RIP Thomas Blakey, A Company, 505 Parachute Infantry, 82nd Airborne

Dans cette rubrique, vous pourrez vous lancer à la recherche d'adresses de vétérans du Jour J et de la Bataille de Normandie, partager vos connaissances, vos relations avec nos héros de la Seconde Guerre Mondiale.
Marc Laurenceau
Messages : 2699
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: RIP Thomas Blakey, A Company, 505 Parachute Infantry, 82nd Airborne

Message non lu par Marc Laurenceau » 21 janv., 23:03

Je ne perds pas espoir de trouver d'autres confirmations concernant l'identification de la photo bien que les principaux acteurs aient désormais disparu, malheureusement. Il nous reste que les épluchages de témoignages autour du stick du HQ/508 isolé pour espérer trouver une info supplémentaire.
En revanche, il devrait être plus facile de retrouver des éléments concernant l'unité d'origine de Blakey et préciser son parcours.

Voici ce que j'ai pu trouver à son sujet :
Serial : 18116252
BLAKEY THOMAS J
Engagement : Houston, TX
Année d'engagement : 1942
County : HARRIS
War or Conflict : World War, 1939-1945
Military Status : Veteran
Dates of Service : 1942-1945
Entrance into Service : Enlisted
Branch of Service : Army
Unit of Service : 505th Regimental Combat Team (RCT), 82nd Airborne Division
Location of Service : Northern Ireland; England; France; Belgium; Germany; European Theater
Battles/Campaigns :Operation Overlord (D-Day Normandy Invasion), Operation Market Garden, Battle of the Bulge, Ardennes
Highest Rank : Staff Sergeant
Service Related Injury : None
Prisoner of War : No

Dans une vidéo dont le lien est ci-dessous, Tom Blakey explique qu'il est arrivé en 43 en Irlande avec la 82nd Airborne en vue de préparer le débarquement. Son régiment s'installe dans le secteur de Portstewart. Le 508th PIR a stationné dans ce village au Camp Cromore. Mais le 505 a également séjourné à Coleraine, à 5 km de Portstewart. Il a effectivement rejoint son régiment directement en Angleterre, sans avoir participé aux opérations antérieures.
Dans la vidéo toujours, il se souvient avoir atterri à St Marcouf alors que son objectif était bien La Fière (qui était le secteur de responsabilité du 505). Il raconte notamment le parcours du HQ/508 à travers St Marcouf, le long du cimetière près de l'église, les escarmouches qu'ils y ont livré. Il arrive à La Fière en fin d'après-midi puis raconte en détail les combats qui s'y sont déroulés.

Lien de la vidéo en question : http://lcweb2.loc.gov/diglib/vhp/bib/lo ... 1001.07759

Nous devrions arriver à trouver d'autres éléments dans les prochains temps. Autre hypothèse : son nom n'apparaît pas dans le roster du 505th, mais étant donné son arrivée tardive au sein du régiment, son renforcement a-t-il été noté quelque part ? Les documents en notre possession sont-ils à 100% complets ? Les ordres de bataille conservent également leur pourcentage d'erreur qui doit être pris en compte, aussi bien sur les noms inscrits que sur ceux qui manquent.

Autre élément à prendre en compte : les parachutages du 505, considérés à juste titre comme les plus réussis des deux divisions aéroportées américaines, n'ont néanmoins pas échappés à d'importants écarts par rapport à la DZ, comme l'indiquent ces plans, avec des paras largués à plus de 20 km de leur point de chute prévisionnel :

Image

En orange, les sticks du 505.
Image

Des Rangers du 5th Bn débarqués entre Vierville et St Laurent sont parvenus à rejoindre la Pointe du Hoc le 6 juin en milieu d'après-midi (environ 10 km) malgré la situation désastreuse que l'on connait dans ce secteur pour les Américains. Il n'est donc pas impossible que des paras aient pu couvrir une distance de 15 km à 20 km du début de matinée jusqu'en début de soirée. Bien que des combats aient eu lieu durant leur trajet, les paras ne sont pas terrassés par la peur comme l'indique le film tourné le Jour-J et diffusé plus haut. Les conditions ont pu permettre, profitant du désordre général du Jour-J, de rejoindre La Fière.

Cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: RIP Thomas Blakey, A Company, 505 Parachute Infantry, 82nd Airborne

Message non lu par Gennaker » 22 janv., 10:29

Merci Marc pour ce passionnant travail, qui, je le répète, ne consiste nullement à jeter la moindre ombre sur la stupéfiante carrière militaire de Mr Blakey, mais juste à remettre les pièces du puzzle dans le bon ordre.

J'ai écouté l'interview, qui hélas jette encore plus d'opacité sur notre affaire.

Mr Blakey explique :

- arrivée en Irlande du nord, et bivouac à Portstewart! ; c'est là que le 508th s'est installé en provenance des US
- Il raconte ensuite le transfert à … Nottingham ; là encore, lieu de résidence du…. 508th!
- Puis Marshalling area à…. Saltby airfield, d'où ont décollé les 2/508th et RHQ 508th!!!

S'ensuivent un certain nombre d'approximation,rencontre avec des paras du… 507th à St Marcouf, La fière située ENTRE ste Mère et St Marcouf, 5 chars Renault détruits à La Fière….

Il se souvient du nom de l'appareil qui l'a transporté : "Peaches from Mobile"… si Pat Elié passe par ici…..

Tout plaide pour son appartenance au 508th, ce qui légitimerait sa revendication de la photo de St Marcouf…

Mais il soutient appartenir à A/505, et avoir combattu à La Fière, scénario qui n'est soutenu par aucune liste du 505 et de A Company, et que je continue de trouver peu cohérent avec un atterrissage à St Marcouf. Son interview n'apporte hélas aucun récit suffisamment précis pour accréditer sa thèse (La fière située ENTRE ste Mère et St Marcouf, 5 chars Renault détruits à La Fière….)



Bajman
Messages : 5
Enregistré le : 28 juil., 23:23
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: RIP Thomas Blakey, A Company, 505 Parachute Infantry, 82nd Airborne

Message non lu par Bajman » 16 févr., 13:55

Un indice qui porte à croire que ce n'est pas lui sur la photo à Saint Marcouf...

En 1943 aux USA il est sergent spécialiste (la photo de lui avec le patch Airborne Command)

Quelques mois plus tard, à Saint Marcouf (photo tirée du film), il serait Caporal Spécialiste???? Ce n'est pas crédible à moins qu'il ait été dégradé entre temps....

A+




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Les vétérans du Débarquement et de la Bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité