. Ses derniers mots furent : « Seigneur ne vient pas prendre ces hommes sur la plage »

La 6ème section débarqua avant la E/16th (1st Inf Div) mais dans la même zone. Le bateau toucha un banc de sable environ 40 mètres avant la plage, mais la rampe ne voulait pas se baisser. Les hommes eurent a la pousser (sachant de mémoire qu'elle fait une tonne ...) avec leurs épaules pour qu'elle se baisse complètement. Immédiatement des mortiers et des tirs d'armes légères touchèrent le bateau. Pvt Charles Comancho était aveuglé par le feu et se noya (?). Le lance-flamme était tellement chargé qu'il a dû être aidé pour être sorti de l'eau. 3 ou 4 hommes furent blessés dans l'eau et plusieurs furent tués sur la plage. Presque tout les hommes avait leurs vêtement et équipement déchirés par les fragment (d'obus ??) et les balles. Seulement 18 à 22 hommes atteignirent la digue, mais aucun n'était blessés.

Les 1st et 2nd sections débarquèrent côte a côte. La 3rd était seule. Les 4th, 5th et 6th firent bientôt la jonction.

Le Lt James E. Knight pris en charge les deux premières sections. Un LCVP essaya de donner un tir de couverture mais à cause de la houle, tira aussi sur ses hommes.

A la gauche se trouvait un point d'appui ennemi. Sgt Maurice Hatchett tira deux roquettes de bazooka. Malgré le fait que le Ranger était à 250 mètres, ces roquettes réduisirent au silence le point d'appui. Plus tard, quelques hommes montèrent jusqu'à cette position et y trouvèrent un canon de 75mm. Après 10 minutes, Pfc Porter Boggis commenta a couper les barbelé dans un trou de la digue. Le barbelés était de type simple câble (un seul câble d'épaisseur standard je pense) et fit perdre peu de temps. Plusieurs hommes étaient blessés sur la plage, environ 55 hommes rampèrent puis traversèrent en vitesse la zone où le barbelé était coupé (traduction un peu bancale...) Environ 70 mètres après le barbelé, les hommes utilisèrent un fossé causé par des tirs d'artillerie comme couverture. Un homme fut tué par un tir de MG alors qu'il était dans le fossé mais les autres ne pouvaient pas avancer à cause d'un champ de mine qui bloquait le passage. Une heure passa puis Pvt Kerber arriva pour tenter d'ouvrir un passage à travers le champ de mine avec une torpille bangalore. Malheureusement, il fit sauter une mine et en mourut. Peu après, un câble de barbelé fut trouvé et les hommes réalisèrent qu'il marquait les limites du champ de mine. Le BAR donna un tir de couverture pendant que les hommes traversait par étapes. Il n'y eut que peu de problèmes jusqu'à ce que la crête de la colline fut atteinte. Il était 09h30. A cet endroit (la crête), le groupe rencontra des tirs de sniper et de mitrailleuses. Sgt Lionel Patterson s'exposa durant l'observation pour régler les tirs de son mortier. Il neutralisa 2 mitrailleuses. Pour cela il fut récompensé de la DSC. Il était maintenant 10h30.

Pendant que les tirs de mortiers sur les mitrailleuses, la G/16th (1st inf div) arriva au coté de la E company. Ils avaient un groupe de 50 à 55 hommes et deux prisonniers polonais qui les aidaient a traverser les champs de mine. Ce contingent de la E/116th (1st et 2nd sections si le texte suit un ordre logique) rejoignit le groupe de la G/16th et resta avec eux durant les trois jours qui suivirent.

La 3rd section était très dispersée pendant la durée de la traversée de la plage jusqu'à la digue. Les tirs était si intenses sur la plage que les hommes n'essayèrent même pas de rester ensemble. Quand d'autres unités arrivèrent sur la plage, les pertes commencèrent à augmenter. Il apparaissait que la première vague eut une période plus calme que les vagues suivantes. Une partie de la 16th d'infanterie débarqua à cet endroit. La section n'essaya pas vraiment de quitter la plage jusqu'à 11h00. Quelques hommes allèrent vers la droite pour établir le contact avec les autres section qu'ils pourraient trouver. Ils ne rencontrèrent personne et revinrent doucement vers la gauche. Il rencontrèrent un petit groupe du 16th, probablement la compagnie E ou F, et allèrent vers la colline. Il rencontrèrent des barbelés et des mines mais heureusement aucune victime n'a été rapportée. Quelques tirs de snipers furent reçu de la droite. Les hommes de la 16th prirent l'initiative et les hommes de la 116th était content de suivre des soldats qui avait déjà de l'expérience au combat et qui « semblaient savoir ce qu'ils faisaient ». Le sommet de la colline fut atteint vers environ 12h00. Plusieurs victimes furent rapportées sur la crête de la colline à cause d'un soldat qui manipula mal une grenade. Ici, la section se réorganisa avec quelques égarés qu'ils avaient trouvé. Il y avait trois officiers présent dans la compagnie, Lt Ferguson, James Corry, et Evermonte Huffman. Le groupe commença à progresser à l'intérieur des terres en une colonne, environ 15 mètres entre chaque homme. Bientôt il reçurent des tirs de mortiers sans entendre d'où ils venaient. A environ 13h00, la colonne progressa obliquement vers la droite pendant environ 100 mètres jusqu'au sommet d'une butte. Il reçurent des tirs d'artillerie, les hommes pensaient qu'ils venaient d'un 88. Il se planquèrent dans un fossé et y restèrent pendant 2 heures. Un tank allié fut entendu sur leur flanc droit et plus tard pendant leur progressions en virent 4. Les hommes continuèrent de chercher leur compagnie. A environ 20h00, ils rencontrèrent un groupe composé des 4th, 5th et 6th sections. A ce moment il n'y avait pas plus de 2,5 kilomètres jusqu'à la plage, mais aucun des hommes ne savait exactement leur position.

Immédiatement après que la 6th section atteignit la digue, les hommes tentèrent de franchir la colline. Sgt Marcus Little mit 5 torpilles bangalores dans un un barbelé de type double éperon et fit un trou d'environ 2 mètres de profondeur. Juste quand le trou fut ouvert, un obus de mortier tomba pile au centre. Même si personne ne fut blessé, il y eut un bon moment d'hésitation avant d'avancer. Sgt James Herndon y alla le premier et les autres suivirent. Le barbelé était près du pied de la colline mais juste à la droite de la section se trouvait un point d'appui. Deux roquettes furent tiré par un bazooka mais manquèrent leur objectif. Un tir d'artillerie explosa au milieu du groupe a ce moment et un homme fut blessé. Les hommes décidèrent ensuite de continuer plus haut sur la colline. Quand ils furent en position, ils virent que le point d'appui était plus grand qu'il n'y paraissait. Il y avait plusieurs mitrailleuses, un canon anti-char, et une position de mortier. Le mortier était le plus proche, Sgt Amos Buchanan tua un homme avec un tir de M1, l'autre allemand fut tué avec une grenade. D'autres groupes étaient en train de progresser par le bas. Ensemble, ce fut rapidement terminé.

La 6th section essaya d'avancer plus haut sur la colline mais 6 hommes furent tués par des tirs de mitrailleuses et de sniper Plus tard, un navire ordonna à la section de quitter la colline pendant qu'un tir d'artillerie navale allait être mit en place. Les hommes retournèrent à la plage et rencontrèrent la 4th et la 5th section. Il apprirent que c'était la 4th et la 5th plus quelques hommes de la 16th qui avait tiré sur le point d'appui par le bas.

Sur la plage, les hommes du 116th remarquèrent un hôpital de fortune monté par les médecins de la 16th. Il drainait tout les blessés qui étaient sur la plage.

La plage était plein de personnel. Naval, enginneers, et blindés qui se mettaient en couverture. Les trois sections rejoignirent un groupe du E/16th et continuèrent jusqu'au sommet de la colline. Les hommes étaient peu content de suivre un groupe du 16th qui prenait le commandement, et les initiatives. Ces trois sections restèrent avec le 16th jusqu'à la fin de la journée et à la tombée de la nuit furent rejoint par la 3rd section. A ce moment ils avaient entre 50 et 60 hommes.
Ces histoires on été donnée par la F/16th. Le point d'appui ennemi était le même que mentionné dans le rapport de la 5th/F/16th . Les hommes de la 5th section du 116th étaient ceux qui avait opéré avec ceux de la 5th de la 16th. Aucun des groupes ne savait exactement qui étaient les autres, mais l'histoire des deux, plus les descriptions sont identiques.

Déclarations du détachement de la H/116th qui avait été envoyé pour supporter E/116th.

Ce détachement arriva à la plage à H+30 mais ne réussit pas ) trouver l'unité qu'il devait supporter. Le détachement était composé de 38 hommes dans 3 bateaux avec une section de mitrailleuse et une équipe de mortiers. Les hommes atteignirent la digue sans problème mais a cet endroit, le sergent de la section de mitrailleuse fut tué et l'officier du détachement, Lt Saracin, fut blessé. Le détachement resta sur la plage pendant 3 ou 4 heures. Une mitrailleuse ouvrit le feu sur un emplacement sur la colline mais les résultat sont inconnus. Plus tard, le groupe continua plus bas sur la plage vers la gauche, devant l'hôpital installé par la 16th. Il participèrent au feu dirigé contre une mitrailleuse ennemie et une position de mortier. Comme C/16th alla vers St.Laurent sur Mer, le détachement les rejoignit puis retourna au 2nd bataillon du 116th le soir vers 16-17h.

La suite prochainement

Sources
http://www.6juin1944.com/assaut/omaha/p ... ge=land116
http://www.29infantrydivision.org/WWII% ... t%2024.htm

EDIT : Merci pour la remarque guillaume, petite erreur de traduction Image



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces américaines »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités