Petites histoires du Vercors...

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
Ludoya
Messages : 295
Enregistré le : 12 sept., 23:00

Petites histoires du Vercors...

Message non lu par Ludoya » 24 mars, 22:21

A travers ce topic, je compte vous faire partager quelques petits épisodes de la vie des maquisards du Vercors. Parfois émouvantes, héroïques ou tragiques, j?espère que ces petites histoires du Vercors vous "plairont"?


Le jeudi 13 mai 1943, Alfred Roche s'était rendu comme d'habitude sur la place de Saint-Martin en Vercors, à l'arrivée du car pour accueillir d'éventuels maquisards, le mode de passe "FT 27" lui fût donné par un jeune garçon s'exprimant en français mais avec une pointe d'accent qu'il ne pût déterminer. Hébergeant les nouvelles recrues, Roche en profitait pour les faire parler et c'est ainsi qu'il apprit du jeune garçon qu'il était allemand et que, déserteur pour la deuxième fois, il venait se réfugier au maquis.
Cette histoire sembla douteuse à Roche qui ne manqua pas de recommander la surveillance discrète de l'individu lorsqu'il le présenta au Camp 4.
L'allemand demeura deux jours, pendant lesquelles il prit de nombreuses notes, dont les noms des responsables.
Le dimanche, après le déjeuner, profitant de la sieste de ses camarades, il tenta de s'enfuir. Surpris, il ne répondit pas à la sommation de la sentinelle et celle-ci tira. Grièvement blessé par une balle qui lui perfora le poumon, l'allemand fût ramené au camp. Dès que son état le permit, il fût interrogé et avoua qu'il appartenait aux Jeunesses Hitlériennes. Il avait été envoyé en mission et devait faire son rapport ce même dimanche, vers 16h, à Pont-en-Royans.
Un groupe de résistants partit immédiatement pour tenter de capturer l'officier attendant le rapport, mais ils arrivèrent trop tard.

Source : "Témoignages sur le Vercors"



-sandoven-
Messages : 155
Enregistré le : 11 mars, 00:00

Petites histoires du Vercors...

Message non lu par -sandoven- » 26 mars, 16:23

Oui je connais cette épisode. Il marque le début de la fin malheureusement.
Combien de groupe de résistants se sont faits éliminés (dans les 2 sens du terme) par des mouchards et des infiltrations ?



Ludoya
Messages : 295
Enregistré le : 12 sept., 23:00

Petites histoires du Vercors...

Message non lu par Ludoya » 28 mars, 17:01

[quote=-sandoven-]Combien de groupe de résistants se sont faits éliminés (dans les 2 sens du terme) par des mouchards et des infiltrations ?[/quote]Vaste question... Impossible de savoir.
Ma réponse serait : beaucoup trop.



Le 29 juillet 1944, Reymond Tonneau a perdu son frère, tué sous ses yeux lors des combats de Malleval. Et aussi tant de camarades?
Lui, au prix d?un hallucinant périple, sera le seul à en réchapper.

Le voilà pris, pourtant, roué de coups, avec une balle à travers la fesse. Il jette alors sa dernière grenade, court, roule dans le pré et se laisse engloutir par le proche précipice. Un à-pic profond de trente mètres?

Les «boches», furieux, ratissent la forêt mais ne le trouveront pas :
«J?ai passé la nuit au sommet d?un arbre, ensanglanté, silencieux, immobile. Quel calvaire ! Le matin, pour ouvrir mes doigts tétanisés sur la branche, j?ai dû utiliser mes dents. Je ressemblais plus à un animal qu?autre chose».


Afin d?approfondir cette petite histoire, je vous propose les lectures suivantes :
- «Vercors, pays de la liberté, histoire d?un miraculé» de Reymond Tonneau. Livre-témoignage aux éditions du Signe. 2003. Préface de l?abbé Pierre.
- «A 18 ans, sous les balles du Vercors» de Norma et Franck Poireau. Bande déssiné racontant l?histoire de Reymond aux éditions du Signe. 2007.
A noter que la réalisatrice Coline Serreau va consacrer un film à Reymond.




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité