Karkhov

Dans cette section, discutez avec les membres du forum sur les batailles d'Europe de l'Est.
Cpt Winters
Messages : 225
Enregistré le : 08 nov., 00:00

Karkhov

Message non lu par Cpt Winters » 17 nov., 13:01

Bonjour a tous quel qu'un aurait il des infos sur la bataille de Karkhov ?



Mehdi
Messages : 567
Enregistré le : 15 févr., 00:00

Karkhov

Message non lu par Mehdi » 17 nov., 13:06




Cpt Winters
Messages : 225
Enregistré le : 08 nov., 00:00

Karkhov

Message non lu par Cpt Winters » 17 nov., 13:12

ca me dit juste qu elle a prit fin en aout 1943 mais avant cela des Panzers SS l'on reprit et après les Russes on contre attaqués.



Cpt Winters
Messages : 225
Enregistré le : 08 nov., 00:00

Karkhov

Message non lu par Cpt Winters » 17 nov., 13:12

et pas la peine d'etre aussi méchant avec moi



Mehdi
Messages : 567
Enregistré le : 15 févr., 00:00

Karkhov

Message non lu par Mehdi » 17 nov., 13:18

LA TROISIEME BATAILLE DE KHARKOV (20 février ? 18 mars 1943)

Début 1943, Le maréchal Erich Von Manstein est nommé à la tête des armées allemandes combattant sur le front sud. il s?aperçoit alors que les positions allemandes sont très fragiles et que l?un des problèmes les plus urgent est la disparité entre les forces allemandes et les russes. A la date du 23 janvier 1943, il n?y avait sur le front sud qui s?étendait de la mer d?azov à Kharkov que 495 chars allemands contre 5000 russes. Au mois de mars, sur l?ensemble du front sud Manstein ne disposait que de 32 divisions contre 341 russes. Si les divisions russes alignaient moins de combattant que les allemandes, le rapport était quand même de 7 contre 1. En outre les soviétiques étaient beaucoup mieux organisés sur le plan logistique.

Par ailleurs, Manstein savait que l?issue des combats de l?hiver 42/43 serait décisive. Que les russes arrivent à coincer les forces allemandes sur les bords de la mer d?azov ou de la mer noire, celles ci perdraient toute chance de reprendre l?avantage.

Pour les russes, la stratégie était évidente. La majeure partie des troupes de l?axe dans le secteur sud étaient des unités hongroises, roumaines et italiennes très inférieures en compétence et motivation aux unités allemandes. Si ces troupes placées entre le front russe sud-ouest (général Vatoutine ) et le front de voronej (général golikov) étaient mises en déroute grâce à une offensive vers l?ouest, il serait possible d?isoler le front sud allemand et de les acculer à la mer.
de son coté, Manstein était décidé à opérer un repli stratégique, c?est à dire a se replier en attirant les russes vers lui ? ceux-ci prenant son repli pour une retraite générale des allemands ? puis à l?instar d?un ressort que l?on lâche soudain, à les faire reculer brusquement en leur infligeant un maximum de pertes.

le 15 janvier, les troupes russes du front de voronej, préparèrent une grande offensive. La IIème armée hongroise, bien que plus robuste que les unités italiennes et roumaines, fut rapidement détruite et les soviétiques se lancèrent dans la brèche ouverte sur près de 280 kms. Leur avancée fut tellement rapide que , fin janvier, ils avaient pris koursk au nord et le severski donets au sud.

Bien que les troupes allemandes du caucase se furent repliées à temps, Manstein risquait un encerclement, car tout indiquait que les offensives des russes visaient Zaporojie au nord de la mer d?azov. Cette ville était le principal centre de ravitaillement du groupe sud allemand et Manstein y avait son quartier général. Un repli stratégique était nécessaire, mais l?autorisation préalable de Hitler était nécessaire. Or Hitler, qui n?avait de la guerre que l?expérience des tranchées, n?autorisait pratiquement jamais un repli. Or, après stalingrad , l?attention de hitler fut attirée par les revers allemands sur d?autre fronts (prise de tripoli par montgomery, évacuation de guadalcanal par les japonais, alliés d?hitler, etc ...) et le führer se désintéressa momentanément du front est..

Le 6 février 1943 , Hitler se rend au QG de manstein, pour étudier la proposition de repli de ce dernier. Il se montre attentif et raisonnable, et même s?il fait de sérieuses réserves sur l?opportunité du repli, il approuve la stratégie de ses généraux sur le front est.. Manstein obtient donc son feu vert.

Entre-temps, les soviétiques, convaincus que la victoire était à portée de mains, avancèrent rapidement. Mais un détail de bien mauvais augure pour eux leur avait échappé : il y avait peu d?allemands parmi les nombreux prisonniers qu?ils faisaient.

les événements s?enchaînent de façon vertigineuse. La 1ère Panzerarmee se retire du caucase et abandonne rostov. Le détachement commandé par le général Hollidt se déplace à l?est de sa position dans le bas severski donets et se poste au bord du mius. Le 48ème corps blindé {général kempf ) abandonne lui aussi les rives du severski donets et se place au nord de stalino (donetsk) dans la région industrielle du donbass.

le 16 février l?unité kempf se voit obligé de quitter kharkov afin d?éviter un encerclement à partir de belgorod au nord du front. Victorieux, les russes profitent de la large brèche ouverte entre l?unité kempf et les formations postées sur le severski donets à la hauteur d?Izyoum. Ils continuent d?avancer par Lossovaya et le 21 février les premiers chars russes atteignent le Dniepr, pratiquement en vue de la base allemande de zaporojie.

En ces jours funestes apparemment pour l?armée allemande, Manstein était d?humeur joyeuse, car les russes faisaient exactement ce qu?il avait prévu. Plus ils avanceraient, plus la contre offensive serait puissante. En se retirant, Manstein attirait les russes dans un piège mortel ; En effet l?unité Kempf était solidement installée à kasnograd, et le 21 février, l?unité Hollidt et la 1ère armée blindée se rejoignaient au bord du Mius au nord de Stalino. Le 2ème corps blindé SS était également présent, venu de France, avec ses bataillons équipés du tout nouveau char TIGRE.

Manstein lança sa contre offensive le 22 février avec 350 chars. dans un mouvement coordonné , 5 divisions blindées, soutenues par une couverture aérienne massive, chargèrent vers le nord, contre les colonnes du flanc gauche des russes. Tandis que le 48ème corps blindé frappait vers Barvenovka, la 17ème division blindée s?emparait d?Izyoum et de Protoponovka sur le severski donets et les blindés de la SS avançaient par lossovaya, rejoignant l?unité kempf dans le nord. Les généraux russes, jusqu?alors en pleine euphorie, furent totalement déconcertés.

Dans cette région plate, où les cours d?eau sont gelés à cette époque de l?année, les blindés allemands pouvaient se déplacer à leur vitesse maximale. Quelques formations russes réussirent à s?échapper, mais la plupart furent anéanties. Le 6 mars, de nombreuses unités blindées russes étaient déjà encerclées. Leurs pertes s?élevaient à 23 000 morts et blessés auxquels il fallait ajouter 9 000 prisonniers , 615 chars détruits et plus de 1 000 canons, de toutes sortes, pris par l?ennemi. le 48ème corps blindé allemand poursuivit sa percée fulgurante vers l?est jusqu?au environs de Kharkov, tandis que le 2ème corps blindé SS avançait plein nord droit sur la ville. Ente-temps, la 1ère armée blindée, à l?offensive entre Izyoum et Lissitchansk avait elle aussi mis les russes en déroute, et les avait obligé à se replier de l?autre coté du severski donets

Le 3 mars, le froid intense s?adoucit un peu et avec le dégel apparut la boue, le pire obstacle pour un char. Le temps jouait donc en faveur des russes. Les colonnes allemandes n?avaient donc d?autre issue que de poursuivre leur avancée le plus rapidement possible. Le 2ème corps blindé SS commandé par Hausser, qui était parvenu à encercler Kharkov, s?en empara en l?attaquant par le nord et par l?ouest. Il s?ensuivit d?intenses combats de rues pendant quatre jours et la ville fut reprise par les allemands.

Après la catastrophe de Stalingrad, la man?uvre de Manstein pour stabiliser le front allemand est l?un des plus grands succès obtenus par un chef militaire durant la 2ème GM. Il a restauré le front allemand depuis taganrog jusqu?à Belgorod et repris, à peu de frais, la 4ème ville de l?URSS.

(Vu sur un autre forum...)


Non mais là c'est grave, tu as regardé wikipédia c'est tout?Cherche un petit peu avant de poster.C'est pas dur si moi je peux le fair tu peux aussi.



Cpt Winters
Messages : 225
Enregistré le : 08 nov., 00:00

Karkhov

Message non lu par Cpt Winters » 17 nov., 13:52

pas la peine de hurler dessus ca sert a rien!



Invité

Karkhov

Message non lu par Invité » 17 nov., 13:54

Ba tu comprend rien a ce que l'on te dis et quand je voit tes postes tu cite beaucoup les bataille de CALL OF DUTY Image



Mehdi
Messages : 567
Enregistré le : 15 févr., 00:00

Karkhov

Message non lu par Mehdi » 17 nov., 13:56

Mais lol...

Arrête de te sentir agréssé!



Cpt Winters
Messages : 225
Enregistré le : 08 nov., 00:00

Karkhov

Message non lu par Cpt Winters » 17 nov., 13:59

ya pas que les batailles de CoD
puis faut arrêter de se moquer de ce que je dit



Invité

Karkhov

Message non lu par Invité » 17 nov., 14:05

moi je me moque pas ca me fait juste rire




Retourner vers « Front de l'Est »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité