Témoignage de Ross Novelli de la 90th Infantry Division

Dans cette rubrique, vous pourrez vous lancer à la recherche d'adresses de vétérans du Jour J et de la Bataille de Normandie, partager vos connaissances, vos relations avec nos héros de la Seconde Guerre Mondiale.
Marc Laurenceau
Messages : 2700
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Témoignage de Ross Novelli de la 90th Infantry Division

Message non lu par Marc Laurenceau » 28 mars, 10:13

Image

Le Texan Ross Novelli était l'un des « Tough Ombres » (rudes gaillards) de la 90e division d'infanterie américaine. Sa mission: isoler le nord Cotentin.

« Une vraie armada. Les bateaux sur la Manche étaient si proches qu'on aurait pu passer de l'un à l'autre les pieds au sec ». A Galveston (Texas) loin de la Normandie, Ross Novelli, 95 ans, souriant et affable, revoit son Débarquement sur la page d'Utah en juin 44. Il était premier lieutenant dans la 90e division d'infanterie américaine, les « Tough Ombres » (rudes gaillards), qui va soutenir puis relever les parachutistes de la 82e division à l'ouest de Sainte-Mère-Église. Mission : isoler le nord du Cotentin pour prendre le port de Cherbourg.

Embarquement à Cape Cod

« J'avais 21 ans. Je travaillais dans le commerce de la viande à Galveston où je suis né lorsqu'en 1942, j'avais 21 ans, je reçois un télégramme pour partir. J'étais plutôt content de faire mon devoir. Nous avons suivi deux ans d'entaînement au Texas, en Georgie et dans le désert californien. J'ai embarqué début 44 à Cap Cod au Massachusetts sur un cargo britannique bondé. Après sept jours de traversée nous arrivons à Liverpool. Il y avait des bateaux de guerre dans tous les ports d'Angleterre et du Pays de Galles. Le général Patton est venu inspecter les troupes mais nous ne savions rien du D-Day. Nous n'en connaîtrons la date que quelques jours avant ».

Première nuit dans un fossé enroulé dans un parachute

« Le 5 juin nous avons embarqué à Newport au Pays de Galles. L'atmosphère était plutôt bonne. Nous étions fiers de nous battre. Arrivé devant Utah après une nuit à dormir sur le parquet de la cabine d'un officier, l'infanterie est sortie la première de la barge suivie de l'artillerie. Nous sommes montés dans un camion qui a roulé sur la plage. Sa première nuit en Normandie Ross la passe dans un fossé enroulé dans un parachute abandonné ».

Englués dans la bataille des haies

« La mission de la 90e était de prendre Cherbourg. Mais à Pont-l'Abbé, on est restés englués dans la bataille des haies. Un vrai labyrinthe. On n'avançait pas. Les combats étaient très difficiles. On a perdu beaucoup d'hommes. Nous devions nettoyer le terrain pour l'artillerie. Mais notre troupe n'était pas préparée à ce genre de combats. Avec deux équipiers, le radio et le téléphone, j'observais le paysage avec mes jumelles et donnais les positions allemandes ».

Des combats jusqu'en mai 1945 en Tchécoslovaquie

Entre le Débarquement et juillet, la 90e change trois fois de commandant avant d'être rattachée à la 3e armée du général Patton. En juillet, elle livre des combats meurtriers à l'est de la Haye-du-Puits pour s'emparer du Mont-Castre et des marais de la Sèves. Après l'opération Cobra, la 90e s'empare de Périers et libère Saint-Hilaire-du-Harcouët.Ross Novelli et les Rudes Gaillards combattront jusqu'au 9 mai 1945 en Tchécoslovaquie. Sur 40 000 hommes la 90e déplore 3 340 tués et 18 025 blessés et disparus.Démobilisé en juin 1946, Ross Novelli retrouve le Texas et Galveston où il retourne à la vie civile. Il rejoint la société de volailles de son père.

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Les vétérans du Débarquement et de la Bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité