Un 17 septembre, Market

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Un 17 septembre, Market

Message non lu par Gennaker »

Le dimanche 17 septembre 1944, les Alliés lancent l'opération "Market Garden", destinée, espère t'on, à terminer la guerre avant Noël.

A 11 heures 09 en ce dimanche ensoleillé, 1 545 C 47 et 478 planeurs commencèrent à décoller de 24 aérodromes anglais. 7 220 troopers de la 82 AB, 3 800 paras britanniques, 6 769 de la 101st Airborne sautaient peu après 13 heures sur la Hollande.

Cette opération combine un plan aéroporté, dénommé MARKET, et une attaque terrestre, appelée "GARDEN", menée par le XXX Corps du Lieutenant-General Brian Horrocks
Market rassemble les forces aéroportées Alliés du Lieutenant General Lewis H. Brereton et sa First Allied Airborne Army. Objectif : s'emparer des ponts et sécuriser les 107 km de route reliant Eindhoven à Arnehm. Le I Airborne Corps est placé sous le commandement du Lieutenant-General Frederick M Browning,

Six divisions de la First Allied Airborne Army seront employées. La U.S. 101st Airborne Division, du Major General Maxwell D. Taylor, sautera en deux endroits au nord du XXX Corps pour s'emparer des ponts au nord ouest d' Eindhoven à Zon et Veghel. La 82nd Airborne Division, du Brigadier General James M. Gavin, sautera au nord est pour prendre les ponts de Grave et Nijmegen tandis que la 1st Airborne Division Britannique du Major-General Roy Urquhart, avec la Polish 1st Independent Parachute Brigade, du Brigadier General Stanisław Sosabowski, sauteront à l'extrême nord de la route, s'emparant des ponts routiers de Arnhem et du pont ferroviaire de Oosterbeek. La 52nd (Lowland) Infantry Division sera emmenée par avion sur l'aérodrome de Deelen une fois capturée à J+5.

Market est la plus grande opération aéroportée de l'histoire, avec 34 600 hommes impliqués ; 14 589 soldats sont arrivés par planeur, et 20 011 parachutistes. 1 736 véhicules ont également été acheminés par planeur, avec 236 pièces d'artillerie. 3 342 tonnes de munitions ont par ailleurs été livrées par planeur ou parachutes.
Le lendemain, une fois les landing zone sécurisées, 450 planeurs supplémentaires attérissaient avec 1 906 artilleurs de la 82ème, et 428 autres déposaient 2 579 hommes de la 101ème (327th GIR et 377th PFAB)


14 Groupes du IX Troup Carrier Command étaient aux ordres de la First Allied Airborne Army de Brereton pour larguer ses 36 bataillons Airborne. Cette force combinée rassemblait 1 438 C-47 (1,274 USAAF et 164 de la RAF). Reconstruite après la Normandie, la flotte des planeurs comprenait 2 160 CG-4A Waco, 916 Airspeed Horsas (812 RAF et 104 US Army) et 64 General Aircraft Hamilcars. Il n'y avait que 2 060 pilotes disponibles ; ce sont de simples soldats qui se sont souvent improvisés navigateurs.

Lewis Brereton, un aviateur à la tête de la 1st AAA...
Image

Les principaux ponts, cibles de la 1st AAA
Image


alain2904

Re: Un 17 septembre, Market

Message non lu par alain2904 »

Merci pour cet excellent article et précision.
Cordialement.
DOC


Avatar du membre
john9
Messages : 767
Enregistré le : 05 déc., 21:17
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Un 17 septembre, Market

Message non lu par john9 »

Salut,

merci pour ce superbe article,
et c'est toujours un plaisir de te lire.... :super:

A+


Membre de l'association : "Les Fleurs de la Mémoire".
Membre de l'association : "DDay-Overlord" : Mémoire de la bataille de Normandie.
Avatar du membre
Manuferey
Messages : 597
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Un 17 septembre, Market

Message non lu par Manuferey »

A voir ou à revoir en cette date anniversaire, le grand classique de 1977 « un pont trop loin » (« A bridge too far »), basé sur un livre de Cornélius Ryan (et oui, l’auteur du « Le Jour le Plus Long » lui-même).

Image

Emmanuel


Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Un 17 septembre, Market

Message non lu par Gennaker »

Un film assez fidèle à l'histoire, avec un largage aéroporté spectaculaire dont on parle encore aux Pays bas, et une représentation épique de la traversée de la Waal, avec Robert Redford dans le rôle de Julian Cook (CO 3/504). Superbe distribution, avec Ryan O'Neal dans le rôle de Gavin, Dirk Bogarde dans celui de FM Browning, et Sean Connery dans celui de Urquardt il me semble...
James caan reprend une anecdote véritable dans la scène où il menace un officier chirurgien...

L'histoire est celle du Captain Legrand King "Legs" Johnson, CO de F/502, récipiendaire de la Silver Star pour acte d'héroïsme en Normandie le 13 juin 44 au sud de Carentan. Robert Strayer, CO du 2/506, face à l'arrivée massive de tanks de la 17th SS, appelle le CP de la division pour recevoir des renforts. Taylor lui envoie F/502, commandé par "Legs" Johnson. Le jeune capitaine choisit de contre attaquer immédiatement sans attendre les chars de la 2nd Armored. Les troopers de F/502 foncent de prés en prés jusqu'à se retrouver encerclés par les SS. Johnson est dans une situation critique. Certains troopers se lèvent pour se rendre et sont abattus par les SS. Johnson entend alors à 200 mètres derrière lui le bruit caractéristique des chars Sherman. Par petits bonds, accompagné du Lieutenant Donald Alexander (DSC, KIA 19 juin), il tente d'attirer l'attention des chars US. Ceux ci n'entendent rien. Johnson ouvre le feu sur les chars américains dont un commandant accepte enfin de sortir en gueulant comme un putois! Johnson les emmène avec lui et repousse les allemands qui reculent jusqu'à Auvers. Legs recevra la DSC pour cette action qui brise l'élan de la 17th SS sur la route d'Auvers.

Legs est blessé à l'épaule le 18 septembre en Hollande alors qu'il mène l'attaque de sa compagnie sur Best. Legs refuse l'évacuation par les Medics tant que les plus sérieusement blessés que lui ne sont pas à l'abri. Il monte finalement dans une jeep mais alors qu'il fait route vers l'hopital, la voiture est prise sous le feu d'une mg 42. Une balle transperce son casque et lui arrache une partie du crâne. Il perd connaissance et lorsqu'il arrive à l'hopital, les médecins surchargés de travail, à la vue de son cerveau exposé, le place sur la pile de cadavres. Son sergent, Charles Dohun se rend en fin d'après midi à l'hopital de campagne pour prendre des nouvelles de son CO. Il aperçoit le corps de Legs sur la pile de cadavre. Il s'approche, l'examine et se rend compte qu'il respire encore. Il le porte jusqu'à un bloc opératoire et demande à un chirurgien de l'opérer. Celui ci refuse, le considérant comme perdu. Dohun dégaine alors un Lueger et menace le médecin. L'opération est un succès. Legs se réveillera six semaines plus tard en Angleterre, "deaf, dumb and blind", avec une plaque en fer dans le crâne. Contrairement à ce que montre le film, le chirurgien ne se montre pas conciliant et place Dohun aux arrêts. Lt Col Steve Chappuis, CO du 2/502, est informé de l'affaire. Il fait venir Dohun et le place aux arrêts... pour une minute montre en main.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité