Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Vous revenez de Normandie, et vous souhaitez témoigner de vos impressions ? Vous êtes à la recherche d'un lieu précis ? Vous préparez votre voyage en Normandie et souhaitez obtenir des renseignements ou des conseils : rejoignez cette rubrique !
Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:24

Durant la seconde guerre mondiale, Rauville la Bigot abrite un camp de requis de l'organisation Todt. Originaires de plusieurs pays européens, les travailleurs sont employés sur les chantiers du Mur de l'Atlantique. Par ailleurs plusieurs rampes mobiles de V1 sont aménagées sur le territoire de la commune mais, comme pour toutes les installations du Cotentin, elles ne sont pas encore en état de fonctionner lorsque Rauville est libérée le 19 juin 1944 par le 29e régiment d'infanterie de la 9e Division américaine.

L’Oberbauleitung (OBL) de Cherbourg crée en collaboration avec la SS un « camp d’éducation » à Rauville La Bigot. Selon une circulaire, ce camp est créé pour une centaine d’étrangers de différents chantiers qui ont « méconnu et manqué à leur tâche ». (52.BA, R 50 I/211, note de l'OBL Cherbourg à tous les entrepreneurs du 12 février 1943).

Il ne reste plus grand chose si ce n'est quelques fondations et une citerne en béton...

Image
Image
Image
Image


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:26

L’organisation Todt faisait d’immenses travaux aux environs de Rauville-La-Bigot et de tous les petits trains normands giclaient des hordes de Mongols aux yeux bridés, terreurs des fermières. (Souvenirs d'un officier de marine de 1926 à 1963: D'avant-guerre et de guerres. Par Jean Cornuault)

Image
Image
Image
Image
Image


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:26

La citerne en béton :

Image
Image


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:27

En janvier 1941, les allemands ont occupé plusieurs hectares de terre au sommet des landes de Sortosville en Beaumont. Les allemands ont construit une station de radio guidage. Cela permettait de guider les avions qui allaient bombarder l’Angleterre. L’installation comportait un blockhaus bétonné, une antenne de radio-guidage et une grande antenne.

Les constructeurs du blockhaus étaient des prisonniers Polonais, Belges. Ils logeaient à Rauville la Bigot et chaque matin des cars venaient les chercher pour travailler.


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:29

Einsatz Stellung (site opérationnel V1) nr 238

Image
Image
Image
Image


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:32

Einsatz Stellung (site opérationnel V1) nr 241

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:33

Einsatz Stellung (site opérationnel V1) nr 239

Image
Image


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:33

Service général, repli éventuel du service à Rauville-la-Bigot : Réquisition du château de Rauville-la-bigot par la Kreiskommandantur de Cherbourg à des fins militaires, correspondance administrative entre la sous-préfecture et le service de l'arrondissement nord en vue d'un repli du personnel, matériel et archives.

Image


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:35

Suite au débarquement du 6 juin 1944 et aux féroce combats qui s'en suivirent, le VIIe US Corps lance l'offensive sur Cherbourg le 19 juin. Sur l'aile Ouest, l'objectif de la 9e US Infantry Division est une ligne de hauteurs entre Saint Germain Le Gaillard et Rauville La Bigot. Face aux américains, des éléments des 77e et 243e Infanterie Divisionen allemande. Bricquebec est libérée vers 07h00, peu après midi la mission est remplie sans opposition notable.

Le 19 juin, le 4th squadron est dans la région de Saint Sauveur le Vicomte, puis pousse ses reconnaissances en direction de Negreville. A Rocheville, les obusiers de la troop E et les chars de la company F sont mis à contribution pour libérer le village. Jour après jour, les américains progressent vers le nord.

Image

La 9ème Division, commençant son attaque à 05h50, 19 juin, n'a d'abord rien trouvé devant elle, et les 60ème et 39ème R.I. ont marché rapidement atteignant avant midi leurs objectifs entre le Rauville-La-Bigot et le Saint-Germain-le-Gaillard. Le 4ème escadron de cavalerie a été retardé par une résistance ennemie à Rocheville, dont la zone sera finalement confiée au 359ème R.I. (90ème Division), les objectifs de l'escadron de cavalerie se prolongeant vers le Nord. Sans opposition, la 39ème D.I. atteignait Couville et St-Christophe-du-Foc pendant que les principaux éléments de tête du 60ème R.I., dépassaient Les Pieux et investissaient Helleville.
Le 4th subit quelques pertes notamment lors des combats pour la conquête de Rauville le Bigot, 2 tanks sont détruits dont celui du Lt Paul B. Harrison

Image

HARRISON, PAUL B, First Lieutenant, US Army. Home address : Ponca City, Kay County. Mrs W.E. Glotfelter, sister, 516 East Walnut, Ponca City. Born August 1, 1914. Enlisted December, 1941. Decoration : order of the purple heart. As Staff Sergeant acted as Battalion Construction Foreman, Alcan Highway, Fort St John, British Columbia, Canada. Entered Officers Training School, Fort Riley, Kansas, 1943, and commissioned Second Lieutenant, Mechanized Cavalry. Sailed for duty overseas December, 1943. Advanced to Lieutenant Commander of his company, Reconnaissance Troops, 4th Cavalry. Died June 20, 1944, in action in France.
Modifié en dernier par Rat Boudeur le 13 janv., 10:04, modifié 1 fois.


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch

Avatar du membre
Rat Boudeur
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv., 09:01
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Rauville La Bigot pendant l'occupation et la libération

Message non lu par Rat Boudeur » 13 janv., 09:35

"Le 13 juillet 1943, alors que je prenais le repas du soir dans la pension de famille tenue par Mme Fossey, rue Christine (Cherbourg), des gendarmes allemands ont fait irruption. Après m'avoir confisqué ma carte d'identité, ils m'ont embarqué dans un car et ont continué leur rafle en ville. Lorsque le car fut plein, nous avons été parqués au camp de Rauville La Bigot et, deux jours après, un train formé en gare de Couville nous a emmené en Allemagne, à Hagen, dans un centre de triage. Ensuite, nous avons été répartis sur divers chantiers." Marcel Hamon


51st Highland Division, 154th Infantry Brigade, 1st Black Watch


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Visite de l'espace historique de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité