osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Ce forum vous permet de poser vos questions ou de demander des renseignements concernant les forces allemandes ayant combattu au cours de l'été 1944 en Normandie.
pavkhov
Messages : 52
Enregistré le : 29 avr., 23:00

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par pavkhov » 30 avr., 17:03

généralités:

parmi les étrangers combattant dans les forces allemandes , les plus connues restent les divisions intégrées à la SS , les français de la charlemange, les belges de la wallonie, les scandinaves de la viking ... jusqu'aux divisions Baltes (estoniens, lithuaniens, lettoniens) etc...etc... ce ne sera pas mon sujet, il y a beaucoup de sites et livres qui détaillent ces unités .

les osttruppens ne sont en général pas intégrés à la SS (sauf exception comme certaines divisions ukrainiennes ou la division cosaque de Von Pannwitz) mais appartiennent à la WH.

les osttruppens (troupes de l'est) regroupent (au début ) les soldats d'origine russe intégrés aux forces allemandes (plus le corps de cavalerie Kalmouk, des mongols) et l'armée ukrainienne de libération , dans "l'armée russe de libération" (ROA ou POA en cyrillique, encore appelée "armée Vlassov") .
au cours de la dernière année de la guerre , tous les non russes furent cependant assimilés aux osttrupens qui désigna alors tous les soldats non allemands recrutés en union soviétique;

les ostlegionen (légions de l'est) sont formées de volontaires recrutés parmi les minorités nationales soviétiques non russes: caucasiens du nord, azerbadjanais, arméniens, géorgiens tatars de la volga, turkistanais.
sur le million et demi estimé d'hommes ayant fait partie des osttruppens, 250 000 servirent dans les ostlegionen.



pavkhov
Messages : 52
Enregistré le : 29 avr., 23:00

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par pavkhov » 30 avr., 17:17

qui étaient ils ?

les osttruppens proviennent de plusieurs "sources de recrutement" :

la plus importante est sans conteste les camps de prisonniers allemands . des centaines de milliers de soldats soviétiques sont capturés dans les premiers mois de 1941 et les conditions de vie dans les camps ou ils sont rassemblées sont plus qu'épouvantables, ce sont de véritables mouroirs. dans ces conditions, il n'est pas étonnant que les officiers allemands aient eu de nombreuses propositions de "service" de la part de nombreux prisonniers désireux de survivre (les "hiwis" des débuts ou auxilliaires, "hilfswillige " en allemand) ! le recrutement dans les camps ne fut certainement que peu forcé . rappelons aussi que dès le début de l'offensive allemande , Staline a interdit par décret , à ses soldats de reculer et de se rendre. Tous soldat soviétique fait prisonnier est considéré comme un traitre et éventuellement, traité comme tel. (et la plupart, libérés en 45 le seront effectivement !)

ensuite la désertion des armées soviétiques , nombreuse et continue même jusqu'en 45 ! La fameuse "armée vlassov" du nom de ce général héros soviétique qui passera aux allemands sera très longtemps une armée de propagande et uniquement cela !

le recrutement local , parmi les hommes des régions occupées par les troupes allemandes et qui ne servent pas dans les forces soviétiques; leurs motivations seront l'anti stalinisme ou le nationalisme local .

l'apport de l'émigration, dispersée en europe depuis 1917 ;

fin 41, les osttruppens sont déja 900 000
début 43: 800 000 hiwis et 150 000 combattants
juin 43 : 800 000 hiwis et 200 000 combattants
octobre 44 : 1 000 000
mai 45 : 700 000

(chiffres donnés par Guy Lallanne et george bernage , dans 39/45 magazine N°8 oct/nov/dec/1985)



pavkhov
Messages : 52
Enregistré le : 29 avr., 23:00

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par pavkhov » 30 avr., 17:25

Pour qui?

On a vu que le désir de survie fut une motivation considérable pour de nombreux volontaires de l'est ; l'antistalinisme, le désir de libérer la russie des bolchéviques, la volonté de nombreux nationalistes de tous poils de libérer leur pays (ukraine, biélorussie, républiques du caucase... ) de la domination russe sont des mobiles très répandus. (on verra d'ailleurs dès la chute de l'union soviétique en 1989 se réveiller ces nationalismes qui ont conduist à l'indépendance de nimbreuses ex républiques soviétiques) ;

les osttruppens ne sont ni des nostalgiques du tsar, ni des admirateurs d'hitler , même si bien sur on en trouve dans leurs rangs !

aujourd'hui Vlassov et ses hommes sont toujours considérés comme des traitres en russie, je n'entrerai pas dans le débat pour ne pas vous ennuyer mais ... ça se discute !



pavkhov
Messages : 52
Enregistré le : 29 avr., 23:00

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par pavkhov » 30 avr., 17:34

les osttruppens sur le front de l'ouest ?

bien entendu, vu les convictions d'hitler sur les slaves, la formation des unités d'osttrupens sur le front de l'est lui a été caché par les généraux de terrain, mais l'ampleur de la chose devait fatalement venir à sa connaissance et c'est ce qui arrive début 43.
hitler entre dans une colère folle en apprenant qu'au moins 800 000 "sous hommes" servent aux cotés des forces allemandes mais combattent également (les osttruppens sont employés à toutes les taches subalternes mais assurent aussi la protection des voies de communication, luttent contre les partisans et tiennent même parfois des secteurs du front !!!)

Hitler ordonne la dissolution de toutes les unités et l'envoi des hommes dans les mines et les usines ! bien sur les généraux ne peuvent se permettre de perdre ces précieux auxilliaires sans complètement désorganiser le front et ses arrières. ils parviennent à convaincre hitler de seulement envoyer les ossttrupens sur le théatre ouest en les remplaçant à l'est par des troupes allemandes servant à l'ouest . deux battaillons d'ost contre un d'allemands.
hitler accepte le principe et au cours de l'année 43 et début 44 , au moins 100 000 ost sont envoyés à l'ouest, du danemark à l'italie pendant que de nombreux bataillons allemands (qui n'en demandaient pas tant !) viennent les remplacer à l'est !

ainsi ce sont 75 000 osttruppens qui se retrouvent en France au printemps 1944...



Invité

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par Invité » 30 avr., 18:43

[quote="pavkhov"]
les osttruppens ne sont en général pas intégrés à la SS (sauf exception comme certaines divisions ukrainiennes ou la division cosaque de Von Pannwitz) mais appartiennent à la WH.[/quote]

Cette division ainsi que l'ensemble de ses cadres n'est pas SS.



pavkhov
Messages : 52
Enregistré le : 29 avr., 23:00

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par pavkhov » 30 avr., 19:05

les osttruppens en france et en normandie

les unités osttruppens sont réparties sur tout le littoral, des côtes de la mer du nord , à la Normandie, la bretagne , tout le littoral atlantique et la provence . Ils seront de tous les combats sur notre sol, de la campagne de normandie aux diverses "poches" , du débarquement de provence à la campagne d'alsace en passant par de nombreux combats contre les maquis du centre et d'ailleurs (certains s'y comportèrent aussi mal que leurs homologues allemands d'ailleurs !). pendant la bataille des ardennes, une partie du secteur sud des lignes allemandes sera tenue par des osttruppens.

au 6 juin 1944, 16 000 osttrupens ( et autant d'hiwis ) se trouvent en normandie , intégrés dans les divisions allemandes ; un soldat "allemand" sur 6 est un osttrupen.

l'ost batallion 630 (russes) , 346 ID, est au nord de Bernay en mai. il est anéanti au cours des combats de Normandie
ost btl 642 (russes), 716 ID , secteur de caen , cité pour sa belle tenu au feu au cours des combats de juin .
ost btl 649 (russes ) 709 ID , presque ile du cotentin.
ost btl 561, (russes) 709, ID , même région , engagé à cherbourg, anéanti en juin;
ost btl 600, (russes) , 243 ID, très éprouvé lors des combats pour la presqu'ile du cotentin
ost btl 635, (russes), nord de granville anéanti en juin , se bat " avec un courage étonnant malgré la pauvreté de l'armement"
ost btl 800, caucasiens du nord , 265 ID
ost btl 795 et 797 , géorgiens, 709 ID
ost btl 781 , turkistanais , 711 ID
ost btl 439, cosaques, 716 ID
ost btl 835, caucasiens du nord , 17 luftwaffen feld div
ost artillerie abteilung 621 , idem
ost btl 441, cosaques, inclus dans la 716 ID mais non en tant qu'unité organique , installé à l'ouest de grayes sur mer , subit le choc du débarquement à courseulles , anéanti en juillet vers caen.
ost btl 618, indépendant
ost btl 439, cosaques , entre caen et st lo, se bat en normandie puis est anéanti dans la poche de colmar.


16 000 hiwis sont également présents :
1410 à la 77 ID
1378, 84 ID
332, 85 ID
341, 265 ID
1004, 271 ID
1514 272 ID
1560, 275 ID
1704, 276 ID
1513, 277 ID
1366, 331 ID
1786, 353 ID
90, schwere panzer abteilung 503
1055, 9 ss panzer div hohenstaufen

(d'après : les troupes de l'est en normandie , revue batailles N°8, 2005
et divers articles des revues 39/45 magazine et Militaria )
pas facile de s'y retrouver d'ailleurs !

quelques précisions supplémentaires sur les unités ostrrupens en Normandie

l'ost btl 439 (IV ost GR 726), cosaques ukrainiens , se bat très bien au cours des deux premières semaines de l'invasion , au contact dès le 6 juin .

l'ost btl 642 (russes) se bat devant courseulles , participe aux combats de juin, cité pour sa belle conduite au feu

l'ost btl 441 (cosaques ukrainiens ) subit le choc du débarquement de courseulles sur mer, se bat de façon remarquable

ost btl 797 (géorgiens) anéanti le 30 juin lors de la prise de cherbourg

(en bretagne ceux là , désolés) ost reiter abteilung 281 (cosaques ukrainiens) participe activement aux combats contre les paras et les maquisards près de pontivy en bretagne. se réfugie ensuite dans la "festung lorient" jusqu'à sa reddition.

ost btl 635 (russes) anéanti près de carentan après une conduite brillante les premiers jours de la bataille. se bat " avec un courage étonnant malgré la pauvreté de son armement" lt col Hansen 1er officier d'EM du commandement des unités de volontaires engagées sur le front ouest.

ost btl 561 (russes) anéanti à cherbourg en juin.

ost artillery abteilung 621 (ukrainiens) fait très bonne impression et s'illustre en détruisant plusieurs chars ennemis, son chef le cn wilfried Keiling sera décoré de la croix de chevalier de la croix de fer à l'issue de la bataille de Normandie

ost btl 630 (russes) anéanti pendant la campagne , une partie du bataillon est envoyée vers le secteur " sword" et se heurte violemment aux paras GB de la 6th airborne div. dans la nuit des 7 au 8 juin.

notes du lt colonel hansen, déja cité , à propos des osttrupens sous son commandement en Normandie :

9 juin: d'après un appel téléphonique du premier officier d'EM du haut commandement de l'armée on sait que le 441e btl s'est battu de façon remarquable ;
11 juin : les communiqués de la Wehrmacht ne citent pas nos bataillons (une explication de la légende des ost btl qui se rendent au premier coup de feu ???)
22 juin: les nouvelles que nous avons nous confirment que de nombreux bataillons , les 439e, 635e, 642e et 441e se sont battus avec un courage étonnant .
6 juillet : avec l'accord du gl Niedermayer on tente de rassembler les bataillons russes en groupements tactiques importants . l'idée vient du colonel russe Bouniatchenko ... les deux bataillons placés sous son commandement ont gardé leur encadrement allemand , leur amrmement et leur entrainement étaient insuffisants pur attaquer ... mais l'attaque a eu lieu , elle a échoué, 70% de pertes mais aucun déserteur...

sources : batailles N°8 juillet aout 2005 , les troupes de l'est en normandie

Dès le début d'overlord les paras US des 82nd et 101st airborne div luttèrent durement près de ste mère l'église contre le 795e bataillon géorgien basé à Turqueville (mais rien sur eux dans "le jour le plus long " ou "BOB" ...) . les survivants de ce btl , regroupés pa rle colonel Von der Heydte (6e fallshirmjager rgt) combattirent vaillemment avec ce regiment jusqu'à la chute de carentan selon les propres dires du colonel Von der Heydte .
Les US à Omaha, les GB à Gold, les commandos français de Kieffer se heurtèrent à ces unités sur les plages (au hamel, a Asnelles, à Ouistreham) . Ils en retrouvent d'autres sur presque tous les points du front tant en normandie (cherbourg, dans le cotentin, au mt castre) qu'en bretagne (Plelo, St brieuc etc...) .

39/45 magazine 1985 1941 1945 Osttruppen

valeur combattante ?

il est clair que nombre d'unités osttruppen (et surtout d'hiwis) se sont rendus aux anglo américain assez aisément. d'abord par manque de moyen, ces unités étant en général assez mal pouvues en armement et matériel. ensuite par manque de motivation. il faut bien comprendre que dans leur immense majorité , ces hommes ne comprenaient absolument pas ce qu'ils faisaient là au lieu de combattre les soviétiques !
si ils avaient la moindre chance de rentrer chez eux (pour toutes les raisons que vous voulez) , c'était en battant staline à l'est et pas en france ou ailleurs. On leur avait fait croire qu'ils allaient à l'ouest pour se reposer et organiser les premières divisions de l'armée Vlassov (armée qui n'existera réellement qu'à partir de fin 44 avec la formation de 2 divisions commandées par Vlassov) et ils se retrouvaient à combattre les alliés occidentaux !
pourtant bon nombre d'unités se défendirent vaillemment, il faut dire que les alliés étaient parfois peu psychologues. par exemple au début de la campagne , ils firent des appels par haut parleur (et peut être des tracts ? ) à destination des ost , leur promettant "un retour rapide au pays si ils se rendaient sans résistance " !!! les ost sachant parfaitement ce qui les attendaient "au pays" , certains préférerent défendre leur peau encore plus chèrement !



pavkhov
Messages : 52
Enregistré le : 29 avr., 23:00

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par pavkhov » 30 avr., 19:11

Cette division ainsi que l'ensemble de ses cadres n'est pas SS.
oui et non, en fait l'ensemble du corps est administrativement rattaché au SS fuhrungshauptamt mais les cosaques ne sont effectivement pas individuellement membre de la ss . les insignes et grades ss ne sont pas portés , pannwitz est promu ss gruppenfhurer mais il ne portera jamais l'uniforme ou les insignes .
à partir de fin spetembre 44 les unités cosaques deviennent le XIV ss kosaken kavalerriecorps puis XVe en février 45.
grace à cela les cosaques recevront un important matériel (artillerie de campagne, armes anti chars...)



Invité

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par Invité » 30 avr., 19:34

pavkhov,

Pas de posts successifs, si tu veux compléter un ancien posts, utilises la fonction "éditer" Image

Preston
Modérateur



pavkhov
Messages : 52
Enregistré le : 29 avr., 23:00

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par pavkhov » 30 avr., 20:07

je trouvais cette formule plus pratique en fait , surtout pour ne pas abrutir le lecteur avec un post interminable qu'à la fin personne ne lit !
d'autant plus que j'ai tenté de faire des paragraphes un peu par thème ...



pavkhov
Messages : 52
Enregistré le : 29 avr., 23:00

osttrupen, ostlegionen et compagnie !

Message non lu par pavkhov » 30 avr., 20:16

les osttruppens criminels ?

ces unités furent le plus souvent, à l'est d'abord puis à l'ouest , utilisées dans le combat anti-partisan.
dans tous les conflits, ce genre de combat mené par une armée régulière contre des guérillas , a toujours un caractère atroce émaillé d'exactions en tous genres.
le moins que l'on puisse dire c'est qu'à l'est , ils ne faisaient pas de détail et ceux d'en face non plus ! la lutte prenant en plus un caractère de guerre civile larvée entre russes, ou entre russes et indépendantistes de tous poils (géorgiens, ukrainiens etc...).
Les osttruppens qui livrèrent combat à l'ouest contre les résistants y appliquèrent donc les mêmes méthodes et c'est vrai qu'un certain nombre s'y distinguèrent de façon sanglante , largement épaulée et encouragé par les troupes allemandes locales !

maintenant il ne faut pas tomber dans la généralisation, un groupe de "mongols" commet un viol quelque part et c'est toute la région qui voit des mongols partout même là ou il n'y en a pas !!! psychose courante en temps de guerre .

bon nombre d'ostruppen n'ont rien à se reprocher sinon le fait de s'être battu , certains se rebellèrent contre les allemands, allant jusqu'à éliminer leurs encadrement germanique , d'autres désertèrent , s'engageant parfois dans les maquis ou tentant de le faire, car l'attitude de ceux ci à leur égard (et l'attitude des forces alliées en général ) était très méfiante .


"que sont ils devenus " ?

la plus grande partie des osttrupen en normandie disparut dans les combats ou fut capturée . des groupes parvinrent à s'échapper vers l'est ainsi que d'autres unités du même type un peu partout en france .

les rescapés gagnèrent l'allemagne ou après mai 45 avec tous les osttruppens capturés à l'ouest , les deux divisions de vlassov , les cosaques de pannwitz etc... ils furent livrés aux soviétiques en vertu des accords conclus par les anglo américains avec staline à yalta. ceci en violation de toutes les lois de la guerre , y compris des accords de génève ...

seuls quelques groupes parvinrent à échapper au piège (ceux que l'on voit dans le film Vent d'est , la sonderdivision), des galiciens qui parvinrent à prouver qu'ils n'étaient pas citoyens soviétiques, des émigrés d'avant 41 ayant adopté une autre nationalité , des membres du "corps de défense russe" en yougoslavie ...certains s'engagèrent même dans notre légion étrangère qui refusa ensuite de les livrer ...

au moins 1 million de personnes (dont beaucoup de civils qui avaient suivi les les osttruppens) disparurent ainsi , certains auteurs parlent même de 2 millions ...

si vous avez des questions sur certaines unités en normandie ou dans d'autres régions (ou à l'est), sur Vlassov etc... je tenterai avec plaisir d'y répondre ...




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces allemandes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité